Événements

Continent Afrique 2019 (Pau)
26ème édition. Au Cinéma Le Méliès de Pau. Un évènement soutenu par Africiné Magazine.

Français

Continent AFRIQUE 2019
26e édition
21 / 25 fév

LE MÉLIÈS
Cinéma Art et Essai
Jeune Public
Patrimoine et Répertoire Recherche et Découverte

Édito
Vous nous suivez depuis de nombreuses années dans CONTINENT AFRIQUE qui s’est installé l’an passé en février, ce cycle s’est imposé comme un moment fort et désormais incontournable de la vie du Méliès. Il promet de vous amener encore cette année à travers le continent à la rencontre de personnages singuliers, attachants, audacieux parfois, charismatiques, décidés, volontaires, touchants, résolument intéressants.
À travers des oeuvres fortes, qu’elles soient fictions ou documentaires, c’est à une balade dépaysante et insolite que CONTINENT AFRIQUE vous convie.
Des films qui vous informeront, vous interrogeront mais jamais ne vous laisseront indifférents. À travers ces films dynamiques et engagés, c’est la mémoire de peuples et l’histoire d’un continent qui sont contées.
Pour ouvrir cette 26e édition, nous sommes heureux de vous mener vers Linguère Ramatou dans HYÈNES (notre couverture), baigné de la sensuelle musique de Wasis Diop. Un film peu vu, trop rare mais néanmoins salué par la critique.
Bienvenue dans CONTINENT AFRIQUE 2019 !


OUVERTURE
Hyènes
Djibril Diop Mambety
Sénégal – France – Suisse / 1992 / 1h50 / version restaurée / vostf / avec Ami Diakhate, Mansour Diouf, Makhouredia Gueye
Colobane, une petite cité, endor¬mie dans la chaleur poussiéreuse du Sahel, fantôme d’une ville au charme foudroyé par la misère. Des griots an¬noncent à la population une incroyable nouvelle : Linguère Ramatou, trente ans après, devenue archi-milliardaire, est de retour. La population attend Lin¬guère à l’entrée de la ville. Brillamment mis en scène par Djibril Diop Mambety (TOUKI BOUKI, LA PETITE VENDEUSE DE SOLEIL…) cette transposition iné¬dite de la pièce du dramaturge Suisse Friedrich Dürrenmatt est une vraie réussite.
Á revoir ou à découvrir absolument !
Jeudi 21 février à 20h30
présenté par Thierno Ibrahima Dia, chargé de cours en cinéma comparé à l’université Bordeaux Montaigne et rédacteur en chef de Africiné Magazine
19h Cocktail d’ouverture
au Café Méliès avec l’association Les Trois Mères
Film seul dimanche 24 février à 14h et lundi 25 février à 18h



RENCONTRE
Zone III
Pascale G. Serra
République centrafricaine / 2018 / 1h30 / vostf / documentaire
Sur fond de conflits inter-religieux, la République Centrafricaine plonge à par¬tir de 2013 dans une crise sans précé¬dent. Le film montre la triste et drama¬tique condition de vie de nombreuses familles à M’Poko, une zone près de l’Aéroport Bangui qui devient le plus grand camp de personnes déplacées à Bangui. Le spectateur est plongé dans le quotidien de ces familles contraintes du jour au lendemain de faire face à la précarité, le deuil, la famine. ZONE III montre la capacité de résilience de ces personnes qui ont tout perdu. Patriote, Pascale Gabriella Serra qui était venue présenter en 2015, son premier film BÊAFRIKA, continue de parler de son pays, la République centrafricaine.
Samedi 23 février à 20h15
suivi d’une rencontre avec Pascale Gabriella Serra, la réalisatrice
en partenariat avec l’association Bêafrika

FILM / CONCERT
Yao
Philippe Godeau
France – Sénégal / 2018 / 1h44 / avec Omar Sy, Lionel Louis Basse, Fatoumata Diawara
Depuis son village au nord du Sénégal, Yao est un jeune garçon de 13 ans prêt à tout pour rencontrer son héros : Seydou Tall, un célèbre acteur français. Invité à Dakar pour promouvoir son nouveau livre, ce dernier se rend dans son pays d’origine pour la première fois. Pour réa¬liser son rêve, le jeune Yao organise sa fugue et brave 387 kilomètres en solitaire jusqu’à la capitale. Touché par cet enfant, l’acteur décide de fuir ses obligations et de le raccompagner chez lui. Un film baigné d’une douceur qui re¬pose sur l’interprétation de ses deux comédiens principaux Omar Sy et le jeune acteur en herbe Lionel Louis Basse.
Entracte : restauration rapide au Café Méliès
avec l’association Les Trois Mères
suivi du concert
Ezza
Musique touareg
Goumour Omar Adam
Menad Moussaoui (basse)
Stéphane Gratteau (batterie)
Partant d’Agadez, Azawad, puis le monde, la musique touareg a grandi avec Tinariwen et elle vit désormais avec Ezza. Se détachant de ses il¬lustres prédécesseurs, le power trio EZZA transforme et amène la musique touareg hors des sentiers battus, mêlant sans concession sonori¬tés rock modernes, pulse africaine, rythmiques transes et groove implacable. De leur deuxième album « Alkher » (La paix) résulte une musique moderne et universelle mais qui ne trahit pas l’essence de la musique traditionnelle d’où elle puise ses racines.
Vendredi 22 février à 20h
tarif film + concert 15€
12€ (abonné/adhérent)
8€ concert seul
en partenariat avec les ACP


Solaire Made In Africa
Malam Saguirou
Niger / 2017 / 1h07 / vostf / documentaire
Dans les années 1970-1980 au Niger, les recherches du professeur Abdou Moumouni Dioffo sur l’énergie solaire ont ouvert de belles perspectives sur l’autonomie énergétique en prônant l’écologie avant l’heure. Le réalisateur Malam Saguirou revient sur la vie de ce précurseur et révèle les travaux de ce précurseur dans un dialogue entre passé et avenir et des témoignages de ses proches et collaborateurs. Un bel hommage à un homme de science, une personnalité hors du commun.
Dimanche 24 février à 18h15
Lundi 25 février à 16h15
en partenariat avec Ecocène




Sofia
Meryem Benm’Barek
France – Qatar – Maroc / 2018 / 1h25 / vostf avec Maha Alemi, Sarah Perles, Hamza Khafif
Sofia, 20 ans, vit avec ses parents à Casablanca. Suite à un déni de gros¬sesse, elle se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un bébé hors mariage. L’hôpital lui laisse 24h pour fournir les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités. Salué à Cannes en mai dernier, ce premier long métrage de la jeune réalisatrice, est un portrait du Maroc d’aujourd’hui. La réalisatrice confie : « Je ne voulais pas faire un film qui parle seulement de la condition de la femme. Celle-ci est toujours montrée comme la victime d’une société patriar¬cale, or je ne crois pas que l’on puisse parler de la condition féminine sans parler de la société elle-même. »
Dimanche 24 février à 16h
Précédé d’un thé (offert),
de pâtisseries (2€ les 3)
et suivi d’une « Harira »
(soupe marocaine 1€)
en partenariat avec A.C.T
Film seul lundi 25 février à 22h

Amal
Mohamed Siam
Egypte – Liban – Allemagne – France –
Norvège – Danemark / 2017 / 1h23 / vostf
documentaire
Amal a 14 ans lorsqu’elle participe aux premières manifestations de la place Tahrir en Égypte. Bien qu’elle soit bruta¬lisée par la police, rien ne semble alors pouvoir décourager sa détermination à lutter contre l’injustice et la corruption. Caméra au poing, le réalisateur la suivie pendant six ans. Intrépide, Amal, dont le nom signifie « espoir », doit suppor¬ter le poids des normes sociales aux¬quelles elle est soumise. Alors qu’elle entre dans l’âge adulte, ce film suit sa quête identitaire et sa transformation étonnante. Un regard inédit et fort sur les enfants du printemps arabe.
Jeudi 21 février à 18h
Lundi 25 février à 20h


Des figues en avril
Nadir Dendoune
France / 58’/ vostf /documentaire
C’est le portrait drôle et bouleversant de Messaouda Dendoune, filmée par son fils Nadir. Au delà de la personna¬lité attachante, malicieuse, déterminée et passionnée de la vieille dame de 82 ans, on la découvre au quotidien dans son deux pièces de l’Ile Saint Denis. Elle apprend désormais à vivre seule depuis que son mari Mohand, atteint de la maladie d’Alzheimer, a été placé en maison médicalisée. Un beau por¬trait d’une maman, un film très person¬nel mais au propos universel par Nadir Dendoune, journaliste qui avait fait beaucoup parler de lui en 2008. Lui qui, sans aucune expérience particulière en alpinisme, avait atteint le sommet de l’Everest. Cet exploit raconté dans son livre, a donné naissance au film L’AS¬CENSION sorti en 2017.
Vendredi 22 février à 18h
Samedi 23 février à 16h15

MÉLIÈS DES ENFANTS
Zarafa
Rémi Bezançon, Jean Christophe Lie
France / 2012 / 1h18
C’est l’histoire de l’amitié indéfectible entre Maki, un enfant de 10 ans, et Zarafa, une girafe orpheline, cadeau du Pacha d’Egypte au Roi de France Charles X. Hassan, prince du désert, est chargé de conduire Zarafa jusqu’en France mais Maki, bien décidé à tout faire pour contrarier cette mission va les suivre au péril de sa vie. Un long périple qui les mènera du Soudan à Paris, en passant par Alexandrie, Marseille et les Alpes enneigées.
Dimanche 24 février à 14h30
suivi d’un atelier cuisine africaine animé par l’association Les Trois Mères au Café Méliès
Pour 5 €, fabrication de deux samoussas et un dessert dans son ramequin
Sur réservation au 05 59 27 60 52 / Places limitées


KINSHASA CHRONIQUES
Kinshasa, des histoires à nous
documentaire audio
48 min / décembre 2018
de Sébastien Godret et Benjamin Bibas, mis en son par Sébastien Lecordier, réalisé dans le cadre de l’exposition « Kinshasa Chroniques » au Musée international des arts modestes de Sète
Ce documentaire, enregistré à Kinshasa et à Paris au printemps 2018, raconte comment des artistes congolais dia¬loguent avec leurs concitoyens et avec le reste du monde pour élever leur pays et tenter de créer un avenir meilleur.
En écoute au Café Méliès
confortablement installés
sur des coussins
vendredi 22 de 16h à 17h
samedi 23 de 15h à 16h
de 17h à 18h
en partenariat avec La Fabrique Documentaire


CLÔTURE
Le train de sel et de sucre
Licinio Azevedo
Comboio de Sal e Açúcar / Afrique du Sud – Portugal – Mozambique – France – Brésil / 2017 / 1h33 / vostf / avec Thiago Justino, Matamba Joaquim, Mário Mabjaia
En 1989, quinze ans après l’indépen¬dance, le Mozambique est un pays rui¬né par la guerre civile. Même le sucre, autrefois produit en grande quantité, est devenu rare et précieux. De Nam¬pula à Cuamba, le train est le seul es¬poir pour des centaines de civils prêts à tout risquer, y compris leur vie, pour échanger quelques sacs de sel contre du sucre au Malawi voisin.
Le voyage traîne à 8 km par heure sur des portions de ligne sabotées. Obstacles et catastrophes rendent constamment vulnérables tous les voyageurs. LE TRAIN DE SEL ET DE SUCRE, adapté du roman éponyme du réalisateur, est une histoire de foi, d’espoir et d’amour inattendu.
Lundi 25 février à 20h15
En partenariat avec l’association
Lusophonie

Exposition vente
ARTISANAT D’AFRIQUE
Les Associations « Les Trois Mères » et « Gabomad & Béarn Tra¬ditions » présentent, au travers d’une exposition-vente, des pro¬duits artisanalement réalisés en Cote d’Ivoire, au Cameroun et au Gabon…Linge de maison moderne et traditionnel, objets de décoration, vannerie, articles et accessoires mode tradi-mo¬derne, raphia et pagnes, bracelets perles et tissus, vêtements enfants et adultes.
Du 22 au 25 février les après-midis et soirs
au Café Méliès (1er étage)



MIAM MIAM
du 22 au 25 février
au Café Méliès
Restauration africaine « salé et sucré »
sur place ou à emporter avec l’association Les Trois Mères

ASSOCIATION
SOLIDAIRE
Les Trois Mères
Zeba-Doho-Bahi
06 14 86 35 39
lestroismeres.asso.solidarite@gmail.com

Association
Gabomad & Béarn Traditions
Rencontres – Echanges & Partage d’Expérience
contact +33 6 48 72 68 69
asso.gabearn.traditions@gmail.com

Un GRAND MERCI à nos partenaires et invités :
L‘Association pour la Coopération Transméditerranéenne / Les Amis de la Chanson Populaire / L’Association Bêafrika / Africine.org / Clarisse Rose / Emma Devilliers / L’association Les Trois Mères / L’association Gabomad & Béarn Traditions, Thierno Ibrahima Dia / Pascale Gabriella Serra / Goumour Omar / Adam Menad Moussaoui / Stéphane Gratteau / L’association Lusophonie/ Ecocène / La fabrique documentaire / Benjamin Bibas / Sébastien Godret

LE MÉLIÈS
6, rue Bargoin – 64 000 PAU
Tél : 05 59 27 60 52 – contact@lemelies.net
www.lemelies.net