Limoges 1997 : le théâtre d’auteur au Festival de Limoges

Print Friendly, PDF & Email

Cette année encore le XIVe Festival International des Francophonies en Limousin, sous la houlette de Monique Blin, se montre plus que jamais ouvert au théâtre africain et reste fidèle à cette vocation de découvreur qui a fait sa réputation, en donnant une audience véritable au théâtre d’auteur et aux écritures dramatiques contemporaines d’Afrique noire.
L’an dernier à côté de l’Imako Téatri de Côte d’Ivoire qui avait adapté Kaïdara, le conte initiatique d’Amadou Hâmpaté Bâ, ou le groupe N’Soleh et ses créations pour marionnettes, on découvrait La Complainte d’Ewadi(1), la pièce de Liazéré, un jeune auteur dramatique ivoirien, mise en scène par Fargass Assandé. Cette année sont invités Werewere Liking avec L’Enfant Mbéné, un conte initiatique Bassa et le surprenant acteur Habib Dembélé avec A vous la nuit, un spectacle construit autour d’un conte de veillée dafin. Mais les festivaliers pourront aussi découvrir un auteur ivoirien monté par une troupe roumaine avec De la chaire au trône (2) d’Amadou Koné, et se confronter à l’écriture contemporaine avec une pièce du dramaturge congolais Caya Makhélé : La Fable du cloître des cimetières (3) , mise en scène par Patrick Mohr.

1. Liazéré, La Complainte d’Ewadi, coll. « Nocturnes Théâtre », Lansman, Carnières, 1996.
2. Amadou Koné, De la chaire au trône, coll. « Monde noir poche », Hatier, Paris, 1980.
3.Caya Makhélé, La Fable du cloître des cimetières, coll. « Théâtre des 5 continents », L’Harmattan, Paris, 1995.
///Article N° : 152

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire