Événements

Festival de cinéma de Douarnenez 2008
31e Gouel ar Filmoù

Français

Déjà de longs mois que nous mêlons nos pas à ceux des citoyens libanais,
de toutes confessions et de toutes opinions.
Nous avons, de ce fait, observé d’un autre oeil les turbulences qui ont secoué le Liban,
en mai dernier. Cet été, nous vous invitons à poser un regard différent sur ce petit État,
situé sur la ligne de fracture entre Occident et Orient, ce pays victime d’enjeux
régionaux qui le dépassent. Nous prendrons par exemple le temps de parler de la situation des réfugiés palestiniens au Liban.

Jeter un regard différent sur le monde, c’est aussi ce que nous propose l’écrivain François Maspero, convié par une jolie carte blanche à nous montrer des films qui résonnent avec ses mots et ses engagements.

Engagements et rêves d’ailleurs font partie de la palette que les réalisateurs bretons explorent aussi avec conviction, et que nous découvrirons dans un Grand Cru Bretagne 2008!

Peuples nomades, sans-papiers, Kurdes ou Nenets, ce sont les films récents de la
Grande Tribu. Et pour les plus jeunes, une envolée vers le royaume des Mille et Une
nuits… Rêvons! Ce n’est pas interdit.

En tout cas, si vous trouvez que les valeurs de solidarité et d’humanisme sont plus que jamais menacées, ici comme ailleurs, nous vous invitons à venir les défendre avec nous. La fête n’en sera que plus belle!



Les films
Voyages avec François Maspero

Grand Cru Bretagne 2008

Liban
RÊVER LE LIBAN?
70 films, documentaires et fictions
Les balcons de Beyrouth, avec leurs stores de tissu fané, comme des mariées oubliées
trop longtemps. La corniche, comme une scène idéale pour parades rieuses, les palmiers qui
dansent au bout de la rue.
Mais la carte postale s’assombrit parfois, plus vite que le soleil qui coule dans la Méditerranée. C’est le Liban dans la tourmente, déchiré, éventré. Beyrouth assiégée, tunnels sans fin. Le cauchemar n’en finit plus, les ruines nous disent une histoire qui balbutie, qui hoquette.
Ils sont nombreux pourtant les réalisateurs à avoir voulu terrasser ce cauchemar, caméra au poing, prenant des risques et des paris, lançant à la face d’un Occident assoupi leurs images tragiques. Des documentaires pudiques et puissants, des fictions pour nous conter la guerre.
Ils nous disent la guerre, mais ils nous disent aussi comment la création permet de rester
debout, de se reconstruire, quand tout s’écroule autour de vous. Avec eux, nous rendons aussi un hommage appuyé aux réfugiés palestiniens, aux populations du Sud Liban, aux déplacés de l’été 2006, à tous ceux qui chaque fois se relèvent…

Hommages aussi à deux réalisateurs libannais, Ghassan Salhab et Jocelyne Saab.



Jeune public
La grande tribu

Et aussi

Les rencontres
AL LEINOÙ / LES P’TITS-DÉJEUNERS
À la MJC, 10h (café-tartines servis dès 9h).
– Dim 17 : Repères historiques – Petite chronologie
– Lun 18 : Les rouages d’une société confessionnelle
– Mar 19 : Médias et Proche-Orient :
quelles perceptions ?
– Mer 20 : Créer en temps de guerre
– Jeu 21 : Forum « Jumelages villes françaises
et camps palestiniens au Liban »
– Ven 22 : Les clichés dans le cinéma libanais

AN DIVIZIOÙ / LES DÉBATS
Chapiteau, Place de la Poste, 18h.
– Dim 17 : Repères historiques :
récits comparés de l’histoire du Liban
– Lun 18 : Espaces partagés :
comment vivre ensemble aujourd’hui ?
– Mar 19 : Les Chiites et le Hezbollah. Éclairages divers
– Mer 20 : Réfugiés palestiniens au Liban
– Jeu 21 : Question de mémoire :
amnestie, amnésie, réconciliation
– Ven 22 : Nouveaux enjeux régionaux au Proche-Orient

Littérature

Musique

Les expositions