Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2001
Bamako Sigi-Kan (Le Pacte de Bamako)
Date de sortie en France : 01/06/2002
Pays concerné : Mali
Durée : 76 minutes
Genre : société
Type : documentaire

Français

Lorsque je pense à Bamako, je me revois avec mes amis, dans les années soixante à soixante-dix, sur les photos en noir et blanc de Malick Sidibé. Nous étions alors plein d’espoir, nous étions les héritiers du mouvement des indépendances et pensions que le monde nous appartenait.


Bama en Bambara signifie Crocodile et Ko la mare. L’origine du nom de Bamako vient de la mare aux crocodiles, située près du fleuve Niger. Le mythe de la création de Bamako est né d’un pacte entre les esprits et les hommes pour construire un lieu de paix et de prospérité.

(Manthia Diawara)


Trente années plus tard, à l’heure de la globalisation, d’Internet et des superpuissances économiques, quels sont les mythes de Bamako ? L’image de Bamako est contestée suivant les générations, les origines sociales, les affinités religieuses, et les systèmes de caste. Les photographes Seydou Keita et Malick Sidibé, les griots Jali Baba et Bakary Soumano, les musiciens Ali Farka Touré, Salif Keita, Fanga Fing, le plasticien Abdoulaye Konaté, Aminata Dramane Traoré, les Bamakoises et Bamakois,

comment vivent-ils leur ville aujourd’hui ? Comment, en tant que citoyens, s’investissent-ils pour construire une nouvelle image de leur capitale, cité moderne, espace de liberté, de tradition et de paix. Comment la démocratie prend-elle racine au Mali ?



Balade artistique, balade citoyenne, regardons et écoutons cette nouvelle Afrique qui s’affirme à travers la ville.



Un film de Manthia Diawara



Durée : 76’28 »

Genre : documentaire

Thème : Bamako, ville, arts contemporains

Année : 2002

Pays : Mali / France / Etats-Unis



Réalisateur : Manthia DIAWARA

Image : Arthur Jaffa

Montage : France Langlois

Format : DVD

Production : Lydie Diakhaté (K’A YELEMA)
avec le soutien du Fonds Francophone (OIF / CIRTEF)

English

Bamako Sigi-Kan
Set in Bamako, capital of Mali (West Africa) this unconventional documentary tells the story of the return of the director to his hometown, to see how his childhood friends are coping with globalization. Full of nostalgia, he has also brought along an African American photographer friend, for whom he plays the role of a tour guide. Together, they are confronted with the everyday reality of the city, and the changes brought on by structural adjustment and other World Bank policies. The director is surprised to find that his childhood buddies have different, and often contradictory, views from him on globalization. As we follow him and his photographer friend to each his own Bamako the film reveals the traditional as well as the modern sides of the city. The experimental digital video images of cinematopher Arthur Jafa add to the layers of the many contradictory voices in the film. Bamako Sigi Kan is also concerned with artists, Griots, and urban heroes Ali Farka Touré, Salif Keita, Malick Sidibé and Aminata Traoré who form the character of Bamako

Un film by Manthia Diawara



Length : 76’28 »
Genre : documentaire
Themes : Bamako, city, urban, Contemporary arts
Year : 2002
Pays : Mali / France / USA

Director: Manthia DIAWARA
Cinematographer: Arthur Jaffa
Editor: France Langlois
Format : DVD
Production : Lydie Diakhaté (K’A YELEMA)
with the support of Fonds Francophone (OIF / CIRTEF)

Português

Español