Fiche Personne
Acteur/trice Dramaturge

Nadia Kaci

Algérie

Français

Actrice et dramaturge algérienne.

Agent artistique : Françoise Salimo

Née à Alger où elle vit jusqu’à son départ pour Paris en 1993. Cette même année, on la remarque dans le film de Merzak Allouache Bab el Oued City. En 1997, elle joue une femme algérienne en exil, dans Tunisiennes de Nouri Bouzid.

L’année suivante, elle tourne Ça commence aujourd’hui de Bertrand Tavernier, qui devient pour elle sa seconde chance au cinéma, enchaînant avec un personnage haut en couleur dans Le Harem de Madame Osmane de Nadir Moknèche en 1999, puis avec le premier rôle dans le très remarqué Nationale 7 de Jean-Pierre Sinapi en 2000. Un réalisateur qu’elle retrouve cette même année dans Contre la montre à la télévision.

En 2002, Olivier Perray la convie à son tour dans le téléfilm La Vie quand même. En 2003, deux cinéastes algériens lui offrent deux personnages de « femmes libérées » dans l’Algérie d’aujourd’hui. Il s’agit de Nadir Moknèche, qu’elle retrouve à Alger pour le tonique Viva Laldjérie, et Kamal Dehane, qui lui confie un rôle de médecin battante dans le kafkaïen Les Suspects, d’après Les Vigiles de Tahar Djaout.

Elle enchaîne trois premiers longs métrages : A mon age je me cache encore pour fumer de Rayhana (2016), En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui (Cannes 2017, Un Certain regard), La Moutonnière de Sofia Djama (2017).
En 2017, Nadia Kaci est un des rôles principaux du film, Lola Pater de Nadir Moknèche,

Comédienne au théâtre, elle est apparue dans des pièces d’auteurs algériens, parmi lesquelles Le Patio du pays éperdu de Ziani-Chérif Ayad, qu’elle joue à Alger en 1996.
En 2003, dans le cadre d’une résidence de création à Ajaccio, elle écrit Femmes en quête de Terres, une pièce à plusieurs voix dont elle est l’unique interprète sur scène. Elle confie la mise en scène à Nicolas DELETOILLE. En 2004, elle part en tournée pour une série de représentations d’une création de Francis Aïqui, Le Mythe de Don Juan.
Elle reçoit en 2010, le Prix littéraire des Droits de l’Homme décerné pour le récit « Laissées Pour Mortes ».




Long métrage Cinéma (Actrice)

2017 LOLA PATER. Réal : Nadir MOKNECHE

2017 LA MOUTONNIÈRE. Réal : Sofia DJAMA

2017 EN ATTENDANT LES HIRONDELLES. Réal : Karim MOUSSAOUI
Compétition officielle au Festival de Cannes 2017 dans la section « Un certain Regard »

2016 A MON ÂGE JE ME CACHE ENCORE POUR FUMER. Réal : RAYHANA

2016 LE PUITS. Réal : Lotfi BOUCHOUCHI
Prix de la Meilleure Actrice au Festival du film méditerranéen d’Alexandrie 2015

2009 L’INSPECTEUR LLOB. Réal : Bachir DERRAIS
Scénario de Yasmina KHADRA

2007 DÉLICE PALOMA. Réal : Nadir MOKNECHE
Prix d’interprétation au festival de Tarifa, (Espagne) 2008

2004 LES SUSPECTS. Réal : Kamal DEHANE
d’après l’oeuvre « Les Vigiles » de Tahar DJAOUT
Prix d’interprétation Festival St-Jaques-de-Compostelle Espagne 2005,
Prix d’interprétation festival d’Oujda. (Maroc)

2004 VIVA LALDJÉRIE Réal : Nadir MOKNECHE
Prix d’interprétation Festival Alexandrie, Égypte

2003 TIRESIA Réal : Bertrand BONELLO

2000 NATIONALE 7 Réal : Jean-Pierre SINAPI
Prix du public au festival de Berlin 2000.
Prix du public au Festival de San Sebastian 2000.

1999 LE HAREM DE MADAME OSMANE Réal : Nadir MOKNECHE

1998 ÇA COMMENCE AUJOURD’HUI Réal : Bertrand TAVERNIER
Prix du Jury au Festival de Berlin 1999.

1997 TUNISIENNES Réal : Nouri BOUZID
Sélection festival de Venise 1997.

1995 DOUCE FRANCE Réal : Malik CHIBANE

1993 BAB EL-OUED CITY Réal : Merzak ALLOUACHE
France-Algérie Sélection officielle Cannes 1994.

1992 SOGDIANE, ROYAUME DES DIEUX Réal : K. SHIRMO
Algérie-Ouzbékistan

Court métrage cinéma

1990 LA FIN DES DJINS. Réal : C. AGGOUN

Téléfilm

2011 LE CHANT DES SIRÈNES Réal : Laurent HERBIET

2007 L’AFFAIRE BEN BARKA Réal : Jean-Pierre SINAPI France 2

2002 LA VIE QUAND MÊME Réal : Olivier PERRAY

2000 CONTRE LA MONTRE Réal : Jean-Pierre SINAPI Canal+

Théâtre
2004 DON JUAN VU PAR LES FEMMES – De Francis AIQUI – Msc. : Francis AIQUI Théâtre Point à Ajaccio, puis au TGP de Villeurbanne

2003-2006 FEMMES EN QUÊTES DE TERRES – De Nadia KACI – Msc. : Nicolas DELETOILLE

1998 KADDOUR EL BLINDÉ Msc. : H. AYACHI Alger

1996-1997 WAST EDDAR OU LE PATIO DU PAYS ÉPERDU Msc. : Ziani-Chérif AYAD Théâtre des Francophonies à Limoges

English

Talent Agent: Françoise Salimo

2017 sera incontestablement l’année de Nadia Kaci puisque, après avoir pris part au film Chorale au féminin, A mon age je me cache encore pour fumer de Rayhana, Nadia Kaci sera à l’affiche en août dans le nouveau film bien attendu de Nadir Moknache, Lola Pater, mais encore dans La Moutonnière, premier long métrage de Sofia Djama. Pour notre part, c’est dans le premier long métrage de Karim Moussaoui, En attendant les hirondelles qui a été présenté en avant-première mondiale en mai dernier dans la section Un Certain regard, au festival de Cannes qu’elle nous a interpellée. Dans ce film, où elle campe le rôle d’une victime d’un viol collectif durant la décennie noire, Nadia Kaci est bluffante de justesse et de sensibilité à fleur de peau. Celle qui a toujours déclaré sa révolte contre la condition inégalitaire des femmes en Algérie, témoigne encore ici de son statut d’artiste engagée tout en parlant de son rôle de femme écorchée et de ce scénario qu’elle a d’emblée beaucoup apprécié…
Films(s)