Festival au désert : peace and love

Lire hors-ligne :

C’est la culture touarègue et la musique des Tinariwen qui sont à l’origine de ce festival. Manny Ansar les a rencontrés en 1991. Les Tinariwen sont une association de musiciens, leur leader – informel – est Ibrahim Ag Alhabib. Nous sommes encore dans les années de rébellion et la première cassette enregistrée à l’énergie solaire et maintes fois recopiée fait circuler la musique nouvelle des ishomars. En 1993, Manny organise des concerts un peu partout, en 1999 il rencontre les membres du groupe Lojo qui invite les Tinariwen au festival d’Angers, en 2001 Manny invite à son tour en plein désert 2 ou 3 groupes, quelques journalistes et installe une petite sono. Le bouche à oreille fonctionne, le festival est lancé. Depuis chaque anné...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire