Le double tranchant de l’ailleurs

Lire hors-ligne :

Je suis la fille de Georges Kanor né en 1938 au Marin ; petite-fille de Jérôme Kanor né en 1904 au Marin ; arrière-petite-fille de Jean-Edmond Kanor né en 1870 au Marin ; arrière-arrière-petite fille du meuble Théodore né en 1834 né au Marin ; arrière-arrière-arrière-petite fille du meuble Antoine né un jour au Marin, Martinique. Je m’appelle Véronique Kanor, je suis née à Orléans. Je suis née ailleurs. Je suis la première génération de toute ma lignée à être née loin de la souche, loin de l’arbre, loin des branches, à être née sur ce côté-là du triangle. Je porte une terre fantôme en moi, la Martinique. C’est mon h&eac...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire