Deux cent dirhams

De Laïla Marrakchi

Lire hors-ligne :

Un jeune berger dit à ses moutons qu’il ne va pas passer sa vie à les regarder brouter ! Et ne voilà pas qu’il trouve un billet de 200 dirhams, pour lui une fortune ! La magie du départ peut s’exercer. Il ira en ville. Ceux qui ont fait des études et qui sont au chômage ? Des idiots ! répond l’enfant au grand-père. En contrepoint, l’ivrogne ne s’en remet qu’à Dieu : « Pourquoi m’as-tu donné cette vie ? »
Ce conte de fée plein d’humour et remarquablement tourné et rythmé est ainsi en quelques minutes et bien paradoxalement un état d’un Maroc pénétré par l’idée de départ ou par une bien triste fatalité.

Maroc/France, 2002, coul, 35 mm, 15 min. avec Abdefatah Saïl, Jamal Lahouissi, Omar Chanbod. Prod : Agora (Maroc), Lazennec Tout Court (France).///Article N° : 2323

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire