Koko Komégné fête quarante années d’arts plastiques

Entretien d'Yvonne Monkam avec Koko Komégné

Douala, avril 2006

Très attendu, le coffret de deux livres consacrés à l’œuvre et la vie du plasticien Koko Komegne, âgé de 56 ans, vient de paraître (1). Composé de ” Survivre et frapper “, monographie de ses peintures et sculptures ponctuée d’extraits d’articles de presse et d’une biographie détaillée et de ” Pas d’quartier “, recueil de poèmes signés par Fernando d’Alméida, Hervé Yamguen, Lionel Manga et Komégné, il fait suite aux différentes manifestations qui ont marqué la célébration des quarante années de carrière du père des plasticiens contemporains du Cameroun. Pratiquement tous les acteurs des arts plastiques de Douala s’étaient mobilisés à cet effet pour offrir à Koko une belle fête : L’espace Doual’art avait rassemblé quelques pièces du maître issues de collections privées pour l’exposition ” Koko Komegne, 40 ans de peinture “. La galerie Keuko avait présenté ” Koko and Co “, réunissant des œuvres de Komégné et d’une dizaine de ses amis plasticiens. Enfin, une des salles de cours du BC arts (Bonapriso Center of arts), dirigé par Annie Kadji a été baptisée du nom de l’artiste. Son actualité se poursuit jusqu’à la fin de l’année puisqu’il sera courant novembre 2006, l’une des têtes d’affiche de ” The last pictures show III ” avec deux importantes expositions à Douala et Paris. Artiste prolifique et généreux, bon viveur à la verve coloriée, Koko Komégn...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Tableau de Koko Komégné
© (collection privée) Photo de Nicolas Eyidi / Freedom images Remarque : message transféré en pièce jointe.
Sculpture de Koko Komégné
© (Collection privée) Photo de Nicolas Eyidi / Freedom images
Koko Komégné (en lunettes noires) en compagnie du plasticien Mboko Lagriffe, durant Barbecuexpo 2006.
© Photo de Nicolas Eyidi/Freedom images
Partager :

Laisser un commentaire