Événements

Festival International de Films des Droits de l’Homme de Yaoundé (FIFDH Yaoundé 2011)
1ère édition : annulée le jour de l’ouverture sur décision du préfet du Mfoundi (Yaoundé)

Français

Rendez-vous du 12 au 17 avril 2011 au Cameroun

Les institutions démocratiques, les textes de lois et les instruments juridiques de protection des droits humains se sont beaucoup développés en Afrique ces dernières années.

Les droits de l’Homme constituent désormais la référence éthique de toute action politique. Mais cette évolution marque le pas devant la difficulté qui existe à irriguer ces principes au sein du plus
grand nombre. Le défi réside désormais dans le développement d’une véritable culture démocratique dans les populations. C’est aussi l’une des conditions de la prévention des crises.

A cet effet, il n’y a pas meilleur levier de sensibilisation et de promotion des droits de l’Homme que l’audiovisuel. Il permet de faire passer auprès du grand public, et des jeunes en particulier, des messages qui parlent au plus profond des individus.

Du 12 au 17 avril prochain, Yaoundé accueillera sa première édition du Festival International de Film des Droits de l’Homme.

Au total, cette manifestation présentera une dizaine de films documentaires, avec des projections dans toute la ville (Université Yaoundé 2, CCF, Mendong, Briqueterie, Elig-Edzoa)
Ces projections seront suivies de débats publics avec de nombreuses personnalités issues de la société civile (défenseurs des droits de l’Homme, journalistes, universitaires,…).

Cet événement a pour ambition d’encourager la culture des droits humains au Cameroun, à travers une programmation cinématographique populaire et de qualité. Il vise à alimenter le débat public de manière apaisée et pacifique et participe du processus de consolidation de la démocratie et de réconciliation, actuellement en œuvre au Cameroun. Le Festival se veut un moment de dialogue, de rencontres et d’échanges, un lieu d’expression de la culture démocratique.

Il vise, en outre, à fédérer les énergies de l’ensemble des acteurs de la société civile qui travaillent à asseoir une culture des droits de l’Homme dans le pays. Le Festival souhaite leur servir de plateforme de sensibilisation de la population et d’instrument de plaidoyer vis-à-vis des pouvoirs publics.

L’Equipe du Festival


Mardi 12 avril 2011
Centre Culturel François Villon
Cérémonie d’ouverture à 19h00.
Projection : Elles s’appellent Majolie de Désiré Nguelé (Cameroun).

LES FILMS

Edition 2011
Borry Bana, le destin fatal de Norbert Zongo

Ce documentaire restitue les cinq années d’aventure d’un peuple, d’une justice qui cherche ses propres traces, d’un président empêtré dans une crise. Aventure d’hommes et de femmes politiques, du pouvoir et de l’opposition, de la société civile, des étudiants et des élèves dans la gestion de la crise. Ce film est un hommage à un homme qui a consacré sa vie à défendre les faibles et les sans voix. C’est la première fois que l’histoire de l’affaire Norbert Zongo est racontée en images, avec des témoignages surprenants et des images d’archives inédites.
Réalisé par Luc Damiba et Abdoulaye Diallo, Burkina Faso / 2004 / 57 mn
Thème : Liberté d’expression

Elles s’appellent Majolie
Entre 2004 et 2005, le laboratoire pharmaceutique américain GILEAD lance à Douala au Cameroun un essai clinique de phase II sur un antirétroviral, le TENOFOVIR. 400 prostituées camerounaises vont être recrutées à cet effet et « volontairement exposées » au virus selon les associations et médias qui vont monter au créneau pour dénoncer le caractère amoral et inéthique de cet essai qui va entraîner une chaîne de contamination que personne ne pourra arrêter.
Réalisé par Gérard Désiré Nguele, Cameroun / 2009 / 42 min
Thème : Droit des femmes /

La Citadelle Europe
Jonas et Roland, 25 ans, étudiants béninois, ont décidé d’aller chercher du travail en Europe. 150 € glissés dans une chaussette, sacs sur le dos, ils partent à la conquête du Continent, le coeur gros de laisser leurs proches mais le corps vibrant d’enthousiasme. En peu de temps, leur rêve tourne au cauchemard, et l’Europe est encore loin. Le film dénonce le business tissé autour des clandestins, dans lequel la police trouve son compte. Ainsi que les mauvais traitements infligés aux illégaux dans les prisons nord-africaines.
Réalisé par Gilles de Maistre, France, 2003 / 70 min
Thème : Migrations / Afrique

Le Moment de Vérité
« Le moment de vérité » suit le juge d’instruction Luis Moreno, son adjointe Fatou Bensouda et l’avocate générale Christine Chung dans leurs enquêtes contre les leaders de l’Armée de Libération du Christ en Ouganda, contre des seigneurs de la guerre en République Démocratique du Congo ou lorsqu’ils lancent un mandat d’arrêt pour génocide, contre le président en exercice soudanais.
Réalisé par Pamela Yates, Ouganda / RDC / 2008 / 95 mn
Thème : Justice internationale

Les Pygmées Bagyéli à la Lisière du Monde
A travers le regard de trois pygmées très attachants, le film décrit les mécanismes qui, inexorablement, excluent du monde un petit peuple de chasseurs-cueilleurs. En partenariat avec l’association SOS Enfants.
Réalisé par François-Philippe Gallois, France, 2009 / 87 min

Marchands de Miracles
Que peut-on attendre de la vie dans un pays fantôme, ravagé par la guerre, la maladie, la corruption et l’égoïsme des puissants ? Un miracle ! Ce pays, c’est la République Démocratique du Congo et les miracles y sont proposés quotidiennement dans les églises de guérison, appelées aussi églises du réveil. Marchands de Miracles est un périple au coeur de Kinshasa, à la découverte de cet univers ahurissant où la violence des cultes reflète celle de la misère ; où le discours tragi-comique des télé-évangélistes – entre cynisme obscène, mégalomanie et surréalisme – répond à la naïveté désespérée des fidèles.
Réalisé par Gilles Remiche, 2006 / 52 min
Thème : Religions / République Démocratique du Congo

Radio Okapi, radio de la vie
Radio Okapi est une radio mise en place par l’ONU et la Fondation Hirondelle qui depuis 2002 a accompagné la République Démocratique du Congo (RDC) dans un difficile et encore fragile processus de réunification, après plusieurs années de lourds conflits. Sa vocation : fournir une information fiable, rigoureuse et professionnelle à ses auditeurs dans tout le pays.
Réalisé par Pierre Guyot, 2006 / 52 min
Thème : Liberté d’expression / République Démocratique du Congo

Révolutions, mode d’emploi
Comment se fabriquent ces « révolutions orange » qui mettent à bas l’un après l’autre les dictateurs de l’ancien bloc soviétique ? Avec les faiseurs de révolution serbes, georgiens, ukrainiens, avec leurs conseils et leurs sponsors… et avec ceux qui préparent la suite, le film raconte – sans angélisme et sans simplifications – la façon dont la démocratie s’est propagée pacifiquement à l’Est de l’Europe.
Réalisé par Tania Rakhmanova, 2006 / 52 min
Thème: Révolutions / Europe de l’Est

Sisters in law
Kumba, une petite ville au sud-ouest du Cameroun. Manka, six ans, a fui sa maison et sa tante abusive. Sonita accuse avec courage son voisin de viol. Amina a décidé de mettre fin à son mariage avec un homme brutal en le traînant devant le tribunal. Les réalisatrices ont suivi la conseillère d’État et la Présidente de la Cour dans leur travail quotidien : apporter leur aide à ces femmes déterminées à mettre un terme à des existences par trop malmenées.
Réalisé par Kim Longinotto et Florence Avisi, 2006 / 94 min
Thème: Combats au féminin

Suffering and smiling
Depuis que Fela Kuti dénonçait dans ses chansons les problèmes qui affligeaient son pays, rien n’a changé au Nigéria. Plus que jamais, avec pour seules armes la musique et la parole, le combat doit continuer pour Femi Kuti, digne successeur musical de son père.
Réalisé par Dan Ollman, 2006 / 65 min
Thème : Démocratie / Nigeria

Thomas Sankara, l’homme intègre
Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, arrive au pouvoir à l’âge de 34 ans. Tenue militaire, colt au ceinturon et livre de Marx en main, « Tom Sank » ou « Camarade Sankara » décide de donner un sérieux coup de balai dans son pays. Mais voilà, pareille attitude lui vaut aussi un grand nombre d’ennemis et progressivement, l’homme se retrouve de plus en plus isolé, pour finir assassiné par son entourage.
Réalisé par Robin Shuffield, 2006 / 52 min
Thème : Démocratie / Burkina Faso

Manifestation gratuite ouverte à tous
Les projections seront suivies de débats publics avec de nombreuses personnalités issues de la société civile (défenseurs des droits de l’Homme, journalistes, universitaires…).


Le Festival International du Film des Droits de l’Homme de Yaoundé est organisée par l’association Alliance Ciné, en partenariat avec l’association Internationale Kofi Annan pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme et de la Paix, en collaboration avec Espace Lumière et le Festival Mis Me Binga.

Vincent Mercier
Directeur Général et Artistique
contact(@)alliance-cine.org

Mélanie Barreau
Coordinatrice Générale du FIFDH de Yaoundé
melanie.barreau(@)alliance-cine.org