La chanson de saint contemporaine

Print Friendly, PDF & Email

La tradition de la Canción de Santo, chanson inspirée par la santeria sans être directement religieuse, s’était un peu épuisée à Cuba depuis 1961. Adalberto Alvarez y su Son renouvela le genre avec Y que tu quieres que te den ? (Que veux-tu qu’ils te donnent ?) en 1992, extraite du disque éponyme chez Artex CDPM 2002, dont le premier couplet et le refrain sont transcrits ci-dessous. Il faut noter qu’A. Alvarez, le leader du groupe, est aussi babalao.
La cérémonie va commencer
Nous allons faire la charité.
Papo Angarica, Achelocou.
La maison est pleine
Personne ne peut plus entrer.
Tout le monde se demande
Ce que dira Eleggua.
Il ouvre les chemins,
C’est la vérité.
Nous allons interroger les noix de coco,
Pour voir ce qu’il nous envoie.
Les gens entrent et sortent
Et tous demandent ce qui leur convient.
Moi, je vais demander de bonnes choses pour ma mère
Et de la tranquillité pour ma famille.
Que tout le monde sur cette terre se porte bien,
Et que la guerre finisse.
Il y a des gens qui disent ne croire en rien
Et qui vont consulter les babalaos au petit matin.
N’aie pas honte, demande des choses pour toi.
Ne demande pas de mauvaises choses car tu t’en repentiras.
Je demanderai la même chose pour toi que pour moi.
La brèche ouverte par A. Alvarez a permis à de nombreux groupes de salsa des années 90 de reprendre des thèmes religieux, que ce soit David Calzado y la Charanga Habanera dans Extranos ateos sur le disque Me sube la fiebre (Egrem CD 0085, 1993) ou plus récemment Los Van Van sur Me pone la cabeza mala (Emd/Blue Note, 1998) avec le titre El tren se va dans lequel le chanteur remercie les dieux.
[…]
Je suis né le 4 décembre. (NdT jour de la Sainte Barbara)
Je suis fils de Chango.
Kawiosileo.
Sainte Barbara elle-même
M’a baptisé.
Elle m’est apparue et m’a dit :
« Negrito, ne te lasse pas de jouer.
Tu es le maître du tambour. »
C’est pour cela qu’ils m’aiment
Et qu’ils me répondent.
Ils m’ont donné ma voix.
[…]
Chango m’a donné le tambour
Eleggua m’a ouvert le chemin.
Chanter est mon destin.

///Article N° : 768

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire