Père Caraïbe

Printemps des poètes

Chaque année, le Printemps des poètes célèbre, en France, la poésie. La 19e édition de ce temps fort, qui se déroule du 4 au 19 mars met particulièrement à l’honneur la poésie africaine francophone. A cette occasion, les Editions Bruno Doucey publient une anthologie 120 nuances d’Afrique dont nous vous proposons de découvrir quelques extraits au fil des prochaines semaines.

Assise ma parole sous le pin centenaire
je remets à l’endroit mes guenilles
et prends conscience de mon appartenance
me trouvant beau dans ma nouvelle parure
celle du vrai Père tant de fois récusée
De l’autre côté de l’usure
je découvre tout un grenier du merveilleux
à ciel ouvert
tout un grenier où la vraie vie se vit
sans dés pipés ni fausses cartes
Et pourquoi donc avoir cherché ailleurs
des racines inexistantes
soufflées
faisant confiance aux anciens maîtres
colons ou petits bancs ou soldats du Premier Empire
tous trois chassés de la scène haïtienne
et qui ont rappliqué par le trou du souffleur

Quel besoin d’avoir des racines impossibles
alors que notre humus caraïbe
possède son pesant de fumier métis
pourri de cris de larmes et de sang
alors qu’à tout instant
dans le maïs et l’allaitement
sous l’acajou le campêcher
dans les conciliabules de papillons
et sur la crête frisée des cannes
la même parole très ancienne
chuintante en voix de vent
à coups de mots de fer salubre
marque la vie en neuf et notre
ancrée dans le présent

Désaltéré mon poème sous le pin parasol
je ne me ressens point fils de l’Afrique
encore moins de l’Europe cartésienne
et je n’ai point mémoire de fond de cale
ni souvenance de galions conquérants
mais d’une Terre accrochée à son lieu
née dans son lit
mais d’un Peuple
poussant continuellement sa fleur
de très vieille souche métisse
s’ensemençant sans cesse

Assise ma parole sous le pin centenaire
je me comprends enfin
mon sol étant suffisamment arable
et l’a mainte fois prouvé
pour que j’en tire
et ma naissance et mon épanouissement.

  • Extrait de 120 nuances d’Afrique, anthologie établie par Bruno Doucey, Nimrod et Christian Poslaniec, © Éditions Bruno Doucey, 2017. In La Bélière caraïbe, Casa de las Américas / Nouvelle Optique, 1980.

 

Partager :

Laisser un commentaire