Les Comores, chronique d’une renaissance annoncée

Lire hors-ligne :

« Tous les peuples naissent un jour… ». Edouard Glissant, Le Discours antillais, Folio.

Les Comores sont une terre de légendes. Ce qui s’y dit dans une veillée de conte ne souffre d’ailleurs aucune contradiction. Un pacte entre le conteur et son public l’institue dans la tradition orale. « Hale ndrambo/ Na mwambwa kashindana/ Ne udjo shindana mdru wa mdroni/ Bade ye udjo nekeza » déclame l’orateur à son auditoire, chaque fois que s’entame une nouvelle histoire, comme pour marquer son autorité sur le réel. Autrement dit, « le conte est mensonge/ Celui à qui il est conté, ne le d...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire