Hoche-Koche

De la Compagnie Tumbuka Dance

Direction : Dawn Saunders et Sue Powel
Print Friendly, PDF & Email

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée
Créé à Harare au printemps 2001, Hoche-Koche est une pièce chorégraphique de la Tumbuka Dance Company du Zimbabwe dont Avignon « off » a eu la primeure européenne. Le musicien sud-africain Steve Dyer et la plasticienne du Botswana Ann Gollifer se sont associés à la recherche chorégraphique de Mathias Julius et au travail des danseurs pour questionner l’impact de la vie contemporaine sur leur identité africaine. Histoires de transition de passage, de trépas, de dépassement… les danseurs jouent avec des huisseries d’aluminium, cadres de porte, fenêtres ou cercueils ; ils dansent les aspirations d’une Afrique contemporaine qui change et se métamorphose chaque jour. Ballet initiatique, ballet onirique où la justesse et la célérité dans le geste étourdissent le spectateur qui n’a pas le temps de fixer le mouvement. Un spectacle qui bat la chamade aux rythmes d’une Afrique urbaine, l’Afrique d’aujourd’hui, celle que s’inventent les Africains, l’Afrique qui regarde devant.

Big Bang Théâtre
musique : Steve Dyer
peintures : Ann Gollifer
chorégraphie : Mathias Julius
lumières : Norbert Richard
danseurs : Gilbert Douglas, Maylène Chenjerai, Samson Felo, Rikarudo Manwere, Mathias Julius, Gibson Muriva, Shyne Phiri.///Article N° : 1906

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire