Les Étonnants Voyageurs à Brazzaville : quelles économies du livre en jeu ?

La 24e édition du festival des Étonnants Voyageurs commence le 13 février 2013 à Brazzaville. Le programme est alléchant : 90 invités venus de 23 pays sont annoncés à travers 120 rencontres, débats et lectures répartis dans une dizaine de lieux différents de la capitale congolaise. Le cadre est posé : top départ d’un rendez-vous majeur de la littérature mondiale ! Dans cette petite réflexion, je pose la question de l’économie littéraire esquissée par les Étonnants Voyageurs, au moment de l’ouverture du festival à une plus large audience offerte par sa participation à la World Alliance.

What kinds of African books are in fact exportable from Africa to Europe ? […] There are no rules involved, since book markets defer heavily to fads and fashion […]. To learn about African publishing, where can a German publisher go, except to Britain or France ? (1) « Dire le monde »… en littérature Loin de Paris (Saint-Malo), de la France (Bamako, Port-au-Prince), les Étonnants Voyageurs (EV) confirment leur dynamique de décentrement, cette fois en Afrique centrale et en République du Congo. Notons bien l’argument soutenu par les EV depuis leur première édition, en 1990 : il s’agit de « dire l’urgence d’une littérature aventureuse, voyageuse, ouverte sur le monde, soucieuse de le dire ». Dire le monde, s’ouvrir au monde tout en allant à sa rencontre… c’est ce qui constitue l’originalité des Étonnants Voyageurs, de ne pas se situer dans la rupture, mais plutôt de chercher à correspondre &a...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire