Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2010
Berlin 1885, la ruée sur l’Afrique
Joël Calmettes
Pays concerné : Allemagne
Réalisateur(s) : Joël Calmettes
Durée : 84
Genre : historique
Type : docu-fiction

Français

Un documentaire fiction de Joël Calmettes

26 Février 1885. A Berlin, le Palais Radziwill est en liesse. On y fête la fin des travaux de la « Conférence sur l’Afrique »; elle aura duré quatre mois. Quatre mois pendant lesquels les plus grands diplomates occidentaux ont décidé de l’avenir de l’Afrique, l’ont découpée en zones d’influence, y ont tracé arbitrairement des frontières. Et pourtant aucun Africain n’a été consulté ! Autour de la table : des ambassadeurs de renom, des juristes chevronnés, des géographes émérites. Ils négocient assidûment et se répartissent avec sérieux d’immenses territoires. Chacun se pare de vertus altruistes, évoque la mission civilisatrice de l’homme blanc, ou se drape dans de beaux sentiments. Proie de la géopolitique européenne, l’Afrique, encore presque totalement « terra incognita », attise toutes les convoitises. Notamment celles de Léopold II, le roi des Belges qui parvient, grâce à un habile lobbying pendant la Conférence, à récupérer l’immense Congo pour son royaume (et bientôt pour son compte personnel). Les décisions prises à la Conférence de Berlin ne seront jamais remises en cause ; les frontières tracées par les puissances européennes ne seront pas effacées. Les faits sont là, têtus et l’ Afrique d’aujourd’hui porte encore les stigmates. Il n’y a aucun film d’archive de la Conférence de Berlin (le cinéma naîtra quelques années plus tard) et aucune photographie n’y a été prise. Joël Calmettes voulait faire ce film depuis des années; depuis qu’il a retrouvé en Allemagne les minutes inédites de la Conférence. Elles lui ont permis de recréer à l’aide de
la fiction des moments clefs de la Conférence, et grâce aux éclairages d’historiens européens, américains et africains de montrer avec une rigueur implacable la façon dont l’Histoire s’écrit. Le film permet ainsi de revenir sur la naissance de la colonisation et son poids sur les relations entre Occidentaux et Africains. La conférence de Berlin débuta le 15 novembre 1884 à Berlin et finit le 26 février 1885. À l’initiative de Bismarck, l’Allemagne, l’ Autriche- Hongrie, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la France, le Royaume- Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède-Norvège et l’Empire Ottoman ainsi que les États-Unis y participèrent. Elle a pour but, alors que les visées colonisatrices européennes en Afrique s’intensifient jusqu’à créer des tensions entre les différentes puissances, d’organiser le partage du bassin du Congo entre les Puissances et plus généralement d’établir les règles qui devaient présider à la colonisation effective de l’Afrique.


Avec (entre autres) Jacques spiesser Chancelier Bismarck, Pierre-loup rajot Baron de Courcel, carlo Brandt Comte de Hatzfeldt

Et les interventions de :
Helmut Bley Université de Hanovre
Andreas Eckert Université de Berlin
Dane Kennedy Washington University
Ginette Kurgan Université Libre de Bruxelles
Achille M’Bembe Université de Johannesburg
Isidore Ndaywel Université de Kinshasa
James Newman Syracuse University
Carole Reynaud Paligot EHESS Paris
Godfrey N. Uzoigwe Mississipi University
Jean luc Vellut Université Catholique de Louvain
Commentaire dit par Florence Pernel

English

This movie is based on the minutes of the Berlin conference of 1885, where European diplomates divided up black Africa. Using documented fiction and the interviews of historians, the film tells about the territorial lust that reined at the conference and sealed the fate on the whole continent for many long years without its people having any say in the matter.

by Joel Calmettes – Documentary & fiction, 85′ – France / Germany – 2010