Jeunes Vétérans 2.0

De Fik's Niavo

Print Friendly, PDF & Email

Un premier EP solo Jeunes Vétérans 20. esthétique et engagé. Dix morceaux qui ont permis au rappeur Fik’s Niavo de faire son « introspection ». Après ses débuts avec le collectif Ul’team Atom, le rappeur d’origine congolaise lance un pavé dans la mare avec cet EP solo, un avant-goût de l’album prévu pour 2017. Fik’s Niavo s’est fait plaisir en faisant appel à des musiciens confirmés, chose rare dans la catégorie « rap-conscient ». Dès lors le paradoxe est affiché et des textes inspirés d’une détresse sociale se posent sur de douces sonorités de guitare et de batterie. Comme une thérapie face aux injustices d’une société inégalitaire, Fik’s, le rappeur des Ulis (1) raconte ce qui ne passe pas : discriminations, inégalités territoriales,racisme, licenciement, retraite chapeau, République bananière, éducation. Aucune thématique n’est laissée de côté. Il s’agit là d’écrire sa révolte plutôt que de la laisser macérer assis devant sa télé. Un engagement déjà sensible dans sa réalisation du documentaire Allô Marianne Bobo en 2015, avec son collectif Rezus où on retrouve notamment le militant Almamy Kanouté, et qui propose une médiatisation des banlieues sans langue de bois. L’EP s’adresse à ceux que l’artiste qualifie de « bonshommes » ou de « charbonneurs », des gens qui travaillent dur et dont le métier est souvent ingrat. Fik’s veut également parler aux plus jeunes même s’il sait que son rap touche majoritairement la génération des 33-45 ans ou la « vieilleécole » pour les puristes. Qu’a cela ne tienne, l’engagé jeune vétéran est en pleine promotion, et en premier lieu dans les MJC pour partager son expérience. Même s’il est de plus en plus sollicité grâce à ce premier opus qui plaît, Fik’s prépare déjà et un album accompagné, assure-t-il, d’une nouvelle réalisation visuelle sans concessions. Le rendez-vous est pris.

///Article N° : 13610

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire