« Le pluriethnisme est une richesse si les gens n’ont pas honte de parler leur langue »

Lire hors-ligne :

Un texte inédit de l’écrivain Jean-Marie Adiaffi, transmis par son fils Olivier, et qui précédait le prologue à « Le Bossonisme : une théologie de libération et de guérison africaine », exposé sur la problématique des religions traditionnelles africaines face au monde moderne.

Préliminair...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire