Événements

Festival Maghreb si loin si proche… 2008
11e édition

Français

Maghreb si loin si proche…
Boulevard laïque des cultures

Le Festival Maghreb, si loin, si proche, est l’une des rares manifestations consacrées au cinéma maghrébin, mais aussi un forum, un lieu de vie et un lieu d’échanges à travers le cinéma, le livre, le débat, le conte, la musique, la cuisine, la musique, la palabre, la photo, la vidéo,… et surtout la rencontre !

Entre l’expression muselée ou contrôlée pour les créateurs au Maghreb et l’inexorable montée de l’auto-censure sur le sol des pays européens, entre la liberté absolue du créateur, et l’introuvable accès au public de leurs créations, le Festival Maghreb si loin, si proche se propose de lancer des passerelles culturelles entre l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud.

Le Festival a été fondé en 1997. L’organisation du festival s’est peu à peu élargie à un collectif qui regroupe, autour de l’Association Cinémaginaire, la Ville de Cabestany, la Ville d’Argelès sur Mer, la Ville d’Elne, l’Institut Jean Vigo de Perpignan, les Ciné-Rencontres de Prades, le Collectif de St Paul, les Amis de Cinémaginaire, les Amis du Cinoch’ de Carcassonne, l’Association Coup de Soleil, Cinémaude, des individus et plusieurs associations de solidarité et d’échanges de la communauté maghrébine du département. Le Festival se déroule sur 2 semaines, et sur plusieurs sites différents des Pyrénées Orientales (Argelès sur Mer, Elne, Cabestany, St Paul de Fenouillet, Prades, Banyuls sur Mer et Perpignan) et de l’Aude (Carcassonne, Lézignan, Limoux, Quillan) avec :

– La projection d’une quinzaine de films de longs métrages du Maghreb, rares, inédits ou en avant première, présentés pour le plus grand nombre possible en présence du réalisateur, qui font l’objet d’une présentation (outre les notices contenues dans le catalogue), et d’un débat avec le public.

– Des forums, regroupant des personnalités invitées et ceux des participants au Festival séduits par la « palabre ».

– L’organisation d’une certaine convivialité pour créer la rencontre : buffets, expositions, forums avec le public et les professionnels du cinéma, colloque avec les partenaires, couscous monstre avec tous les festivaliers, l’ouverture à d’autres formes culturelles comme livre, théâtre et musique,… le tout à prix très bas !

Organisation
Le festival est organisé par un collectif regroupant :
– l’Association Cinémaginaire
– les villes d’Argelès sur Mer, Cabestany et Elne
– les Amis de Cinémaginaire
– le collectif St Paul (St Paul de Fenouillet)
– les Amis du Cinoch'(Carcassonne)
– les Ciné-Rencontres (Prades)
– l’Institut Jean Vigo (Perpignan)
– l’Association Coup de Soleil (Perpignan)
– Cinémaude (Narbonne)

Soutiens
Le festival bénéficie du soutien de :
– la DRAC Languedoc Roussillon
– l’ACSE Languedoc Roussillon
– le Conseil Régional du Languedoc Roussillon
– le Conseil Général des Pyrénées Orientales

Invités
Le festival réunit des créateurs rares des quatre pays du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie), et d’autres pays du pourtour méditerranéen (France, Espagne, Italie,…), autour de films, d’expressions artistiques libres, de paroles et de moments festifs. Sont déjà pressentis (sous réserve):
Nouri Bouzid (Tunisie), Nadir Mokneche (Algérie), Saâd Chraïbi (Maroc), Pierre Yves Vandeweerd (Belgique-Mauritanie), Okacha Touita (Algérie), …

Lieux du festival
– Cinéma Jaurès – Argelès sur Mer 04 68 81 15 37
– Amis du Cinoch’ – ciné Colisée – Carcassonne 04 68 25 48 94
– Cinéma Vautier – Elne 04 68 37 34 30
– Cinéma Lido – Ciné Rencontres Prades 04 68 05 20 47
– Institut Jean Vigo – Perpignan 04 68 34 09 39
– Association Coup de soleil – Perpignan 06 60 82 09 96
– Cinéma Foyer Rural – St Paul 04 68 59 07 01
– Centre Culturel – Cabestany 04 68 66 36 07

Programme
programme complet du festival : http://www.cinemaginaire.org/www/images/news/progmag08.pdf

Colloque
Pour la deuxième année, le festival accueillera un colloque le vendredi 18 janvier 2008 à Cabestany, organisé par l’ACSE Languedoc Roussillon, l’Institut Régional du Travail Social et l’Université de Perpignan.
Ce colloque, autour du thème « Médias et Discriminations » s’inscrit dans une volonté de formation des acteurs professionnels de différents champs : intervenants sociaux, enseignants, journalistes et tous les professionnels travaillant avec des publics divers.
Ce colloque permettra d’analyser et mettre à distance l’information produite par les médias (presse écrite, radio, télévision, cinéma… mais aussi tous les hypers médias : Internet….), dans une perspective de compréhension des processus engagés dans toutes les formes de discriminations.

Autour du festival

– thé à la menthe : gratuit !

– un grand merci à Laurence Riallin, du
service communication de la Ville d’Argelès sur Mer, pour l’affiche et le coup de main !

Les films
La graine et le mulet
Abdellatif Kechiche
France 2007 – 2h31
Sète, le port. Monsieur Beiji, la soixantaine fatiguée, se traîne sur le chantier naval du port dans un emploi devenu pénible au fil des années. Une impression d’échec qui lui pèse depuis quelque temps, et dont il ne songe qu’à sortir en créant sa propre affaire : un restaurant.
Banyuls sur Mer 17/01 21h
Lézignan 18/01 21h – Quillan 19/01 21h
Limoux 20/01 21h – Prades 21/01 21h
Saint Paul 26/01 16h30

Cartouches gauloises
Mehdi Charef
France 2006 – 1h32
Le dernier printemps de la Guerre d’Algérie. Le printemps d’avant l’été de l’Indépendance. Ali
(Mehdi Charef) 11 ans et son meilleur copain Nico regardent leurs mondes changer… et font semblant de croire que Nico ne partira jamais. Jamais ?
Carcassonne 17/01 18h15 – Lézignan 18/01 18h15
Quillan 19/01 18h15
Limoux 20/01 18h15 – Saint Paul 26/01 21h

Le Chaos
Youssef Chahine
France 2007 – 2h02
Choubra, quartier cosmopolite du Caire. Hatem, policier véreux tient le quartier d’une main de fer. Tous les habitants le craignent et le détestent. Seule Nour, jeune femme dont il convoite les faveurs, ose lui tenir tête. Fou de jalousie, Hatem veut Nour pour lui seul. Il la harcèle et transforme sa vie en enfer.
Carcassonne 17/01 21h

Morituri
Okacha Touita
Algérie France 2006 – 1h56
d’après l’oeuvre de Yasmina Khadra
1990. Dans la guerre civile qui déchire l’Algérie, le commissaire de police Brahim Llob, la cinquantaine, traque les islamistes au quotidien. Devenu la cible privilégiée de ces derniers, c’est avec la peur au ventre qu’il intègre chaque matin son bureau au Commissariat Central d’Alger. Gênant pour le pouvoir en place, s’apprêtant à publier un livre dénonciateur, Morituri, Llob est
dans l’obligation de prendre sa retraite anticipée, mais pourra-til en profiter ?
Cabestany 18/01 21h en présence du réalisateur

Sur ma ligne
Rachid Djaïdani
France 2006 – 55′
Séléction ACID Cannes 2007
Rachid Djaïdani, un jeune auteur, se filme pendant l’écriture de son deuxième roman, et nous emmène avec lui dans les différentes étapes de sa création. A travers ces images très brutes
se dessine la vie de cet artiste autodidacte, doué d’une étonnante capacité à parler de lui tout en parlant de son monde…
Cabestany 19/01 15h en présence du réalisateur

Making of
Nouri Bouzid
Tunisie 2006 – 2h
Le décor principal est un tournage. Le réalisateur Youssef, à l’âge des bilans, est déchiré entre une vie privée qui part à la dérive et un film qui lui fait peur (car il remue tout en lui) mais dont il ne voit pas l’aboutissement. Le comédien, Dali, a accepté le principe d’ignorer au départ la destinée du personnage qu’il incarne, se sent manipulé quand il découvre que ce petit danseur de quartier évolue vers un intégriste en devenir.
Après L’homme de cendres (1986), Les Sabots en or (1988), Bezness (1992), Bent Familia (1997), Poupées d’argile (2001), Nouri Bouzid remporte avec Making Of le Tanit d’or aux Journées
Cinématographiques de Carthage en 2006.
Cabestany 19/01 16h30 en présence du réalisateur

Transes
Ahmed El Maanouni
Maroc 1981 – 1 h 22
Dès les années 70, le Maroc a connu, grâce à cinq musiciens (groupe Nass El Ghiwane) formés à l’école de la rue et décidés à rompre avec les « langueurs orientales envahissantes », une explosion musicale qui devait être pour les jeunes le cri de leurs frustrations et de leur révolte.
Cabestany 19/01 22h30

Où vas-tu Moshé
Hassan Benjelloun
Maroc 2007 – 1h30
Quand Mustapha, le gérant du seul bar de la petite ville de Bejjad, apprend que tous les juifs partent en Israël et autres pays, il craint la fermeture forcée du bar. Il commence à chercher l’issue, c’est alors que se présente une solution tellement simple que personne n’y avait songé…
Cabestany 20/01 14h30 en présence du réalisateur

Les jardins de Samira
Latif Lahlou
Maroc 2007 – 1h36
Trouver un époux est devenu la raison de vivre de Samira. Son père lui trouve finalement un mari, un exploitant agricole veuf et sans enfants. Samira découvre que son mari est impuissant et qu’il l’a épousée pour préserver les conventions sociales. Le manque d’affection et d’intérêt sexuel de son mari deviennent insupportables pour Samira qui jette alors son dévolu sur Farouk, le neveu de son mari…
Cabestany 20/01 16h30 en présence du réalisateur

– Atelier « Qui peut saisir l’eau » – 6 courts-métrages
Films de l’atelier animé par Michèle Bayar
Cabestany – Casablanca
Perpignan
septembre – décembre 2007

C’est avec ce thème fort que Michèle Bayar a lancé la seconde édition d’écriture de nouvelles, de scénarios et de réalisation de courts-métrages, en partenariat avec Cinémaginaire et le Ciné-Club Hay Mohammadi à Casablanca. Sous son impulsion et avec son accompagnement, 89 collégiens en Roussillon et à Casablanca ont relevé le défi de réfléchir ensemble sur le rapport texte/image et d’échanger entre les deux rives de la Méditerranée. Les jeunes, avec leurs formateurs, tour à
tour auteurs, scénaristes et réalisateurs, ont échangé leurs scénarios et leurs images pour créer des courts métrages qu’ils nous donnent à voir.
Les participants : l’atelier d’écriture de Florence Pouzet au collège Joseph-Sébastien Pons à Perpignan ; deux classes de 3ème du collège Pablo Casals à Cabestany, conduites par Jean Brunon et Monique Palau, professeurs de lettres ; deux classes du collège Hay Mohammadi à Casablanca conduites par Abdellah Elmoutaki, enseignant cinéma et réalisateur.
Travaillant sur le même thème, avec les mêmes contraintes, de part et d’autre de la Méditerranée, les collégiens se découvrent des points communs et des particularités inattendues.
Appréhender l’autre dans son altérité en fait un familier, le rapproche.
En résultent 5 films courts et « Chta, la pluie » le film d’Abdellah Elmoutai, partenaire marocain du Ciné-Club Hay Mahammadi, réalisé à partir d’une nouvelle de Michèle Bayar écrite au Maroc.
Sans eux ce projet serait resté un rêve …
merci à :
– Michèle Bayar et Abdellah Elmoutaki
– Sandrine Vidal, Martine Solère et Nathalie Schmitt de Cinémaginaire
– le Conseil Général des Pyrénées Orientales
– les principaux des collèges Pons (Perpignan) et Casals (Cabestany)

– séances scolaires à Cabestany (gratuit)
– séance publique pour l’inauguration du festival
le vendredi 18 janvier à 18h30 à Cabestany (gratuit)

Mur mur d’Afrique
Françoise Dexmier
Olivier Moulaï
France 2006 – 26′
Cette balade picturale se déplace au fil du temps africain et donne l’occasion d’une découverte des pays traversés.
La Mauritanie est l’escale principale de cette aventure humaine et artistique. Une mosaïque de couleurs, de sons, d’atmosphéres, sur fond de désert.
Argelès 16/01 19h – Prades 21/01 18h30

Andalucia
Alain Gomis
France 2007 – 1 h 30
Yacine vit dans une caravane. Il a un peu plus de trente ans. Il fait différents boulots. Yacine est enthousiaste. Parfois drôle. Parfois violent. Yacine cherche quelque chose. Des souvenirs d’exclusion mal enterrés, des envies de reconnaissance, des frustrations de gamins, tant de choses non digérées. Pour avancer, il va falloir s’en débarrasser une fois pour toutes …
Argelès sur Mer 22/01 21h en présence de la réalisatrice

Les naufragés de Carthage
Abdelkader Belhadi
Tunisie 2006 – 1h 15
Le premier film d’animation tunisien raconte l’histoire d’un voyage en mer par un groupe d’anciens Carthaginois à Alexandrie, suivi d’un voyage le long du fleuve Niger.
Argelès sur Mer 23/01 15h en présence du réalisateur

Allez, Yallah !
Jean-Pierre Thorn
France 2006 – 1h 56
Un poème épique à la gloire d’une caravane de femmes, se donnant la main des deux côtés de la Méditerranée, pour combattre le fléau de l’intégrisme religieux remettant en cause leurs droits universels à l’égalité. A pied, en bus, en taxis… sous des tentes berbères dressées chaque jour dans une localité différente, au coeur des douars et bidonvilles du Maroc comme des banlieues déglinguées de France, une poignée de caravanières – musulmanes et non musulmanes – réunit les femmes dans l’espace public pour dire leurs droits, prendre conscience de leur force et danser leur soif de liberté.
Perpignan 23/01 9h (scolaires) – Elne 27/01 15h30 en présence du réalisateur et de Mme Fouzia Assouli, présidente de la Ligue des Droits Démocratiques des femmes d u Maroc

Islamour
Saâd Chraïbi
Maroc 2007 – 1h35
Une famille maroco-américaine, depuis 25 ans aux Etats-Unis, est obligée de partir après les événements du 11 septembre 2001. Le retour au pays pose le problème du regard de l’occident sur la culture arabomusulmane et mène à un conflit familial, entre modernité et traditions, entre solidarité et éclatement.
Argelès sur Mer 25/01 21h en présence du réalisateur

Chère bien aimée Paris
Rina Sherman
France 2007 – 41′
Après sept années de vie avec des Ovahimba en Namibie et Angola, Rina Sherman porte à l’écran
un poème urbain sur la vie en ville et une réflexion sur les droits de l’homme …
Elne 26/01 10h30 en présence de la réalisatrice

Le cercle des noyés
Pierre-Yves Vandeweerd
Le Cercle des noyés est le nom donné aux prisonniers politiques noirs en Mauritanie, enfermés à partir de 1986 dans l’ancien fort colonial de Oualata. Ba Fara est l’un de ceux-ci. Il a co-écrit avec Pierre-Yves Vandeweerd le récit d’une des pages les plus sombres de l’histoire contemporaine de la Mauritanie. Ce récit, en langue peule, donne au film son intensité et sa dignité
Perpignan 24/01 21h

Racines lointaines
Pierre-Yves Vandeweerd
Belgique 2002 – 1h12
La vision d’un arbre en Belgique et en Mauritanie fournit à Pierre-Yves Vandeweerd l’occasion de confronter l’ici et l’ailleurs. Le voyage l’oblige à devenir nomade à son tour, à s’éloigner, à vivre l’exil, à formuler au cours de ses rencontres les questions de l’extrême existence. Chaque
rencontre nourrit la réflexion du cinéaste. Comment pourrait-il trouver un arbre qu’il est incapable de décrire ?
Argelès sur Mer 23/01 21h en présence du réalisateur
Perpignan 24/01 18h30 en présence du réalisateur

La visite de la fanfare
Eran Kolirin
Israel 2007 – 1h26
Un jour, il n’y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue pour jouer lors de la cérémonie d’inauguration d’un centre culturel arabe. Seulement à cause de la bureaucratie, d’un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l’aéroport …

Les parfums de ma terre
Mehdi Lallaoui
France 2007 – 53′
Deuxième partie d’un triptyque « Pour en finir avec la guerre » (… d’Algérie), le film donne la parole à deux frères qui ont vécu à Guelma après les massacres de 1945 (Sétif), au contact quotidien des Algériens, et qui, sans aucune nostalgie, se considèrent encore du pays. L’un d’eux vit à Perpignan et se bat contre les nostalgiques de l’Algérie française …
en présence du réalisateur
en avant première mondiale
Elne 26/01 15h30

Délice Paloma
Nadir Moknèche
France 2006 – 2h14
Avec Biyouna, Nadia Kaci
Vous avez besoin d’un permis de construire ? Vous êtes seul un soir ? Appelez la bienfaitrice nationale, Mme Aldjéria : elle vous arrange ça. Celle qui s’est donné le nom du pays ne recule devant aucune combine pour survivre dans l’Algérie d’aujourd’hui. Paloma est la dernière
de ses recrues …
Saint Paul 25/01 21h – Elne 26/01 17h30