Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 1965
Chasse au lion à l’arc (La)
Jean Rouch
Titre anglais : Chasse au lion à l’arc (La)
Date de sortie en France : 26/10/2016
Pays concerné : Niger
Réalisateur(s) : Jean Rouch
Avec : Pierre Braunberger
Durée : 80
Genre : société
Type : documentaire

Français

« Les chasseurs Songhay, une caste héréditaire, ont seuls le droit de tuer le lion. Les bergers ne peuvent que lui lancer des pierres pour le faire fuir. Les Peul estiment que le lion est nécessaire au troupeau, et ils savent identifier chaque lion à ses traces. Mais, quand un lion tue trop de bœufs, il faut le supprimer, parce que c’est un lion tueur » (J. Rouch). De 1957 à 1964 Rouch suit les chasseurs Gaos de la région de Yatakala et le film retrace les épisodes de cette chasse où technique et magie sont intimement liées : fabrication des arcs et des flèches ; préparation du poison ; pistage ; rituel de mise à mort. Mais le vieux lion tueur, dit l’ « Américain », réussira à déjouer tous les pièges et les Gaos atteindront seulement deux de ses femelles. Après la chasse les hommes racontent à leurs enfants l’histoire de « gaway gawey », la merveilleuse chasse aux lions.


Réalisation : Jean ROUCH (France)
ETHNOGRAPHIE ■ 1965, 81 min., CL.

1965 |XXVIème Mostra Internationale d’Art Cinématographique de Venise | VENISE, Italie
* Lion d’Or

English

« Only the Songhay hunters, a hereditary caste, are entitled to kill lions. The herdsmen are permitted only to throw stones at lions to chase them away. The Peul consider that the lion is necessary for the herd, and they are capable of identifying individual lions by the tracks they leave. But when a lion kills too many cattle, it has to be eliminated, because such a lion is a killer » (J. Rouch). From 1957 to 1964, Rouch observed the Gao hunters from the Yatakala region and the film recounts episodes of the hunt in which technology and magic are intimately entwined: making bows and arrows, preparing the poison, tracking the animals, the death ritual. But the old killer lion known as the « American » succeeds in escaping all the traps set and the Gao hunters only get to two of his females. After the hunt, the men tell their children the story of the « gaway gawey », the fabulous lion hunt.