Editorial

Print Friendly, PDF & Email

« Pour moi, écrire, c’est construire un monde, plutôt reconstruire un monde, du moins me reconstruire un monde où je me situe, essayer de rétablir là une autre harmonie »
Tchikaya U Tam’si, Entretien avec Honorat de Yegagne, in Ivoire Soir, 21.07.87

Place au théâtre ! L’ironie d’une revue culturelle est de prétendre saisir des spectacles vivants par des mots, lesquels  » même nombreux, ne remplissent pas un panier « , comme le dit un proverbe yoruba. Pourtant, parole en action, le théâtre passe par le texte. Rendre hommage aux quinze ans de festival à Limoges revient à saluer la liberté laissée aux auteurs et le soutien de leur écriture, l’accueil et le respect de la création.
Cet hommage s’inscrit dans les partenariats développés avec des festivals qui nous semblent faire véritablement avancer la connaissance des cultures africaines. Nous ouvrirons le mois prochain nos colonnes aux écrivains africains en partenariat avec le festival Fest’Africa de Lille puis reprendrons ensuite notre approche transversale.
Comme toutes les expressions culturelles, le théâtre africain explose en tous sens. De nouveaux noms s’imposent, le rejet du didactisme ouvre les horizons de l’intimité, de la dérision, de l’inquiétude et du doute, des mises en scènes laissent davantage aux acteurs leurs corps et leurs voix, jouant de subtilité avec les mouvements collectifs qui l’ont si longtemps caractérisé, l’engagement dans la cité reste ferme mais se fait un cri personnel pour une autre harmonie du monde…
Nous aurons atteint notre objectif si cette ballade en spectacle vivant vous donne l’envie de découvrir, connaître, approfondir. Africultures rend systématiquement compte des théâtres contemporains de culture africaine. Et cela grâce au travail de fourmi de Sylvie Chalaye qui a réalisé ce dossier, ainsi que le coup de chapeau à l’initiative de Greg Germain en Avignon. Notons qu’elle publie ce mois-ci un ouvrage magistral dans la collection Images plurielles à L’Harmattan : Du Noir au nègre : l’image du Noir au théâtre (1550-1960), passionnant et important voyage à travers les personnages noirs de tout le théâtre français.
La revue Africultures, en collaboration avec les Editions L’Harmattan, se donne les moyens d’être l’outil indépendant et complet au service des cultures africaines qu’elle prétend devenir : 128 pages sans augmentation de prix, et un site internet d’envergure en préparation. Merci à tous ceux qui, chaque jour plus nombreux, nous accompagnent dans cette démarche.

///Article N° : 423

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire