Editorial

Le pari de la maturité

Print Friendly, PDF & Email

Les hommes sont deux mains sales : l’une ne se lave qu’avec l’autre
Proverbe peul

Nous n’avons pas soufflé de bougies : nous n’en avions pas le temps ! Le 25ème numéro d’Africultures s’est fait comme tous les autres, dans l’urgence, et voilà déjà le 27 ! Sans moyens mais déterminés, nous poursuivons l’aventure, passionnante. Avions-nous raison de tenter une voix critique dans le concert des complaisances, une voix indépendante dans le flot des coopérations, une voix démystifiante contre la gangue des préjugés ? Les encouragements de toutes parts nous émeuvent et nous soutiennent. Merci.
C’est vrai : faire exister une revue mensuelle à pagination fixe n’est pas une sinécure. Mais deux facteurs nous confirment dans nos choix, que documentent ce mois-ci nos pages  » rebonds « .
Le premier est l’émergence de réseaux culturels africains. Cela rend un circuit d’information possible – ce qui n’est pas rien face aux lacunes actuelles – qui permette au public de se familiariser au jour le jour avec les créateurs et leurs créations, les festivals et événements, les histoires et développements de chacun, d’être en mesure en somme de différencier les cultures et les pays, de sentir les enjeux. Nous en sommes volontiers le relais. Le succès de notre lettre d’information électronique qui retransmet chaque vendredi l’agenda de la semaine à venir et les derniers murmures le confirme : face au manque, cette information est vitale.
Le deuxième est l’explosion internet. L’information franchit plus aisément les barrières géographiques et à moindre coût. Des bases de données peuvent être consultées pour les chercheurs, les décideurs culturels tout comme pour le grand public ; les journalistes peuvent trouver dossiers de presse et visuels. Nous avons très vite opté pour cette technologie et entendons faire de notre site web un véritable outil pour la connaissance et la reconnaissance des cultures africaines.
Nous sommes loin de la perfection mais savons notre devoir d’excellence.

///Article N° : 1309

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire