Mia Couto ou la fable du chaos

Lire hors-ligne :

« Qu’est- ce que le destin sinon un doux ivrogne conduit par un aveugle » Mia Couto

« Je suis né au Mozambique, dans la ville de Beira où j’ai vécu jusqu’en 1971. Je suis fils d’une famille portugaise et j’ai fait mes études à Lourenço Marques. J’ai tout d’abord écrit des poèmes, depuis l’âge de 15 ans jusqu’en 1983. Ensuite, j’ai écrit des nouvelles car il me semblait important de raconter ce qui se passait dans tout le pays au début de la révolution, cette exaltation d’une idée, d’une cause. Il me semblait également important de chercher les racines des choses. C’est une démarche à laquelle la prose convient mieux ». Par ces quelques mots, Mia Couto défin...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire