Editorial

Le défi

Lire hors-ligne :

 » Sans choc, il ne peut y avoir d’art. Si une forme esthétique n’est pas capable de dérouter le spectateur, et ne bouleverse pas sa façon de penser, ce n’est pas une forme artistique pour aujourd’hui « . Antoni Tàpies,La pratique de l’Art, Gallimard, coll. Folio, p.52

A l’origine la haine, le racisme, l’exclusion, la violence. Au fond, la difficulté de trouver sa place dans une société en déroute qui ne sait plus accueillir sa jeunesse. « Nous sommes les morts vivants errant dans un pays impossible », scandent les Moonlights Girls d’Alger. Un écho puissant leur répond, qui déferle des townships du Cap aux banlieues de Paris, des quartiers pauvres de Dakar ou Douala… A défaut de vivre, au moins le crier : la fureur de dire. A défaut de posséder, au moins le jouer : la manie des marques. A défaut d’être intégrés, au moins le vivre ensemble : le...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire