La migration des murs

Lire hors-ligne :

James Noël a fait trembler les murs de la maison de la poésie le mardi 27 mai en lisant des extraits de son livre La migration des murs.
La migration des murs est un recueil de pamphlets poétiques et philosophiques contre les murs, toutes formes de murs, incarnés par les fous nationaux (Le FN) et tant d’autres poussant partout afin d’installer l’ordre de la fermeture à double tour de notre monde.
Le poète offre en partage à Africultures quelques extraits de cette œuvre.

La civilisation des murs est arrivée à sa fin Pour que les murs redeviennent viables, ils doivent tomber

Devant les murs, les pans de murs, les murs pour rien, les murs en masse les murs en pente élevés comme pour rire, le monde s’embrouille roule sa barque dans la farine s’enfonce gravement dans la théorie du mortier et la pratique du gravier strict La Terre se défonce s’ensable platement dans l’asphalte

La prolifération des murs, la pluralité des murs est un fait singulier qui exige un interrogatoire express de tous les propriétaires du monde, tous les propriétaires, petits et gros Pluralité des murs, attention fait singulier

Les murs que l’on regarde à distance demeurent juste des murs de façade Il faudrait un peu méditer sur les murs des maisons qui parfois sont sans fenêtre, ni porte de secours Nulle vue qui ne donne sur l’humain

Solide absence de liens, solide absence de ciment social des espèces et des espaces Fortement critique le cas clinique du monde au pied du mur De ce côté dur de la réalité des murs, c’est à la base la vie qui en sort écrasée

Viendra un jour un peuple de maçons de dernière heure qui se retournera d’un seul bond, en reptilien boomerang contre les murs Un peuple de mâcons, comme nouvelle cheville ouvrière de la destruction des murs

Quel que grand que soit un mur, il est conduit à faire faillite en nous, à s’effondrer dans un de nos moindres tremblements intérieurs Toutes proportions gardées, les murs ont la vie dure Il est de toute urgence de les porter comme inquiétude, au mieux comme métaphore

Les murs sont les preuves matérielles de la lourdeur de notre époque.

A écouter sur FIP Radio///Article N° : 12257

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
La migration des murs de James Noël © Design : Fanette Mellier




Laisser un commentaire