Événements

Festival International du Film PanAfricain de Cannes 2011
8e édition

Français

Présidente d’honneur :
CATHERINE RUELLE (Journaliste, Ecrivaine, France)

Président du Jury :
Mohammed AHED BENSOUDA (Réalisateur, Producteur)

Les Membres du Jury :
Laurentine MILEBO, actrice (Congo /France)
Sofi DELAAGE (Réalisatrice – France)
Francesca BARTELLINI (Italie)
Andrea SPENCE (Boston – U.S.A)
BOULOU EBANDA de B’BERI (Professeur – Cameroun/ Canada)
François-Xavier GBRE (Côte d’Ivoire / France)


Catherine Ruelle, journaliste à RFI, est la Présidente d’Honneur de la 8 édition du Festival International du Film Panafricain de Cannes du 13 au 17 avril 2011.

Après des études de sciences politiques et d’histoire à Paris, Catherine Ruelle rejoint Radio France en 1969, puis RFI en 1971. Journaliste, spécialiseé dans le cinéma en 1973, elle produit, Dialogues, Cinémas sans frontières et L’actualité du Cinéma.
Critique dans de nombreuses publications (Afrique-Asie, Le Monde diplomatique…), fondatrice de l’association Racines, qu’elle préside depuis 1984, Catherine Ruelle a réalisé festivals et manifestations consacrés aux cinématographies du Monde Noir – « Racines Noires, rencontre des cinémas du Monde Noir, Ciné-Contes avec Makéna Diop, et le Ciné-Club Afrique à Paris, depuis janvier 2005 ». Depuis 1979, elle est Présidente, Organisatrice ou membre du comité de festivals internationaux de films à Paris, Cannes, Milan et Genève.

En 1980, elle co-organise le premier « festival de tous les temps en Europe » qui célèbre des cinéastes indépendant noirs américains. En 1984 elle fonde donc l’association Racines productrice du « Festival International du Film Racines » au Centre Georges Pompidou.
Elle a aussi co-fondé en partenariat avec le célèbre réalisateur sénégalais Mahama Traoré « le prix spécial Djibril Diop Mambety » au Festival de Cannes.

En 2008, elle a été nommée Directrice Artistique du « Midsummer’s Night Dream Digital Film Festival à Paris ». Membre du jury de nombreux festivals dont le Fespaco, le Festival du Cinéma africain de Milan et le Festival de Paris, elle a co-écrit plusieurs ouvrages (dont CinemAction en 1978, avec Guy Hennebelle, La Naissance du cinéma africain, avec Alessandra Speciale, Turin, 1998) et réalisé avec le journaliste camerounais Samé Ngosso une étude sur le cinéma et la Télévision en Afrique (Unesco, 1982)…


De nombreux concerts et soirées sont organisés autour du festival. Retrouvez le programme complet [ici]


Sélection Films 2011


STF = Sous Titre Français – STA = Sous Titre Anglais – SST = Sans Sous Titre


– « Abidjan » de Alexandre Etseyatse – Fiction 30′ – VO. Anglais – SST – U.S.A – Ivory Coast -2010

Un jeune Africain-Americain d’origine ivoirienne doit se rendre en Côte d’Ivoire pour la première fois.

A young soccer is taken somewhere he never imagines.

Ils en parlent : Une bonne approche de la question des origines des enfants confrontés à leur métissage.

Samedi 16 avril – 19h30 / Saturday, April 16th – 7:30 p.m – « Le 45 Rue Mimont ».

– « Africa Light / Gray Zone » de Tino Schwanemann – Doc. 13′ – V.O. anglais -SST – Germany / Namibia – 2010

Le film « Africa Light – Gray Zone » raconte l’histoire d’un pays, qui est représentatif de tout un continent et son développement : la Namibie. Ce territoire hautement coloré, très apprécié des touristes et dont le nom suggère la romance, la beauté de la nature n’en est pas moins un pays où l’écart entre les riches et les pauvres ne peut être plus grand. Il oscille entre tradition et modernité : bétail dans les campagnes et bidonvilles de la ville ; socialisme et économie de marché ; peuple primitif et attraction touristique.

Jeudi 14 avril – 9h00 / Thursday, April 14th – 9 a.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « Agadez, la Musique et Rébellion » de Ron Wyman – Doc. 66’30 – Niger / U.S.A – 2010

Les nomades Touareg ont vécu durant des siècles entre l’Afrique du Nord et de l’Ouest dont ils assuraient la connexion par le biais des caravanes transsahariennes. Peuple riche de sa culture et fier de sa liberté, Oumara Moctar (dit « Bombino ») fait partie de la génération des jeunes touaregs. C’est à travers ce musicien que nous est montré le lien fort entre la musique et la société Touareg moderne.

Jeudi 14 avril – 15h30 / Thursday, April 14th – 3:30 p.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « Ahmed Gassieux » – de Ismaël Saïdi – Fiction – 77′ – Maroc / Belgique – 2010

Autobiographie, sensible et empreint de beauté, le film nous fait revisiter les pans de notre histoire avec douceur et sagesse.

Ils en parlent : Belle façon d’appréhender la diversité dans sa multitude d’identité.

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, 16th – 8 pm – Espace Miramar – 65 Bd de la Croisette

– « L’Algérie de Gaulle et la Bombe » de Larbi Benchiha – Doc. 52′ – France – 2010

Le 13 février 1960 à 07h04, la première bombe nucléaire française explose dans le ciel saharien, à 40 km de Reggane. Quatre fois la puissance d’Hiroshima, c’est la « Gerboise bleue ».

Alors que la guerre d’Algérie est à son apogée, des essais nucléaires se succèdent dans le Sahara sont discontinuer. Après les accords d’Evian en 1962, les rapatriés quittent en masse l’Algérie à présent indépendante. Mais des scientifiques et militaires restent curieusement pour continuer leurs expériences. On apprend que la bombe, voulue par le Général de Gaulle, a été l’un des enjeux secrets de la guerre d’Algérie.

Dimanche 17 avril – 9h00 / Sunday, April 17th – 9 a.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « Allo 15 » de Mohammed Lyounsi – Fiction – 90′ – Maroc – 2009

Bahloul, amateur de musique, passe son adolescence avec son ami Majid, frère de Hanane, actrice dans un groupe théâtral professionnel. Kassem, le père de Bahloul, est sapeur pompier, ce qui déplait à son fils qui sous-estime ce métier et souhaite que son vieux père prenne enfin sa retraite. Les jours et les évènements se succèdent et Bahloul se retrouve pompier après la retraite de son père, et avec Wassim, son nouveau collègue, ils se retrouvent dans les situations comiques. Commandant ALLAL, le Major de la caserne, tend des pièges à Bahloul, le plaçant dans des situations embarrassantes en raison de son manque de discipline…Hanane est victime d’un viol qui sera à l’origine de sa rencontre avec Bahloul et d’une belle histoire d’amour illustrée de belles chansons.

Dimanche 17 avril – 13h30 / Sunday, April 17th – 1:30 p.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « L’Ambouba » de Nadia Raïs – Doc 9′ – Tunisie – 2009

Ambouba ne doit pas oublier son rendez-vous avec Meherzia et Beya avant 17 h à Tunis Marine II, dans une journée où il n’y a plus de repère temporel autres que les aiguilles d’une horloge qui tournent de plus en plus vite. Ambouba oublie et rate son rendez-vous.

Ambouba shouldn’t forget the meeting with Meherzia and Beya at 17 o’clock in Tunis Marine II. It’s a day without temporal landmarks, but a clock which turns quicker and quicker. Amboula forgets and misses the meeting…

Samedi 16 avril – 10h00 / Saturday, April 16th – 10 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Les Amours d’un Zombi » de Arnold Antonin – Fiction – 90′ – Haïti – 2009

Tout le pays est soudainement branché sur ce qui semble être un nouveau feuilleton: un zombi fraichement évadé raconte à la presse ses mésaventures mais surtout l’amour qu’il nourrit pour une femme. Une journaliste suit de près l’affaire et nous découvrons avec elle comment un groupe de politiciens se décident à exploiter la popularité du zombi. Ils le lancent comme candidat à la présidence. Mais c’est sans compter avec les ambitions de Baron Samedi et ses armes de séduction massive.

All the country is suddenly turned on what seems to be a soap opera: a zombie who has just escaped tells the press about the love that he feels for a woman. A female reporter follows closely the story. We discover through her report how a group of politicians have decided to exploit the zombies popularity. They propel him as a presidential candidate. But they do so without thinking about the ambitions of Baron Samedi, the lord of the cemeteries.

Jeudi 14 avril – 17h00 / Thursday, April 14th – 5:00 p.m. – Cinéma Star, 98 rue d’Antibes.

– « Les Anges de Satan » de Ahmed Boulane – Fiction – 85′ – Maroc – 2008

Casablanca, 2003. 14 jeunes musiciens de hard-rock sont arrêtés par la police et condamnés à des peines allant de trois mois à un an pour « ébranlement de la foi musulmane » et « satanisme ». La justice, elle, va donner une dimension kafkaïenne à ce procès. Les médias et la société civile se mobilisent…

Samedi 16 avril – 11h15 / Saturday, April 16th – 11:15 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Awa OGBE, une aventure humaine » de Nathalie Gouin – Doc. 52′ – Canada – 2010″Awa O Gbé, une aventure humaine » est un documentaire social, ethnologique et culturel, tout en couleurs et en musiques. Il suit le parcours de René Dupéré, le créateur de la musique du Cirque du Soleil, et sa complice Elise Velle, dans leur aventure africaine. Depuis sept ans, ils sont impliqués dans un projet d’aide humanitaire auprès des groupes de femmes au Bénin. Ce film raconte leur histoire, avec lucidité et sensibilité. Il propose un contenu et des témoignages uniques, des images rarement vues.

Samedi 16 avril – 16h00 / Saturday, April 16th – 4 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Berlin 1885, la ruée vers l’Afrique » de Joel Calmettes – Docu. fiction 85′ – France / Allemagne – 2010

Le film s’inspire des minutes de la conférence de Berlin de 1885 au cours de laquelle les diplomaties européennes se sont partagées l’Afrique noire. Entre fiction documentée et interviews d’historiens, le film raconte cette rencontre de toutes les convoitises qui scella pour longtemps le destin d’un continent sans que ses représentants n’aient jamais été consultés.

This movie is based on the minutes of the Berlin conference of 1885, where European diplomates divided up black Africa. Using documented fiction and the interviews of historians, the film tells about the territorial lust that reined at the conference and sealed the fate on the whole continent for many long years without its people having any say in the matter.

Ils en parlent : Un moment de notre clé de notre histoire pour comprendre les enjeux d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Vendredi 15 avril à 14h00 / Friday, April 15th – 2 pm – l’Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette OK

– « Billo le Grand Dakhaar » de Laura Muscardin – Fiction – 90′ – Sénégal / Italie – 2006

Cette comédie raconte l’histoire d’un jeune Sénégalais, musulman, débarqué en clandestin en Italie qui passe en l’espace de six ans de la condition de sans-papiers à celle de la réalisation d’un rêve. C’est un voyage vers l’Italie d’aujourd’hui, à Rome, vu des yeux d’un étranger, extra communautaire. C’est l’histoire d’une intégration réussie, parsemée d’ironie, de sentiments, de coup de chance mais aussi de ténacité, d’optimisme et de détermination.

Vendredi 15 avril – 15h40 / Friday, April 15th – 3:4 VO- italien STF – p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Black Sunday » de Sameer Srivastava – 100′ – V.O anglais – SST – Tanzanie – 2010

Un couple est kidnappé pour un jour….un jour qu’ils n’oublieront jamais…ce Black Sunday.

A couple is kidnapped for a day…a day they will never forget….that Black Sunday.

Samedi 16 avril – 17h30/ Saturday, April 16th – 5:30 p.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « La Brûlure » de Leila Choibi – Doc. 27′ – Algérie – Tunisie – France – 2010

Hichem rêve de Harga depuis tout petit. Il a tenté le grand voyage illicite pour l’Europe sur ces bateaux de fortune, lui est 27 compagnons dans la même situation. Seul Hichem est revenu…

Dimanche 17 avril – 11h00 / Sunday, April 17th – 11 a.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « Capitaine de l’Espérance » de Lise Gantheret – Doc. 52′ – Canada – 2010 – En présence de la réalisateur

C’est l’histoire d’un projet exceptionnel de développement durable en Haïti : la construction de lacs artificiels. Un projet aux impacts sociaux, économiques et environnementaux basés sur la solidarité. Le Frère Armand Francklin lutte pour que son peuple gagne en autonomie et en dignité. Il dirige la construction de ces lacs, ce qui fait de lui un véritable capitaine de l’espérance.

This movie put into relief the construction of artificial lakes in Haïti – a project which appears as a fervent of an economic and social revival based on community and solidarity. The documentary anchors in the Haitian peasant world and follows mainly the person of Brother Armand Francklin, colorful character who bustles so that his people stand up and work for a better future.

Dimanche 17 avril – 15h30 / Sunday, April 17th – 15h30 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Ceux de la Colline » de Berni GoldBlatt – Doc. 72′ – Burkina Faso – 2009

Autour d’une mine d’or improvisée sur la colline de Diosso au Burkina Faso vivent des milliers de personnes : orpailleurs, dynamiteurs, marchands, prostituées, enfants, guérisseurs, coiffeurs et marabouts composent cette ville éphémère.

Ces hommes et ces femmes ont tout abandonné dans le même but : faire fortune. Malgré les dangers et les désillusions, la ruée vers l’or continue inlassablement.

A makeshift gold mine on the remote Diosso hillside in Burkina Faso has attracted a swarm of gold-doggers and dynamite blasters, healers and dealers, vendors and prostitutes, children, holy men and barbers.

Living in the promiscuous closeness of a crowded and improvised gold town, these men and women are recklessly determined to find the gold that will change their lives. The gold rush is relentless.

Dimanche 17 avril – 15h15 / Sunday, April 17th – 15:15 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « Chef Thémis : cuisinier sans frontières » de philippe Lavalette – Doc – 52′ – Canada – 2010

Chef Thémis, fondateur de l’organisme Cuisiniers Sans Frontières, part sur les traces de ses origines à Madagascar afin d’aider les plus démunis en leur offrant un métier, celui de cuisinier. De l’enthousiasme du début au doute face à l’immensité de la tâche, le film l’accompagne sur trois années dans la mise en œuvre de ce projet.

Ils en parlent : Un moment exceptionnel de partage des savoirs et de solidarité.

Jeudi 14 avril – 13h30 / Thursday, April 14th – 1:30 p.m. – Cinéma Star, 98 Rue dAntibes.

– « Chronique de l’Afrique Sauvage » de Issam Matlouti – Fiction – 15′ – France 2009

Une nuit, sous un Abribus où six jeunes ont l’habitude de se retrouver, un vieux Maghrébin vient attendre le prochain bus. Le dialogue s’installe…

Vendredi 15 avril – 10h30 / Friday, April 15th – 10:30 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Cinquante ans de cinéma en Afrique de l’Ouest » de Simaga Sadio – Doc. 11’35 – Mali -2010

A travers cinquante ans de cinéma, des acteurs du 7ème Art s’interrogent sur le bilan exhaustif d’un cinéma en manque de soutien financier et d’appui politique, tout en gardant espoir.

Vendredi 15 avril – 15h40 / Friday, April 15th – 3:40 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Dakar Bel-Air » de Daouda Toubab (David Bouchet) – Fiction – 14’53 – Sénégal – 2010

Basile se rend au Sénégal, son pays d’origine, pour se pencher sur la tombe de son père. Perdu dans un cimetière fantôme, il rencontre le gardien affairé sur la tombe du Président Poète Léopold Sédar Senghor. Ce gardien, vieux et sage, va conduire Basile sur la tombe de son père, l’entrainant dans une profonde introspection et lui faisant découvrir une face inattendue du Sénégal.

Samedi 16 avril – 12h30 / Saturday, April 16th – 11 a.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « La Dérive Douce d’un enfant de Petit-Goâve » de Pedro Ruiz – Doc. 84′ – Canada – 2009

From Port-au-Prince to Paris by way of Montreal, New York and Saint-Malo, The gentle drifting of a Haitian child introduces us to one of Quebec’s most charismatic writers and filmmakers, Dany Laferrière. The film touches on his exile from Haiti in 1976, his first novel released nearly 25 years ago, his admiration for Haitain writer Frankétienne, and the importance of the Brooklyn Bridge in his life. A portrait of a fascinating storyteller traced with sensitivity and humour.

Dimanche 17 avril – 14h00 / Sunday, April 17th – 2:00 pm – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Dieu Dirait Non – God No Say So » de Brigitte Uttar Kornetzky – Doc. 88′ V.O – STF – Suisse / Sierra Leone – 2010

« La main avec laquelle vous avez voté pour un gouvernement civil, vous ne voterez plus jamais avec ». Il a dit, « nous sommes ceux qui n’avons aucune merci dessus. Pour les femmes, nous leur couperons la main gauche. Pour les hommes, la main droite ». Ils ont commencé avec la plus jeune enfant. Son nom est Damba Koroma. Elle avait six ans. Ensuite ils ont coupé la main gauche de sa mère. Ils leur toutes coupé la main gauche. Puis ils sont venus à nous…

« The hand you have voted with for the civilian government, you will never vote with again ». He said, « We are the ones who have no mercy on this. For women, we will cut the left hand. For men, the right hand ». They started with the smallest child. Her name is Damba Koroma. The girl was six years of age. Then they cut her mother’s hand. They cut them all the left hand. Then they came to us…

Dimanche 17 avril – 16h45 / Sunday, April 17th – 4 :45 P.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Des Enfants dans les arbres » de Bania Medjbar – Fiction 25’53 – France

Karim et Coralie vivent avec leur mère dans une cité qui surplombe Marseille. Chaque matin, au grillage, ils observent au loin la prison où est incarcéré leur père. Après une ultime perquisition d’une violence feutrée, Karim et Coralie se jettent dans l’inconnu avec l’utopie de ramener leur père protecteur.

Karim and Coralie live with their mother, in a city which overhangs Marseille. Every morning, they watch from the wire netting far off the jail where is imprisoned their father. After an ultimate police search, they throw themselves into the unknown, trying to make their father back.

Jeudi 14 avril – 11h00 / Thursday, April 14th – 11 a.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « My Father’s Son » de Joël J.K Hailkali – Fiction – 82′ – Namibie – VO – SST – 2010

Un citoyen de Windhoek en plein succès retourne dans son village pour « rendre visite »

A successful Windhoek citizen returns to his village to « see » his cattle-herding brother from « backward life ». But it turns into a journey of a different kind. In a comic way, two brothers transcend the absurd boundaries between urban worlds of modern Africa and its traditional roots.

Samedi 16 avril – 11h00 / Saturday, April 16th – 11 a.m. -« Le 45 Rue Mimont ». OK

– « Femmes artistes au Cameroun – Art of This Place Women Artists in Cameroon » de Florence Ayisi – 43′ – Cameroun – 2011

Un portrait des femmes artistes au Cameroun. Un aperçu de la richesse de la créativité féminine au Cameroun. Un regard de femme sur l’Afrique et sur le Monde.

This documentary is an intimate portrait of Women artists in Cameroun. It’s presents a rare insight into the variety Women’s creative expression in the Visual Arts in contemporary Cameron.

Dimanche 17 avril – 18h30 / Sunday, April 17th – 6:30 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « La Fille aux Grands Yeux » – « A Menina Dos Olhos Grandes » de Fonseca Soares et Alexis Tsafas – Fiction – 90′ – VO. – Portugais – VO – STF – Cap Vert – 2011

« La Fille aux Grands Yeux – A Menina dos Olhos Grandes » de Alexis Tsafas et Fonseca Soares – Drame – Cap Vert 2011 – V.0. Sous titrage français – Première Mondiale.

Une adaptation libre d’un conte populaire capverdien. Une jeune fille créole retourne dans son pays natal. Un moment de revivre son enfance. Une première œuvre d’une grande force.

Ils en parlent : La profondeur de la démarche et la qualité du film nous invite à le revoir – R & C.

« Girl with voluminous eyes »

A creole girl returns from Europe to her home land (Cape Verde). A film based on a free adaptation of a popular fairy tale from Cape Verde

Cérémonie d’ouverture – Jeudi 14 avril – 20h / Thursday, April 14th – 8pm – Cinéma Star 98 rue d’Antibes

– « Forerunners » de Simon Wood – Doc. 52′ – V.O. – STF – Afrique du Sud – 2011

« Forerunners » nous montre ce que c’est d’être Noir dans la classe moyenne en Afrique du Sud de nos jours. Miranda, Mpumi, Martin et Karabo sont une part de la première génération des noirs Sud Africains à rejoindre la « classe moyenne » du pays. Poursuivant leurs perceptives de carrières, leur vie moderne apparaît comme très éloignée de la pauvreté de leur enfance. Les valeurs traditionnelles installées en eux cohabitent avec la présence de la lignée de leurs ancêtres.

« Forerunners » soulfully explores what it means to be black and middle class in South Africa today. Miranda, Mpumi, Martin and Karabo are part of the first generation of black South Africans to join the country’s ‘middle class’. Pursuing fast paced western careers, their modern lives appear far removed from the poverty of their childhood. Yet the traditional values instilled in them and the presence of their ancestors linger in their new life.

Vendredi 15 avril – 17h40 / Friday, April 15th – 5.40 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « FrançAfrique – 1ère Partie – La Raison d’Etat » de Patrick benquet – Doc. 80′ – France – 2010

En 1960, les 14 colonies françaises d’Afrique noire deviennent indépendantes. Le Général De Gaulle confie à Jacques Foccart la mise en place d’un système qu’on appellera la Françafrique et qui vise à garder, par tous les moyens légaux et illégaux, le contrôle de nos anciennes colonies. 50 ans plus tard, ce système perdure.

Vendredi 15 avril – 10h30 / Friday, April 15th – 10h30 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « FrançAfrique – 2ème Partie – L’Argent Roi » de Patrick Benquet – Doc. 80′ – France – 2010

Pour la première fois, des hommes en charge des plus hautes responsabilités officielles ou officieuses durant ces cinquante dernières années, révèlent l’histoire tumultueuse d’un monde secret, où en dehors de tout contrôle parlementaire ou gouvernemental, tous les coups sont permis.

Samedi 16 avril – 9h00 / Saturday, April 16th – 9 a.m. – « Le 45 Rue Mimont »

– « Ghetto Millionnaires » de Gille Remiche – Doc. 53′ – Belgique Congo – 2010

Le Sapeur est un « Jet Setteur Congolais ». Il ne peut pas passer inaperçu et doit, en toute occasion, mettre en évidence son élégance et ses vêtements griffés. Entre les Sapeurs, la concurrence est rude. Ils incarnent la réussite, l’accès à la richesse dans le monde occidental. Mais comment paraître riche tout en étant dans une situation précaire ? Il en va de leur notoriété et de l’image qu’ils renvoient au Congo. C’est une plongée dans cet univers entre notoriété en Europe à coup d’artifices et de sacrifices, et le difficile retour à Kinshasa, souvent décevant…

The Sapeur is a « Congolese Jet Setter ». He may never go unnoticed and must, at all times, show off his general elegance and designer labels. Competition between Sapeurs is fierce. But how do you come across as wealthy when in fact you’re living in poverty? For the Sapeurs it’s all about their notoriety and the way they’re seen back in Congo. « Ghetto Millionaires » throws us into a world of make-believe, where the dreams of a notoriety built up in Europe through artifice and sacrifice, come into conflict with the, so-often, disappointing and inevitably difficult return to Kinshasa…

Samedi 16 avril – 13h45 / Saturday, April 16th – 1:45 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « Mr. Graham » de Julius Amedine – Fiction – 14′ – Royaume Uni – VO – STF – 2010

Un homme s’apprête à mettre un terme à ses propres démons.

A man comes to terms with his inner daemons.

Vendredi 15 avril – 20h00 / Friday, April 15th – 8 pm – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette

– « The Human Web » de Benedict A. Dorsey – Fiction – 104′ – V.O – STF – U.S.A – 2009

Un conte urbain sur un jeune homme deYale, CJ, un processus de prise de décision viciée en raison de l’absence du père pendant 16 ans. Son désir de satisfaire tout le monde et de vivre à toutes les attentes le conduit lentement dans un monde de trahison et la vengeance. Parfaitement inconscients et paralysée par son propre refus d’avouer qu’il est pris au, CJ se retrouve au bord de la destruction. Pour retrouver le droit chemin, il doit travailler sur lui-même afin de distinguer la réalité et la fiction.

A gritty urban tale about a Yale bound young man, CJ, flawed decision making process due to 16 year absence of his father. His desire to please everyone and live up to all expectations slowly drives him into a world of thug-life, betrayal, and revenge. Blissfully unaware and crippled by his own refusal to avow he’s trapped in a web of his own deception, CJ finds himself on the brink of destruction, only to be brought back by a painfully eye-opening sacrifice, which finally enables him to distinguish between fact and fiction. « Freedom from a web created by human devices comes only thru sacrifice…Who are you ready to kill? »

Jeudi 14 avril – 9h00 / Thursday, April 14th – 9 a.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « Il nuovo Sud Dell’ Italia » de Pino Esposito – Doc. 74′ – Italie – 2010

Une réflexion cinématographique sur une Italie du Sud en pleine mutation, sur une terre d’émigration qui devient une terre d’immigration. Il s’agit du nouveau scénario de migrants ayant quitté l’Afrique, la Roumanie ou l’Ukraine pour venir en Italie. En butte au rejet et aux lois xénophobes de la Lega Nord, de nos jours, en Italie, de plus en plus de migrants partent dans le Sud. Dans un Sud qui manque lui-même d’infrastructures et de ressources pour accueillir convenablement ces nombreuses personnes en quête de quelque chose. C’est ainsi que l’on partage le peu que l’on a, dans un contexte baigné de violence et d’exploitation.

A cinematic reflection on how Southern Italy is changing. What was once a locus of emigration has become a locus of immigration due to the influx of migrants from Africa, Romania or the Ukraine who have come to Italy. Moreover, due to the rejection and xenophobic laws by the Lega Nord in Italy, more and more migrants are moving south these days. To the south, where a proper infrastructure and the resources to accommodate this vast number of people are missing. Nevertheless, the scant means available are shared, amidst a great deal of violence and exploitation.

Samedi 16 avril – 14h45 / Saturday, April 16th – 2:45 pm -« Le 45 Rue Mimont ».

– « In America : The Story of The Soul Sisters » de Rahman Oladigbolu – Fiction – 104′ – Nigeria / U.S.A – 2010

Une étudiante en médecine du Niger recherche une meilleure vie professionnelle en Amérique. Elle se trouve rattrapée par la guerre contre l’immigration en Amérique, et doit faire face à un dilemme : continuer sa vie illégalement ou retourner dans son pays, abandonnant son rêve américain.

A Nigerian medical student seeks better professional life in America. She finds herself caught up in the American immigration war, and she become faced with a dilemma: either continue to live as an illegal alien or return to her country, giving up the American dream.

Samedi 16 avril – 9h00 / Saturday, April 16th – 9 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « L’intérieur des Volcans » de Jean Gabriel Leymaud – Doc. 49′ – France – 2010

Belles images et un moment de dépassement de soi.

Dimanche 17 avril – 17h40 / Sunday, April 17th – 5:40 p.m. – « Le 45 Rue Mimont »

– « Joe et moi » de Rufin Mbou Mikima – portrait d’artiste – 26′ – Congo – 2010

Peut-on dessiner le monde, sa beauté et sa dureté, dans les rues de Brazzaville la nuit ? Est-ce de l’art ? Est-ce utile à la société ? Telles sont les questions explorées par ce film, avec le regard aigu d’un réalisateur décidé à faire confiance à la magie du cinéma.

Dimanche 17 avril – 11h30 / Sunday, April 17th – 11:30 am – Le 45 rue Mimont

– « Khalid » de Enrico Masi – Doc. 20′ – Italie – 2009

Khalid est un non-documentaire. Pendant les reprises, le sujet est protagoniste de la recherche, (un homme maroquin, ouvrier, d’une cantine sociale), a refusé de continuer le documentaire, pendant les reprises. En ce moment le film est rentré dans une autre dimension.

Khalid is a non documentary. While we were filming, the subject and main character of the research, a man from Marocco, worker in a wine factory, refused to continue the making of the documentary. In that moment our film turns in another dimension.

Dimanche 17 avril – 19h00 / Sunday, April 17th – 7:00 p.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « Little Alien » de Nina Kusturica – Doc. 94′ – VO anglais – SST – Autriche, Slovaquie, Espagne, Maroc et Grece

Juma et Hishame sont des adolescents qui ont fui les régions en crise pour entreprendre un voyage extrêmement dangereux pour l’Europe, tous seuls, avec un seul espoir : vivre. Une fois arrivés, ils vont se battre pour vivre une vie normale, uttant contre un système qui leur demande de sacrifier leur jeunesse contre un avenir incertain.

Juma and Hishame are teenagers who fled crisis regions and undertook an extremely dangerous journey to Europe, all alone, hoping for one thing: to live. After arriving here, they fight to live normal lives, struggling against a system that demands them to sacrifice their youth to an uncertain future.

Dimanche 17 avril – 9h00 / Sunday, April 17th – 9 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Los Minutos, las Horas » de Janaima Marques Ribeiro – Fiction – 11′ – Cuba / Brésil – 2010

Yoli a toujours vécu avec sa mère dans un quartier modeste de La Havane. Un jour, un homme l’invite à sortir et elle décide de l’attendre, refusant pour la première fois la compagnie de sa mère.

Yoli has always lived with her mother in a humble neighborhood of Havana. One day, a man invites her out, and she decides to wait for him, rejecting for the first time her mother company.

Samedi 16 avril – 18h30 / Saturday, April 16th – 6:30 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.





– « Les Mains Noires, procès de l’Esclave Incendiaire » de Tetchena Belange – Doc. – 52′ – Canada – 2010

Ce film porte sur l’histoire de Marie-Josèphe Angélique, esclave noire de la Nouvelle-France, accusée en 1734 d’avoir incendié et détruit une grande partie de Montréal. Après un procès épique, elle est condamnée à être torturée et pendue. Etait-elle vraiment coupable ou n’était-elle pas plutôt victime d’une conspiration plus grande ?

It’s about Marie-Josèphe Angélique, a Black slave accused of burning Montreal in 1734. After an epic trial, this untamable slave is tortured and sentenced to death. But was she really guilty or was she the victim of a bigger conspiracy?

Samedi 16 avril – 15h15 / Saturday, April 16th – 3:15 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « La Métaphore du Manioc » de Lionel Meta – Fiction – 15′ – Cameroun – 2010

Yaoundé à l’aube. Coco, camerounais d’une vingtaine d’années conduit dans son taxi une jeune et jolie femme. Sur la route de l’aéroport, il lui fait la cour. Mais celle-ci paraît absente. Mélancolique, elle regarde les rues de la ville qu’elle quitte.

Dawn in Yaoundé. Coco, a twenty something camerounian is driving a pretty young woman in his taxi. On the way to the airport, he tries to chat her up, but she seems to be absent. She’s watching with melancholy the streets of the town she’s leaving.

Jeudi 14 avril – 20h00 / Thursday, 14th – 8:00 pm – Cinéma Star – 98 rue d’Antibes

– « Mirage » de Talal Selhami – Fiction – 106′ – Maroc – 2010

Cinq personnes aux profils très différents se retrouvent en compétition pour décrocher un emploi prestigieux à la Matsuika, une multinationale s’installant au Maroc.

Five individuals with contrasting profiles compete for position for a position wthin « Matsuika », a multinational corporation recently set up in Marocco.

Un excellent film qui met à l’épreuve votre esprit et votre capacité de concentration.

Cérémonie de Clôture – dimanche 17 avril – 20h / Sunday, April 17 – 8pm – Espace Miramar – 98 Bd de la Croisette

– « Nani » de Mrs Sajani Srirastava – Fiction – 74′ – V.O anglais – SST – Tanzania – 2010

Le tueur est dans le film… Prenez garde ! Ou vous pourriez être le prochain.

The killer is on the movie. Beware ! Or you could be the next.

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8 p.m. – Le 45 Rue Mimont.

– « News Digs » de Martin Sen – Animation – 2’10 – Afrique du Sud – VO – SST- 2010

Un petit hamster, se sentant négligé et mal aimé de son propriétaire, décide de quitter sa cage insalubre pour une meilleure cage…

A little hamster, feeling neglected and unloved by his owner, decides to leave his rotten home in search for a better one…

Cérémonie d’ouverture – Jeudi 14 avril – 20h00 / Thursday, April 14th – 8pm – Cinéma Star 98 rue d’Antibes

– « Nigatu – The running dream » de Steve Doschner et de Michael Fiebrig – Doc. 36′ – Ethiopia / Germany – 2010

Le documentaire suit Nigatu, un coureur de marathon éthiopien sur le chemin d’Addis-Abeba au plus grand marathon de Francfort, en Allemagne. Cela pourrait être le début d’une grande carrière et un moyen de gagner des moyens de subsistance. Nigatu et ses collègues athlètes peuvent gagner 15.000 euros en cas de victoire de la course.

Samedi 16 avril – 19h30 / Saturday, April 16th – 7:30 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « L’Odysée Gotène, un peintre dans la Main de Dieu » de Jean-Blaise Bilombo et Arthur Vé Batoumeni – Doc. 52′ – Congo –

Marcel GOTENE est aujourd’hui un artiste peintre de grande renommée. Admiré mais incompris, il réalise que son œuvre semble ne présenter aucune filiation saillante avec les courants esthétiques occidentaux et, par ailleurs, aucun autre peintre au Congo comme ailleurs ne semble s’inspirer de lui. Moments décisifs de son itinéraire : sa rencontre avec Pierre LODS, avec Jean LURCAT et l’univers de la tapisserie moderne, enfin la permanence de la cosmogonie de sa vie d’enfance à Yaba dans la Cuvette centrale au Congo : l’eau et le feu, les montres bigarrés et les symboles du sacré.

Dimanche 17 avril – 10h15 / Sunday, April 17th – 15 a.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « On Ne Mourra Pas » de Amal Kateb – Fiction – 20’34 – France – 2010

Oran. Vendredi. Eté 1994. Après un reportage à Kaboul, Salim revient dans sa ville à l’heure de la prière. Il retrouve Houria, la femme qu’il aime, cachée dans un appartement clandestin. Pour fêter leurs retrouvailles, Salim sort une bouteille de vin, dénichée en Afghanistan. Seulement voilà, Houria n’a pas de tire-bouchon…

Dimanche 17 avril – 20h00 / Sunday, April 17th – 8 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Opération Sourire » de Sarfati Nathalie – Doc. 13′ – France – 2010

C’est l’histoire d’une équipe médicale de « Médecins du Monde », menée par le Professeur Jean-Marie SERVANT qui, le temps d’une mission au Niger, va permettre de rendre un visage, un sourire à ceux que la guerre, la maladie ont défiguré ? grâce à cette opération, une population exclue et oubliée va retrouver une vie sociale : une formidable aventure humaine.

It’s a story about a medical team led by Professor Jean-Marie SERVANT. A team which, during a mission in Niger, puts a face, a smile, on those who were left disfigured by war, disease or malnutrition. Thanks to this operation, these people who were excluded and forgotten are able to return to social life. A fantastic human adventure !

Dimanche 17 avril – 11h20 / Sunday, April 17th – 11:20 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Panda Farnana » de Françoise Levie – Doc. 55′ – Congo – 2010

Un personnage atypique, à cheval entre la Belgique et le Congo. Il est le premier Congolais diplômé de l’enseignement supérieur en Belgique au 20e siècle. Nommé agronome, il retourne au Congo, premier fonctionnaire belge à la peau noire. Il y subit un véritable apartheid et doit renoncer à sa carrière. Engagé comme volontaire en 1914, il est emprisonné en Allemagne. Après la guerre, il consacre son énergie à réclamer l’égalité entre les blancs et les noirs.

Dimanche 17 avril – 16h30 / Sunday, April 17th – 4:30 -« Le 45 Rue Mimont ».

– « Pourquoi pas Haïti ? » de Real Barnabé et Dominic Morrissette – Doc. 52′ – Canada – 2010

Le film retourne dans les lieux précis visités il y a plus de 50 ans par la célèbre journaliste canadienne Judith Jasmin, retraçant même les intervenants qui avaient alors participé à ce film à l’époque. Prenant appui sur le documentaire de 1959, « Pourquoi pas Haïti ? » remet en scène des lieux et des personnages dans un Port-au-Prince en reconstruction au sens propre et figuré. Loin du reportage d’information, cet aller-retour sur un demi-siècle de distance permet une analyse tout autant décalée que prospective d’un pays condamné à la reconstruction et, qui sait, à la renaissance. Un documentaire de blessures mais aussi de promesses.

Jeudi 14 avril – 14h30 / Thursday, April 14th – 2:30 p.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « Precipice » de Julius Amedine – Fiction – 25′ – Royaume Uni – VO – STF – 2010

Romain atterrit pour effectuer un travail, peut-être son dernier. C’est le soir de la veille où les affaires financières de Jasper sont ouvertes au grand jour et ses co-conspirateurs ne sont pas sûrs si Jasper va parler ou sombrer. Ce qui devrait être un simple ramassage et dépôt de personnes pour Romain ne l’est pas, il semblerait que Jasper veuille faire un dernier arrêt en chemin…

Roman is flown in to do a job, maybe his last. It’s the evening before Jasper’s financial wrong doings become public and Jasper’s co-conspirators are unsure if Jasper will talk or take the fall. What should be a straightforward pick up and drop off for Roman is not, it seems Jasper wants to make one last stop along the way…

Jeudi 16 avril – 11h15 / Thursdayy, 16th – 11:30 am – Espace Miramar – 65 Bd de la Croisette

– Les Primés des RFC de Madagascar : Zébu d’or « Varzvaran-Kely – Petite fenêtre » (Animation, 2ème prix, « L’Acte » de José Rakotobe (Fiction), 3ème Prix, « ATZ ! Aiz « TSIK ZAO ! (Où sommes-nous ! – Animation) de Vaika Ravzloson, prix du public « Manja loatra » (Andry Rarivonandrasna -.

A travers sa compétition des courts métrages malgaches, l’unique festival de cinéma de Madagascar est devenu un véritable tremplin pour de jeunes réalisateurs talentueux. Il impulse depuis 5 ans une nouvelle dynamique : diffusion internationale des courts métrages malgaches, formations de professionnels, structuration du secteur audiovisuel malgache.

Thanks to its Malagasy short film competition, the unique film festival in Madagascar becomes a springboard for the young and talented Malagasy directors. For 5 years, the festival is the driving force behind international broadcasting of Malagasy short films, professional training, structuring of the Malagasy film industry.

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Prom Nigth in Mississippi » de Paul Saltzman – Doc. 89’27 – STF – Canada – 2009

Mississipi. Jusqu’à présent, les noirs et les blancs ont toujours eu des bals de graduation séparés dans les écoles secondaires, même si classes confondues. En 2008, grâce à la générosité de l’acteur Morgan Freeman, la commission scolaire acceptait que l’école Charleston High tienne son tout premier bal intégré. Mais très vite les préparatifs soulèvent le poids de l’histoire à présent sur les épaules des jeunes, et l’on se rend compte que le changement n’est pas aisément accepté dans cette ville du Delta. Les flammes du racisme se ravivent par la générosité de Freeman, mais l’espoir perdure.

Samedi 16 avril – 17h30/ Saturday, April 16th – 5:30 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Quatre regards sur le Congo » – « Taxi L’Shi » & « La valise bleue »de Gilles Lemounaud – 35′ – RD du Congo / France

De jeunes artistes, présentent quatre instantanés cinématographiques où les personnages se confrontent à un passé enfoui. Un voyage de Lubumbashi où un chauffeur de taxi retrouve les fantômes de son passé, à Matadi où l’on part en quête d’un cinéma abandonné, à Kin (jeune garçon des rues) qui cherche sa mère, et à Goma où un patron peu scrupuleux est en proie à un cauchemar hanté de légendes.

Ils en parlent : Des moments sympathiques de détente.

Samedi 16 avril – 12h30 / Saturday, April 12th 12 :30 pm – Le 45 rue Mimont

– « Racines Canadienne » programme – Doc & Fiction – 60′- proposé en collaboration avec Radio Canada Internationale

· Les multiples visages de Maka Kotto :

Artiste, auteur, politicien ? Camerounais, européen, québécois ? A travers ce portrait, le député Maka Kotto, qui œuvre au sein du parti indépendantiste Parti Québécois, se révèle sous ses multiples facettes et fait connaître la source des idéaux qui guident son parcours.

· Une grande petite femme berbère :

Rachida Azdouz est une femme libre qui n’adhère à aucun discours partisan, et pourtant elle est de tous les débats. Elle est rarement catégorique et elle préfère se placer dans les zones grises, celles qui énervent ceux qui voudraient l’enfermer dans une case et lui accorder une étiquette. Ses origines berbères y sont-elles pour quelque chose ?

· The fruit that grows anywhere :

This Cuban Canadian feels comfortable living in a small town in Smithers, BC, Canada. And Alex Cuba doesn’t miss his Cuban roots because he has adapted well in his new country. He says his music is also Cuban-Canadian and he keeps searching in himself that fruit which can grow in both countries.

· Everybody plays the piano…but not like Oliver Jones:

Oliver Jones talks about his life as a musician and how the music led his course to rediscover his roots. This world renowned pianist has worked with many artists and says the ones who have impressed him most are those who have remained humble. He has remained humble himself by remembering where he started.

Samedi 16 avril – 14h00 / Saturday, April 16th – 2 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Regard de Femmes » de Valerio Truffa – Doc. 10′ – 2 femmes (Rosette Valmir – Ayoko Folly) – France – 2010

Deux portraits de la femme Panafricaine : une caribéenne et enfin une métisse euro-africaine. Elles nous offrent, à travers leur regard de femme, une vision de l’Afrique, de l’Europe et du monde…

Cérémonie d’ouverture – Jeudi 14 avril – 20h / Thursday, April 14th -8 :00 pm – Cinéma Star – 98 Bd de la Croisette

Et samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8 :00pm

– « Renouncing Angelica » de Temi Ojo – Fiction – 18’57 – U.S.A – 2009

Drew, pour sa part, a avancé depuis Angélica. Il s’est trouvé une nouvelle vie et un nouvel amour. Mais un jour, une mauvaise réalité lui est confirmée à propos de son ex-fiancée et alors s’installe un intense conflit personnel. A partir de là son caractère est testé, son bonheur est menacé et il est forcé de revisiter le passé afin d’affronter la réalité sur la vie, et la mort d’Angelica.

As far as Drew is concerned, he has moved on since Angelica. He has found a new life and new love. But one day, he confirms an unhappy truth about his ex-fiancée that sets off en intense personal conflict. Now he finds his character tested, his happiness threatened, and he is forced to revisit the past in order to face reality about Angelica’s life and death.

Samedi 16 avril – 9h00 / Saturday, April 16th – 9 a.m. – « Le 45 Rue Mimont ».







– « The Rhythm of my life – Ismael Sankara » de Franck A. Onouviet – Marc A. Tchicot – 20′ – V.O anglais/français Gabon – 2011

« Tha Rhythm of my life » follows the journey of « ISH », a former Miami based rapper, who traveled to Africa to visit family. Little did he know « Libreville » GABON would be the place where the project of his dreams would fall on his laps.

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8:00 pm – Espace Miramar – 65 Bd de la Croisette

– « Roméo et Juliette, Les Amants de Gorée » de Grégory Hietin – Doc. 52′ – France 2010

A travers des ateliers de théâtre, des lycées de Bordeaux et de Dakar revisitent une pièce de théâtre : « La Résurrection, rouge et blanche de Roméo et Juliette » de Sony Labou Tansi. Au-delà d’un simple constat sur la diversité, ce film nous invite à regarder la ressemblance et l’envie de créer ensemble.

Throught theater workshops, high school students from Bordeauux and Dakar reconsider a play : « La Résurrection, rouge et blanche de Roméo et Juliette » written by Sony Labou Tansi. Beyond a simple assessment of the diversity, this film invites us to consider the similarity ans the desire to create together.

Vendredi 15 avril – 9h00 / Friday, April 15th – 9 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Sabar – Life is a dance ! » de Chike C. Nwoffiah – Fiction – 103′ – VO – SST – U.S.A – 2009

Quand une jeune danseuse de hip-hop afro-américaine rencontre la danse sénégalaise « Sabar », elle découvre plus qu’une danse, elle se découvre elle-même. « Sabar » est une histoire du passage à la maturité, il donne un regard intime à travers la lutte d’une jeune femme pour se découvrir et découvrir la vérité entre elle et la danse.

When a young African American hip-hop girl encounters the Senegalese « Sabar » dance, she discovers more than a dance – she finds herself. Sabar is a coming-of-age story, that gives an intimate look into a young woman’s inner struggle for self-discovery and truth through her relationship with dance.

Dimanche 17 avril – 11h20 / Sunday, April 17th – 11:20 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Le Salaire de la Dette » de Jean-Pierre Carlon – Doc. 52′ – France – 2010

L’Afrique, sous perfusion de la Banque Mondiale et du FMI, croule sous le poids de sa dette et demeure le continent de la grande pauvreté. A partir d’un état des lieux lucide, et grâce à l’analyse d’experts renommés, « Le salaire de la dette » explore les raisons de ces échecs et décrypte les mécanismes en jeu, nous conduisant de Washington à Kinshasa, Brazzaville et Bamako, en passant par Paris, Bruxelles et Genève…

Long dependent on the World Bank and the IMF, Africa today finds itself crippled by its foreign debt and remains a continent of great poverty. Based on clear state of affairs, and thanks to the analysis of renowned experts, « The wages of debt » explores the reasons behind these failures and deciphers the workings at play, leading us from Washington to Kinshasa taking in Paris, Brussels and Geveva along the way.

Jeudi 14 avril – 11h00 / Thursday, April 14th – 11 a.m. – Cinéma Star, 98 Rue d’Antibes.

– « Siggil » de Remi Mazet – Fiction – 18′ – France – 2010

Dakar, quartiers populaires. Un vieil homme, Lamine, se prépare soigneusement pour un rendez-vous important. A l’autre bout de la ville, dans une villa somptueuse, quelqu’un l’attend avec impatience.

Dakar, popular district. An old man, Lamine, is getting ready to go to an important meeting. At the other side of the city, in a sumptuous villa, someone is waiting for him anxiously.

Samedi 16 avril – 15h00 / Saturday, April 16th – 3 p.m. VO – SST- « Le 45 Rue Mimont ».

– « Subverses China In mozambique » de Ella Raidel – Doc. 45′ Mozambique

SUBVERSES gives an insight to Chinas presence in Mozambique, which is already visible in Maputos cityscape. Many Chinese are investing and living in Africa. The two most well-known Chinese projects are the National Football Stadium and the new airport in Maputo, which are symbols of the new friendship and cooperation of these two countries. There are many other Chinese living in Maputo, some since many generations, others have heard and followed the news about the new opportunities in Africa – ‘the last market in the world’.

Vendredi 15 avril – 13h00 / Friday, April 15th – 1:00p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Tagnawittude » de Rahma Benhamou El Madani – Doc. 80′ – France 2010 – En présence de la réalisatrice

La musique de Gnawa est un rite depuis de nombreux siècles au Magreb. Cette musique est de plus en plus pratiquée en France par de jeunes musiciens. C’est le cas d’Amazigh Kateb et de son groupe « Gnawa Diffusion », qui a lancé ce style en 1992.

Gnawa music has been a ritual for many centuries in Magreb. More and more young musicians in France play this music. This is the case of Amazigh Kateb and his band « Gnawa Diffusion », who have revisited this style in 1992.

Dimanche 17 avril – 18h40 / Saturday, April 16th – 6 p.m. -« Le 45 Rue Mimont ».

– « Tanakra, Voyage en Terre Rebelle » de Catherine Matin-Payen – Doc. 52′ – France – 2009

Une incursion en zone rebelle en compagnie de l’un des chefs rebelles touaregs du MNJ (Mouvement des Nigériens pour la Justice). Tout au long du voyage, ses souvenirs historiques éclairent les origines de la situation actuelle tandis qu’on partage le quotidien de ce peuple. De villages bombardés en longues traversées du désert, la réalisatrice recueille le témoignage des combattants.

An incursion into the rebel zone with one of the Touareg rebel chiefs of the MNJ (Niger Movement for Justice). In the course of the journey, his historic memories illuminate the origin of the current dramatic situation while we share the daily lot of this people. Past bombed villages and during long desert crossings, the director recorded the testimonies of these combatants.

Samedi 16 avril – 15h00 / Saturday, April 16th – 3 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « Taxiphone » de Mohammed Soudani – Fiction – 94′ – Suisse – (Langue Arabe, français, allemand, italien) – VO -STF – 2010

Le couple Oliver et Elena traversent en camion le grand désert du Mali en direction de Tombouctou pour remettre le véhicule à Moussa, un client. Alors qu’une panne les contraint à s’arrêter à Tar, leur séjour devient interminable. Pendant qu’Oliver s’acharne sur la réparation du camion, Elena s’aventure seule à la découverte de l’oasis. Elle fait la rencontre d’Aya dans un taxiphone et c’est alors que, de fil en aiguille, une nouvelle aventure débute pour Elena.

Ils en parlent : Entre les rêves des femmes, les hommes bleus et le silence du désert, la Vie est rythmée par ses mystères.

Vendredi 15 avril à 20h00 / Friday, April 15th – 8 pm – l’Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette

– « Trou D’Air » de Karine Gama – Fiction – 7’10 – France (Guadeloupe) – 2010

Sarah est une ancienne hôtesse de l’air souffrant de troubles obsessionnels. Alors qu’elle est en pleine dépression, un voleur fait intrusion dans son univers.

Sarah is a former flight attendant who suffers from obsessive-compulsive disorders. While experiencing one of her anxiety attacks, a thief comes into her world.

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8 p.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Viagem a Cabo Verde » de José Miguel Ribeiro – Animation – 17′ – Portugal – 2010

C’est l’histoire d’une marche de 60 jours au Cap Vert. Pas de téléphone portable, pas de montre, pas de plans sur quoi faire ensuite – uniquement le strict nécessaire dans le sac à dos. Notre voyageur explore les montagnes, les villages, la mer, une tortue parlante, les chèvres, la musique, la brume sèche, les gens du Cap Vert et une importante part de lui-même.

This is the story of a sixty day long walk in Cape Verde. No mobile phone, no watch, no plans for what to do next – only the bare essentials in the backpack. Our traveler explores the mountains, the villages, the sea, a talking tortoise, the goats, the music, the dry haze, the people of Cape Verde and an essential part of himself.

Vendredi 15 avril – 09h00 / Friday, April 15th – 09 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.

– « Walking Around the Sahara » – Diete Gränicher – 52′ – Germany 2009

Andrea Vogel, amateur de l’extrême et photographe, part de Tombouctou pour traverser la Sahara avec une caravane de sel il fera 3000 kilomètres à pied. Sa femme, Béatrice, a collaboré à la planification et à l’organisation de cette aventure durant plusieurs années. Restée en Suisse, elle craint pour la vie de son mari car, au bout de 800 kilomètres, les guides d’Andrea refusent de l’accompagner plus loin. C’est donc seul qu’il traversera l’Erg Chech, le pôle chaud de la Terre, pour atteindre au bout de trois mois sa destination finale à Marrakech. Les aventures d’Andrea mettent la communauté conjugale à rude épreuve. Toutefois, Andrea et Béatrice forment depuis plus de 14 ans une équipe soudée par la passion qui suit volontairement un chemin pas comme les autres.

Photographer, Andrea Vogel is a man who likes to test his own boundaries. He sets off from Timbuktu with a salt caravan to cross the Sahara desert: 3000 kilometers on foot. For years his life, Beatrice, has planned it and organized it with him. Left behind in Switzerland, she fears for his life because, after 800 kilometers, Andrea’s guides refuse to accompany him any further. He travels alone through the burning heat of Erg Chech and reaches his goal of Marrakech after three months. Andrea’s expeditions are a strain on his marriage. Despite all this, for over 14 years Andrea and Beatrice have made an energetic couple that goes its own way.

Dimanche 17 avril – 16h30 / Sunday, April 17th – 4:30 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « My White Baby – Me Broni Ba » de Akosua Adoma Owusu – Doc. 22′ – VO. Anglais – SST -Ghana / USA

Le troublant héritage de la colonisation européenne en Afrique est évoqué à travers des photos de femmes faisant des tresses sur leurs poupées blanches venues de l’Ouest. Le film défile à travers une série de vignettes, témoigne à travers l’histoire de la migration d’un enfant de Ghana aux Etats-Unis. Le film dévoile la véritable signification derrière le tendre terme « ma jolie poupée blanche ».

The tangled legacy of European colonialism in Africa is evoked through images of women practicing hair braiding on discarded white baby dolls from the West. The film unfolds through a series of vignettes, set against a child’s story of migrating from Ghana to the United Staes. The film uncovers the meaning behind the Akan term of endearment « my white baby ».

Samedi 16 avril – 20h00 / Saturday, April 16th – 8 p.m. – « Le 45 Rue Mimont ».

– « 42,105 km » de Julio Alves – Doc. 30′ – VO Portugal – STF – 2010

Pour une marathonienne, 42,195 km est un défi pour lequel il faut se préparer chaque jour. Pour Marie, une Guinéenne, il s’agit d’un parcours hebdomadaire nécessaire à la survie de sa famille.

For a marathon runner, 42,195 kilometers is a challenge for which daily training is required. For Marie, 42,195 km is just about the weekly distance she covers searching for her family’s survival.

Dimanche 17 avril – 9h00 / Sunday April 17th – 9 a.m. – Espace Miramar, 65 Bd de la Croisette.




VO = Version Originale

STF = Sous Titre Français (French subtitle)

STA = Sous Titre Anglais (English subtitle)

SST = Version anglaise, Sans Sous Titre (English version)
En l’absence de ces éléments les films sont en version française


Palmarès Festival International du Film PanAfricain 2011

Président du Jury International
Mohammed AHED BENSOUDA, réalisateur et Producteur,

Les membres du Jury :

Mesdames :
Laurentine MILEBO (actrice et scénariste – Congo)
Sofi DELAAGE (réalisatrice et monteuse – France)
Andrea SPENCE (Ancienne de l’Université de Harvard, Artiste – U.S.A)
Francesca BARTELLINI (Réalisatrice, écrivaine, actrice, et Productrice – Italie)

Messieurs :
BOULOU EBANDA de B’BERI (Directeur et Fondateur du laboratoire des Médias audiovisuels pour l’étude des cultures et membre de la faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université d’Ottawa – Canada)
François-Xavier GBRE (Photographe – France / Côte d’Ivoire)


Longs Métrages Fictions

le jury a décidé d’accorder Une mention spéciale à :
« Lloyd Watts » pour son interprétation dans le Film « The Human Web » de Benedict Dorsey – (U.S.A)
Pour sa juste interprétation, sa maîtrise et son talent, ainsi que pour son réalisme dans l’approche du personnage principal du film

Le Jury a aussi eu un coup de cœur pour :
« Taxiphone » de Mohammed Soudani (Suisse)
Sa façon de mise en image réussit, d’une vie rythmée par des mystères, entre les rêves de femmes, les hommes bleus et le silence du désert.


Le Prix du Meilleur Long Métrage de la 8ème édition du Festival International du Film PanAfricain de Cannes 2011 est attribué à :
« Ahmed Gassieux » de Ismaël Saidi (Maroc / Belgique)
Pour son ambition, sa technique visuelle et sonore, sa direction d’acteur et sa façon d’aborder une page d’histoire, avec douceur et sagesse, à travers une autobiographie, sensible et empreint de beauté.

Films Documentaires

2 mentions spéciales du Jury ont été décernées pour les documentaires suivants :
« Forerunners » de Simon Wood (Afrique du Sud)
Pour sa qualité d’écriture parfaitement maîtrisée et son point de vue mature et moderne, d’une catégorie d’Africains en quête de perspectives de carrières professionnelles, leur permettant une vie confortable, qui apparaît très éloignée de la pauvreté de leur enfance.

Et « Françafrique » de Patrick Benquet (France)
Pour son audace et sa façon de mettre en image 50 ans d’histoire tumultueuse d’un monde secret et d’un système qui perdure aujourd’hui dans les 14 colonies françaises en Afrique.

Le prix du Meilleur Documentaire 2011 est attribué au film :
« Les Mains Noires, Procès de l’Esclave Incendiaire » de TETCHENA Belange (Canada)
Pour son côté historique et esthétique et sa façon de reconstitution filmique de l’histoire du destin d’ANGELIQUE, sa façon de résistance et son courage ainsi que pour l’hommage et la dignité rendue en image à cette femme noire de la nouvelle France ignorée par le temps. Marie-Josephe Angélique.

Films de Court Métrage 2011
Le Prix du Court métrage est accordé au film :
« Viagem a Cabo Verde » de Joce Miguel Ribeiro (Portugal)

English

Catherine Ruelle, journalist at RFI, will be the Honorary President of the 8th annual International Cannes Pan-African Film Festival held April 13-17, 2011.

After studying Political Science and History in Paris, Catherine Ruelle joined Radio France in 1969, which became RFI in 1971. Working there as a journalist, she began specializing in cinema in 1973, producing Dialogues, Cinémas Sans Frontières and L’Actualité du Cinéma.
 Film critic for many publications (Afrique-Asie, Le Monde Diplomatique…) and founder of the association Racines, which she has chaired since 1984, Catherine Ruelle has organized festivals and events devoted to Pan-African Film – Racines Noires, Rencontres des Cinémas du Monde Noir, Ciné-Contes avec Makéna Diop, et le Ciné-Club Afrique à Paris, since January 2005.
 Since 1979, she has worked in various capacities as President, or member of the Organizing Committee of international film festivals in Paris, Cannes, Milan and Geneva.

In 1980, she co-organized the first festival ever in Europe that celebrates Black American independent filmmakers and with her founding of Racines in 1984 she produced the first annual International Roots Film Festival at the Centre Georges Pompidou.
 She has also co-founded in partnership with acclaimed Senegalese director Mahama Traoré the special award Djibril Diop Mambety at the Cannes Film Festival.


In 2008 she was appointed Artistic Director of Midsummer’s Night Dream Digital Film Festival in Paris.
 Jury member for numerous festivals including Fespaco, the Festival of African Cinema of Milan and the Festival of Paris, she co-authored several books (including CinemAction in 1978, with Guy Hennebelle and The Birth of African Cinema, with Alessandra Speciale Turin, 1998) and undertaken with the Cameroonian journalist Samé Ngosso a study of film and TV in Africa (UNESCO, 1982).