Le Testament des solitudes

D' Emmelie Prophète

Une blessure en forme d'île

Dans Le témoin des solitudes, l’auteure haïtienne Emmelie Prophète explore à travers les parcours de trois femmes, “l’histoire d’un pays qui dort mal, se réveille mal, et qui ne prend pas le temps d’avoir mal de ses douleurs” *.

Emmelie Prophète est chargée de piloter la Direction du Livre, organisme qui dépend du ministère haïtien de la culture, et qui met en œuvre une politique de l’édition et de la diffusion du livre et de l’écrit, dans un pays dont la lutte contre l’analphabétisme demeure encore une des priorités. Récemment, par exemple, la structure a édité une plaquette réunissant des textes de très jeunes poètes, nés pour la plupart dans les années 1980, Jeunes Poètes d’Haïti (1). Car Haïti est terre de poètes. De leur voix assurée, ils interrogent le monde. Écoutons par exemple Jean-Max Beauchamp : je porte en moi l’immensité et le vide aujourd’hui encore je persiste je résiste. mais comment me tenir debout dans une ville accroupie ? Car telle est bien ici la question : sur quelle force compter pour parvenir à se tenir levé ? Il n’y a pas de doute dans cette poésie sur l’évidence de la droiture. On est loin ici de la posture héroïque fréquente dans les lettres haïtiennes. C’est de cette question que résonne le récit d’Emmelie Prophète, Le Testament des solitudes, publié à Montréal par les éditions Mémoire d’encrier, animées par le poète Rodney Saint-Éloi. L’auteur a publié des ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire