Le livre Noir du colonialisme XVI-XXI siècle, de l’extermination à la repentance

Sous la direction de Marc Ferro

Print Friendly, PDF & Email

Comme le rappelle Marc Ferro dans la préface, il n’est pas possible de comprendre, entre autres, les problèmes actuels liés à l’immigration et au racisme en Europe et ailleurs, sans connaître et reconnaître l’histoire des colonisations. Cet ouvrage aborde tous les aspects, ou presque, de l’histoire mondiale de la « domination de l’homme blanc ». Des premiers voyages de Christophe Colomb, à l’apartheid, de l’extermination de indiens d’Amèrique à la guerre d’Algérie, du bouleversement de économies et des structures sociales, à l’image du colonisé dans les arts, de la traite des esclaves à la dette du Tiers Monde. On notera également l’attention portée d’une part, aux systèmes impérialistes qui ont précédés l’égémonie occidentale, et d’autre part aux complicités et aux collaborations locales qui dans bien des cas ont aidées plus ou moins consciemment les colons à étendre leur pouvoir. On s’interessera aussi aux phénomènes d’intériorisation des concepts racistes par les sociétés soumises et des conséquences dramatiques qui s’en suivent. Par exemple comment le concept de « Négritude » cher à un certain nombre d’intellectuels français et francophones d’Afrique et des Antilles à pu mener aux tragiques événements de 1989 entre le Sénégal et la Mauritanie. Les articles traitant des colonisations hollandaises, anglaises, espagnoles, portugaises, mais aussi russes où japonaises, donnent au sujet des éclairages indispensables à une compréhension élargie du phénomène colonial en tant qu’agent déterminant dans la formation du monde d’aujourd’hui. (Dans le contexte actuel de la crise majeure que traverse la region des grands lacs et de l’Afrique centrale en général, on regrettera l’absence d’un article sur la colonisation Belge) Loin d’être un phénomène du passé, le gigantesque impact que les colonisations ont eu sur le monde, est devenu sensible jusqu’aux coeur même des sociétés du XXI siècle, et se perpétue sous d’autres formes aussi bien au niveau de la macro-économie et de la macro-politique qu’au niveau de la sociologie et de la psychologie individuelle des hommes du monde entier. Ce livre, à mettre en parallèle avec toutes les autres histoires des totalitarismes (communisme, fascisme etc) a su réunir une somme impressionante et variée de connaissances et de reflexions sur l’un des phenomènes majeurs à la formation de notre monde moderne.

Le livre Noir du colonialisme XVI-XXI siècle, de l’extermination à la repentance, Sous la direction de Marc Ferro, Editions Robert Laffont 2003.///Article N° : 2921

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire