Événements

Festival du film arabe à Cherbourg – Festi Ar’ 2012
2ème édition.

Français

Nous voulons la paix ici comme ailleurs

Lorsqu’il y a un près deux ans, nous avons eu l’idée d’organiser un festival du film arabe dans l’agglomération cherbourgeoise, nous étions loin d’imaginer l’onde de choc qui allait traverser certains pays. L’aspiration à la liberté et à la démocratie a conduit des millions d’hommes et de femmes arabes à renverser des dictateurs qu’on croyait indéboulonnables. Il faut rendre hommage à la volonté et surtout au courage de ces révolutionnaires, qui, on le voit encore aujourd’hui, notamment en Syrie, se battent, au péril de leur vie, pour leur droit à être traités avec respect et dignité.
Mais les dictateurs renversés, se pose désormais la question de leur succession. Les récentes élections organisées dans plusieurs pays arabes ont placé en tête des partis islamistes qui ont prospéré depuis des années sur le terreau de la misère et du désespoir. Cette légitimation par les urnes inquiète les démocrates et conduit à conforter des préjugés déjà bien ancrés chez bon nombre en Occident à l’encontre des musulmans. Il faut lutter contre ces préjugés et les amalgames autour de l’islam même si les inquiétudes sont justifiées, notamment en ce qui concerne les femmes arabes, qui rappelons-le ont toujours été les premières victimes des dérives intégristes. Il convient donc de rester vigilant tout en espérant une amélioration rapide des conditions économiques pour éviter une explosion sociale dont les conséquences pourraient être désastreuses.
Chez nous, la crise qui paupérise chaque jour de plus en plus de nos concitoyens est trop souvent instrumentalisée et promeut la culture du conflit et du repli identitaire en surfant sur le sentiment de peur largement entretenu par les politiques et les médias. On oppose continuellement les catégories socio-professionnelles, les immigrés aux Français, les Français dits de souche aux Français issus de l’immigration etc…, foulant ainsi aux pieds les valeurs républicaines qui font la grandeur de notre pays et détournant l’attention des vrais responsables de cette crise.
Nous ne voulons pas de cette culture du conflit, nous voulons une paix juste pour nous et nos enfants. Et cette paix juste nous la voulons ici et ailleurs, notamment en Israël et en Palestine. Cette deuxième édition sera aussi l’occasion de faire largement le point sur la situation dans cette région du monde grâce notamment à la présence de personnalités et de cinéastes très impliqués sur cette question.
Nous espérons vivement que notre petite entreprise constituera encore un espace de découverte, de partage et d’échange. Nous tenons à remercier tous celles et ceux – à commencer par nos adhérents – qui ont contribué à son existence.
L’Equipe de Festi Ar’

LES PARRAINS DU FESTIVAL 2012

Cette année, nous aurons le plaisir et la joie d’accueillir trois complices de longue date qui militent pour une paix juste entre Israël et la Palestine. Leïla Chahid* est Déléguée générale de la Palestine auprès du Parlement européen, Michel Warschawski, Israélien, est écrivain et journaliste, enfin Dominique Vidal, qui nous a déjà fait l’honneur de participer à la première édition du festival est essayiste et journaliste. Leur présence promet des débats d’une grande qualité sur la question du conflit israélo-palestinien qui bénéficie cette année d’une programmation spéciale. Un grand merci à eux pour avoir accepté notre invitation (librairie pendant le festival).

*Sous réserve d’événement (s) important (s) qui empêcherait sa venue.

LES FILMS

LA SOURCE DES FEMMES
Réalisation et scénario : Radu Mihaileanu
Long métrage de fiction / France / 2010
Couleur / 35 mm / 136′ / VOST
Synopsis : Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l’eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village…
L’Odéon : mercredi 29 février (20h), jeudi 1 mars (18h), vendredi 2 mars (13h50 et 20h), samedi 3 mars (20h)
Le Palace : Dimanche 4 mars (18h), lundi 5 et mardi 6 mars (20h30)

LA FAUTE A VOLTAIRE
Réalisation : Abdellatif Kechiche
Long métrage de fiction / France / 2001
Couleur / 35 mm / 140′ / VOST
Synopsis : Tel un Candide rêvant de l’Eldorado, Jallel immigre en France avec l’espoir de tenter sa chance. De rencontres en rencontres, de foyers en associations, Jallel chemine dans le Paris des exclus et, faute de satisfaire ses espoirs de fortune, découvre et partage la solidarité des déshérités.
L’Odéon : samedi 3 mars (16h)
Le Palace : dimanche 4 mars (16h)

MASCARADES
Réalisation et scénario : Lyes Salem
Long métrage de fiction / Comédie / France / 2008
Couleur / 35mm / 92′ / VOST
Synopsis : Un village quelque part en Algérie. Orgueilleux et fanfaron, Mounir aspire à être reconnu à sa juste valeur. Son talon d’Achille : tout le monde se moque de sa soeur, Rym, qui s’endort à tout bout de champ. Un soir, alors qu’il rentre soûl de la ville, Mounir annonce sur la place du village qu’un riche homme d’affaires étranger a demandé la main de sa soeur. Du jour au lendemain, il devient l’objet de toutes les convoitises. Aveuglé par son mensonge, Mounir va sans le vouloir changer le destin des siens…
L’Odéon : mardi 6 mars (20h)
Le Palace : mercredi 29 février (14h30), samedi 3 mars (18h00)

ICI, ON NOIE LES ALGERIENS
Réalisation : Yasmina Adi
Documentaire / France / 2011
Couleur / 35mm / 90′ / VOST
Projeté lors de la soirée d’ouverture au Palace d’Equeurdreville le mercredi 29 février à 20h30, suivi d’un débat avec l’historien Gilles Manceron.
Synopsis : A l’appel du Front de libération nationale (F.L.N.), des milliers d’Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l’ordre.
50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue. Mêlant témoignages et archives inédites, histoire et mémoire, passé et présent…

18 JOURS, COLLECTIF DE CINEASTES EGYPTIENS
Réalisateurs : Sherif Arafa, Yousri Nasrallah, Mariam Abou Ouf
Titre original : Tamantashar Yom
Courts-métrages / Fiction / Egypte / 2011
Couleur / 35mm / 125′ / VOST
Synopsis : Le Caire, du 25 Janvier au 11 février 2011. Des citoyens ordinaires pris dans des événements extraordinaires: les patients d’un asile, une jeune vendeuse à la sauvette, un leader de la révolution, un grand-père et son petit fils curieux, un internaute amoureux, un couturier craintif, un couple déchiré, de sympathiques combinards, des chameaux, des hommes de main violents, des jeunes idéalistes, un coiffeur héros malgré lui…
L’Odéon : dimanche 4 mars (16h), lundi 5 mars (18h)
Le Palace : jeudi 1 mars (20h30), vendredi 2 mars (18h)

PAS D’HISTOIRES ! 12 REGARDS SUR LE RACISME AU QUOTIDIEN
Réalisateurs : Philippe Jullien, Yamina Benguigui, Yves Angelo
Courts-métrages de fiction / Drame / France / 2001
Couleur / 35mm / 65′ / VOST
Synopsis : La d.f.c.r. (dire, faire contre le racisme), association luttant contre le racisme et l’exclusion par le biais du cinéma, a fait un appel à scénarios de films courts auprès de jeunes de 16 à 26 ans et en a confié la réalisation à des cinéastes confirmés. Cette série de 12 courts métrages aborde le racisme sous différents aspects afin de mieux l’identifier et de mieux le reconnaître.
Ce film sera projeté dans l’un ou l’autre cinéma lors de séances destinées au public scolaire.

PALESTINE
Réalisation : Nadir Nendoune
Documentaire / France / Palestine / 2011
Couleur / vidéo / VOST
Synopsis : Ce film relate le séjour de 10 Français partis pour la première fois en Palestine et en Israël. La délégation était accompagnée d’une française, juive. Sont nés de grands débats, des coups de gueule, des moments plus légers et d’autres plus émouvants. Nadir aime à définir ce film comme une « Palestine pour les Nuls ».
Le Palace : vendredi 2 mars (20h30)
Soirée débat en présence de Nadir Dendoune (réalisateur), Leïla Chahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal.

PARADISE NOW
Réalisation et scénario : Hany Abu-Assad
Long métrage de fiction / Palestine / Pays-Bas / Allemagne / France / 2005
Couleur / 35mm / 87′ / VOST
Synopsis : Deux amis d’enfance palestiniens, Khaled et Saïd, sont désignés pour commettre un attentat suicide à Tel Aviv. Engagés volontaires depuis plusieurs années dans une faction, ils sont liés par un contrat moral qu’ils ne peuvent ou ne veulent rompre. Ils passent une dernière soirée avec leurs familles sans pouvoir toutefois leur dire adieu. Le lendemain, munis de leurs ceintures d’explosifs, ils sont conduits à la frontière. Mais l’opération ne se déroule pas comme prévu…
L’Odéon : jeudi 1 mars (20h), vendredi 2 mars (18h)
Le Palace : dimanche 4 mars (20h30), mardi 6 mars (18h30)

ENQUETE PERSONNELLE
Réalisation : Ula Tabari
Documentaire / Palestine / France /Allemagne / 2002
Couleur / vidéo / 90′ / VOST
Synopsis : « Tous les enfants palestiniens en Israël hissent le drapeau israélien et chantent en arabe à la gloire d¿Israël. Chaque année nous faisons la fête : nous préparons des spectacles de danse, des pièces de théâtre et des chansons ! Des décorations et des drapeaux partout… » Comment vivre en tant que Palestinien dans un Etat juif israélien, en détenant la carte d’identité israélienne, tout en portant l’histoire, l’appartenance et les rêves palestiniens ?
Le Palace : samedi 3 mars (20h30)
Soirée débat en présence d’Ula Tabari (réalisatrice) et Michel Warschawski.

ANIMATIONS / SOIREES / DEBATS


Mercredi 29 février 2012

16h00 : Projection spectacle El Gusto à l’Odéon (Cherbourg-Octeville)
Réalisation : Safinez Bousbia
Documentaire /Musical / Irlande/ 2012
Langue : français / arabe
Couleur / 35 mm / 93′ / VOST

Ce beau Buena Vista Social Club algérien raconte avec émotion et bonne humeur comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a 50 ans.
Ce film fait partie d’une programmation complémentaire : voir les horaires du cinéma « L’Odéon ».

17 h 30 :
Le film sera suivi d’un spectacle de danse orientale avec la troupe Ya Salem.

20 h 00 : Projection débat au Palace (Equeurdreville-Haineville) :
Projection du film : Ici, on noie les Algériens de Yasmina Adi. Ce documentaire revient sur la répression sanglante qui a frappé la manifestation du 17 octobre 1961 : les Algériens de Paris et de sa région étaient appelés à manifester pour protester contre le couvre-feu qui leur était imposé pendant la Guerre d’Algérie. Le nombre des victimes est estimé entre 80 et 200 morts.

Débat : « 17 octobre 1961, retour sur une vérité encore taboue. »
Intervenant : Gilles Manceron, historien, spécialiste du colonialisme français et auteur de La triple occultation d’un massacre, paru aux éditions de La Découverte.

Jeudi 1 mars 2012

18 h 30 : Inauguration officielle du festival à la maison pour tous Léo Lagrange à Cherbourg-Octeville en présence des parrains Leïla Chahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal, essayiste et journaliste.

Vendredi 2 mars 2012

20h30 : Projection débat au Palace (Equeurdreville-Haineville)
Projection du film Palestine de Nadir Dendoune.

Débat : « Quelles chances pour la paix et la liberté en Palestine ? »
Intervenants : Nadir Dendoune (réalisateur), Leïla Chahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal.

Samedi 3 mars 2012

16h00 : Projection débat à l’Odéon (Cherbourg-Octeville)
Projection du film La Faute à Voltaire d’Abdellatif Kechiche.

Débat sur le thème de l’immigration clandestine avec les membres du Collectif de lutte contre le racisme et les idées d’extrême droite.

Intervenant : Pascal Besuelle, en présence de Michel Warschawski.
Ula Tabari Ula Tabari

20 h 30 :
Projection débat au Palace (Equeurdreville-Haineville)
Projection du documentaire Enquête personnelle d’Ula Tabari.
Débat : « Quel espace et quelle mémoire pour les Arabes israéliens ? »
Intervenants : Ula Tabari (réalisatrice), Michel Warschawski.

Lundi 5 mars 2012

18 h 30 :
Projection débat au Centre de réinsertion Louise Michel à Cherbourg-Octeville en partenariat avec l’association Femmes dans la ville.
Projection du documentaire Ce que le voile dévoile, enquête sur le voile intégral de Négar Zoka, (52′).
Débat : « Après, les révolutions arabes, les femmes menacées par les partis islamistes ? »
Intervenante : Une représentante de l’association Femmes contre les intégrismes.
Entrée libre et gratuite.

Mardi 6 mars :

Dans l’après-midi : Projection débat à la Maison d’arrêt de Cherbourg.
Intervenant : Lyes Salem, réalisateur de la comédie Mascarades qui aborde notamment la question de la place des femmes au Maghreb.

20h00 :
Soirée de clôture à l’Odéon (Cherbourg-Octeville)
Projection débat de la comédie Mascarades.
Intervenant : Lyes Salem, le réalisateur du film.

Festi Ar’
34 rue Pierre Guéroult
50110 Tourlaville

Directrice du Festival : Zohra Saget