Événements

Jardin du Paradis 2007
8e édition – les mille et une Afriques – De l’Afrique du Nord à l’Afrique Noire, c’est la richesse d’un continent tout entier que nous vous proposons d’explorer à travers son cinéma, sa cuisine, ses arts picturaux et bien sûr ses musiques !

Français

Après s’être échappée sur les îles, en Inde, dans les Balkans… la 8ème édition du Jardin du Paradis vous fera découvrir l’Afrique à travers ses mille et une facettes. De l’Afrique du Nord à l’Afrique Noire, c’est la richesse d’un continent tout entier que nous vous proposons d’explorer à travers son cinéma, sa cuisine, ses arts picturaux et bien sûr ses musiques !
Une telle diversité qu’une seule soirée ne pouvait suffire ! Venez donc cueillir les fleurs de cet extraordinaire jardin, pendant 3 jours de festival entre tradition et modernité.

Retrouvez chaque jour à partir de 19h le Village africain avec de nombreux stands d’associations et d’artisanat ! Et aussi des spécialité culinaires…

Programme

Cinéma
Du 4 au 10 juillet
Projections tous les jours à 18h et 20h30, séance supplémentaire le vendredi à 14h30.

WHAT A WONDERFUL WORLD
Maroc – 2006 – 1h39 – Couleur – V.O
Réalisation : Faouzi Bensaïdi
Interprétation : Faouzi Bensaïdi, Nezha Rahil, Fatima Attif,…
Casablanca, une ville de contrastes, moderne et archaïque. Kamel est un tueur à gages qui reçoit ses contrats par internet. Il a coutume d’appeler Souad, une prostituée occasionnelle, après chacune de ses exécutions. C’est souvent Kenza qui décroche. Elle est agent de la circulation. Bientôt Kamel tombe amoureux de cette voix et part à sa recherche…

DARATT
En exclusivité
Etalon de Bronze de Yennenga, Prix de l’Union Européenne, Prix de la meilleure image au Fespaco 2007
France – Tchad – 2006 – 1h35 – Couleur – V.O
Réalisation : Mahamat- Saleh Haroun
Interprétation : Ali Bacha Barkai, Youssouf Djaoro, Aziza Hisseine,…
Après l’amnistie accordée aux responsables des crimes commis pendant la guerre, un jeune adolescent de 16 ans, Atim, reçoit un revolver des mains de son oncle,…

Vendredi 6 juillet à 19h
DESERT REBEL
1h35 – Couleur
Réalisation : François Bergeron
Avec : A. Oumbadougou, A. Kateb, Guizmo
Victimes des conséquences de la colonisation, les Touaregs se rebellent dans les années 90. Chateur et combattant armé d’une guitare et d’une kalachnikov, Abdallah Oumbadougou vécut au cœur des événements : son œuvre montre d’une façon criante et poétique, les difficultés des Touaregs à survivre dans un monde qui ne laisse plus de place aux nomades.

Tarifs cinéma : Adhérents : 4 € – Non adhérents : 6 €

Concerts

Vendredi 6 juillet à partir de 19h

Tarik / Raï arabo-andalou
http://tarik-officiel.com
Accordéoniste et chanteur de talent, Tarik et ses musiciens créent un métissage entraînant, sur des mélodies orientales, rythmes Salsa, Bossa, Zouk et Châabi. De la musique traditionnelle marocaine à son interprétation originale de « La Foule » d’Edith Piaf, Tarik peut être fier d’avoir notamment ouvert les concerts de Souad Massi et de Faudel.

Désert Rebel / Blues touareg
www.desertrebel.com
2004 : des moments magiques en plein désert en compagnie de musiciens touaregs branchant leurs guitares électriques sur la batterie de 4×4 pour quelques concerts improvisés, donnent envie à Farid Merabet (impresario des Béruriers Noirs) de faire connaître ces bluesmen des sables. Le projet « culture et résistance » est né, rapidement soutenu par Guizmo (Tryo), Amazigh Kateb (Gnawa Diffusion) et Daniel Jamet (Mano Négra). Depuis, ces « rockeurs oubliés du désert » mènent leur combat sur les scènes du monde entier, avec Abdallah Oumbadougou, porte parole emblématique de la rébellion Touareg.

Gnawa Diffusion
www.gnawa-diffusion.com

Gnawa diffusion a su inventer une nouvelle Afrique, une Afrique de toutes les Afriques – Européens compris. Son leader, Amazigh Kateb, sait qu’une identité n’est jamais une, qu’elle est forcément croisée. Alors Gnawa Diffusion est plus qu’un groupe de fusion musicale : c’est un monde en circulation. Ces « Fucking Cowboys », que les pouvoirs n’impressionnent guère, ont beau avoir pris leur envol à Grenoble en 1992, ils sont les enfants métis du Maghreb noir, berbère et arabophone, de la Jamaïque rebelle et des quartiers ouvriers occidentaux. Ce formidable groupe de scène fait aujourd’hui sa tournée d’adieux… Alors si vous ne les avez jamais vus en concert, c’est le moment ou jamais !


Tarifs : Prévente : 15 € – Adhérents (MJC et Fnac) : 13 € – Non adhérents : 18 €
Pass 2 jours : Prévente : 25 € – Adhérents (MJC et Fnac) : 20 € – Non adhérents : 30 €

Points de vente : MJC Picaud, Réseaux France Billet (Fnac, Carrefour…) et Tickenet (Virgin, Auchan, Cultura…).

Samedi 7 juillet à partir de 19h…

Xalima / Afro world
www.myspace.com/groupexalima
http://xalima03.skyblog.com

Afrobeat, Mbalax, Pop, Salsa, Reggae… des instruments traditionnels africains : Kora, Sabars, Tama… des instruments modernes : basse, batterie, claviers, guitares… ainsi va Xalima, « la Plume » en wolof (Sénégal). Un meltingpot culturel qui puise sa force chez ces 10 Sénégalais du Sud de la France ayant grandi bercés par Youssou N’Dour et Omar Pene, les deux grandes voix dont ils ont déjà assuré les premières parties. Respect !

Fanga / Afrobeat
http://www.afrofanga.com/

Fanga signifie « Force spirituelle » en Dioula (dialecte d’Afrique de l’ouest).
Nourri du feu de l’Afrobeat de Fela, mélange de funk, de jazz et de musique africaine, ce groupe français de 7 musiciens est né de la rencontre entre le programmateur hip-hop, Serge Amiano, et le rappeur burkinabé, Korbo. Le chant de Korbo, à mi-chemin entre le rap et le spoken word apporte une couleur originale, synthétisant naturellement la croisée entre l’Afrique et l’occident. A noter le featuring exceptionnel du batteur Tony Allen sur leur dernier album.

Ismaël Lo
www.ismael-lo.com

Son nouvel et 22ème album « Sénégal » contient tout ce qui fait l’identité de l’un des chanteurs les plus attachants que le Sénégal ait offert au monde. La musique se partage pour l’essentiel entre de frissonnantes ballades et des invitations à danser sur les rythmes turbulents du Mbalax.
On l’a vu faire équipe avec Etienne Roda-Gil, chanter avec Stephan Eicher, illustrer le film d’Almodovar « Tout sur ma mère » avec sa superbe ballade « Tajabone », bref parcourir le monde… sans jamais perdre l’élégance de l’humilité, cultivant dans sa musique une sobriété chaleureuse pour transmettre ce qui à ses yeux fait sens : amener à réfléchir, rêver et danser.

Tarifs : Prévente : 15 € – Adhérents (MJC et Fnac) : 13 € – Non adhérents : 18 €
Pass 2 jours : Prévente : 25 € – Adhérents (MJC et Fnac) : 20 € – Non adhérents : 30 €

Points de vente : MJC Picaud, Réseaux France Billet (Fnac, Carrefour…) et Tickenet (Virgin, Auchan, Cultura…).