Les belles choses que porte le ciel

De Dinaw Mengestu

Print Friendly, PDF & Email

Dans le champ littéraire africain, le monde anglophone s’est toujours affirmé novateur. On se souvient du décapant Ivrogne dans la brousse d’Amos Tutuola, de la remarquable Route de la faim de Ben Okri, ou des fameuses Chroniques abyssiniennes de Moses Isagawa. Les belles choses que porte le ciel de Dinaw Mengestu est dans cette lignée.
Né en 1978 à Addis Abeba, Dinaw Mengestu et sa famille quittent l’Éthiopie en 1980 au moment de la révolution marxiste pour les Etats-Unis. Les belles choses que porte le ciel est un premier roman inspiré de l’enfer de Dante et salué par The Washington Post, un formidable coup d’essai. Sepha Stéphanos, un jeune émigré éthiopien tient une épicerie dans une banlieue de Washington, mais l’arrivée dans le quartier d’une jeune femme blanche et de sa petite fille métisse fait voler en éclats la fragile sérénité du héros…. Alternant récit et méditation sur l’exil, Les belles choses que porte le ciel, écrit dans une langue sobre, est le roman de la vie mutilée, pour reprendre l’expression d’Adorno. C’est également un texte sur l’amitié et la nostalgie. C’est surtout une réflexion sur ce que peut la littérature (la grande : Dante, Dostoïevski) dans un monde ou tout fout le camp…

Dinaw Mengestu. Les belles choses que porte le ciel, traduit de l’anglais par Anne Wicke, Albin Michel, août 2007, 21,50 euros.///Article N° : 6795

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire