L’anniversaire de Zapata

De Jean-Claude Laumon (Scénario)

Mise en scène : Paol Surdin
Print Friendly, PDF & Email

Des clowns au coeur beau comme un camion
Kakontmas. Musiques, contes et masques… L’équipe de cette jeune association guadeloupéenne, que Jean-Claude Lomon anime avec une générosité et une conviction sans faille, s’est donnée une mission : poursuivre par le théâtre auprès des tous petits la transmission d’une culture et d’un savoir-vivre qui leur sont chers. Nez rouges, perruques fluo, costumes qui pètent la couleur, ces clowns  » marrons « , comme disent les petits Européens, emportent les enfants dans un monde qui échappe aux adultes. Et c’est un bonheur de les voir réagir et participer aux mésaventures de ce pauvre Zapata, le  » tébê « , niais et inhibé, incapable de rien, martyrisé par deux autres clowns prétentieux et sûrs d’eux, qui portent des chaussettes Nike, écoutent de la musique branchée, et bien sûr s’amusent avec des jeux électroniques.
Sur un scénario qui trouve malheureusement une réalité dans les écoles d’aujourd’hui à travers le racket que subissent de plus en plus de jeunes enfants, les clowns apprennent la solidarité, et tentent de transmettre d’autres valeurs que celles que nous enseigne la société de consommation et son culte des marques. Ils font découvrir aux enfants de vieux jouets artisanaux, et rappellent que jouer s’est aussi reconstruire le monde selon son imaginaire et non pas subir les images toutes faites qu’imposent les manipulations mercantiles. Et c’est grâce aux pouvoirs magiques d’un magnifique camion de bois que le vieux Sajla à la barbe de Père Noël sauve Zapata
Pot de terre contre le pot de fer, que peuvent trois petits clowns et leur camions de bois contre Nike, Nitendo ou Coca-cola ? Mais ce sont ces petits îlots de résistance aussi vains soient-ils, aussi tendres et fleur bleue soient-ils, qui laissent encore espérer en l’humanité.

Musique : Joby Georges Julienne
Lumières : Thierry Louqui
Décor : Alain Ganot
avec Paol Surdin, Jean-Claude Laumon, Xavier Facorat et Gérard Frédéric.///Article N° : 960

  • 3
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire