Gorel ou le mil promis

De Sekou Traoré

Print Friendly, PDF & Email

Tourné dans la région de Gorom-Gorom, à la lisière du désert, Gorel ou le mil promis décrit par l’humour la dépendance vis-à-vis de l’aide alimentaire. Magnifiquement interprété par Rasmané Ouedraogo, le paysan Gorel va de rencontres en épreuves pour finalement revenir bredouille. Savoureuse description des situations engendrées par la dépendance et peinture sociale d’une communauté, le film est ainsi une succession de saynètes sans grande trame narrative mais trouve sa cohérence dans son traitement humoristique et la permanence du personnage de Gorel à l’écran, ainsi qu’un rythme soutenu, beaucoup d’humour et une excellente prise de vue. La musique concourre à la poésie des déplacements et à la grâce des paysages. La caméra se rapproche des visages en de beaux plans fixes ou cadre habilement son sujet. Rien d’étonnant dès lors à ce que le rêve de Gorel devienne réalité dans le film, sous ses yeux étonnés.

2001, 45 min, 35 mm, images : Paul Djibila, musique : Papa Pathé Dieye, Mohamed Hafsa, avec Rasmané Ouedraogo, Leïla Tall, Amadou Bourou, Alain Héma. Sahelis Productions.///Article N° : 2789

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire