Fiche Personne
Metteur/se en scène Ecrivain/ne Acteur/trice

Slimane Benaïssa

Algérie

Français

Slimane Benaïssa né à Guelma dans l’est algérien en 1944, il est l’un des pionniers du Théâtre populaire algérien, mais surtout un metteur en scène reconnu internationalement.
Pourtant son parcours universitaire n’est, a priori, pas celui d’un littéraire, il entame des études de Mathématiques avant de faire son service militaire en 1965 à Cherchell. Les ruines du théâtre romain de l’antique Césarée de Maurétanie (l’actuelle Cherchell) auront plus d’écho en lui que le clairon de la caserne militaire, il débute alors une carrière dans le théâtre dès 1967. A cette époque, il écrit “Boualem zid el Gouddem”(“Boualem va de l’avant”), en même temps qu’il co dirige la première troupe de théâtre amateur d’Algérie, “Théâtre et culture”.
Proche de Kateb Yacine, il adapte au théâtre “La poudre d’intelligence”, ce travail se poursuivra par la traduction en arabe dialectale de toute son ?uvre, avec notamment une collaboration pour la mise en forme en dialectal de “Mohamed prends ta valise” (qui tournera en France en 1970 et 1971), “Palestine trahie”, “Le roi de l’Ouest “et “La guerre de deux mille ans”.

En 1978 il crée sa propre compagnie de théâtre indépendant en Algérie au sein de laquelle il met en scène “Boualem zid el gouddem” et il écrit et met en scène “Youm el djem’a” (“Le vendredi”), “El mahgour” (“Le méprisé”), “Babour ghraq” (“Le bateau coule”), qui sera jouée plus 500 fois en moins de six ans, et “Rak khouya ou ana chkoune ?”, (“Au delà du voile”). Depuis sa création, la troupe totalise plus de 1200 représentations tant en Algérie qu’à l’étranger (France, Belgique, Suisse, Allemagne, Koweit, Malte, Tunisie).
Après plus de vingt années d’activité théâtrale dans son pays, Slimane Benaïssa est contraint de s’exiler en France à partir de 1993. La même année il est lauréat du Grand Prix Francophone de la Société des Auteurs et des Compositeurs Dramatiques (SACD).
De 1995 à 1997, il est professeur associé à la Faculté des Lettres de l’université de Limoges et encadre des stages au Luxembourg (1995), à Dijon (2003) et Massilly (2004).
Son premier roman “le fils de l’amertume”, édité chez Plon connaît un grand succès. Adapté au théâtre à l’occasion du Festival d’Avignon par la compagnie GRAT de Jean-Louis Hourdin, la pièce est reprise à la MC93 Bobigny avant d’entreprendre une tournée imposante en France et en Suisse. A la suite de ce succès Slimane Benaïssa est nommé en 2000 par le président de République Française membre du Haut Conseil de la Francophonie.
Le spectacle “Prophète sans dieu”, a été programmée au Théâtre International de Langue Française (TILF) à Paris. Après une tournée la pièce présentée au Festival d’Avignon 2001.
En 2005 il devient Docteur honoris causa de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).
Le texte “Au-delà du voile” est réédité chez Lansman en 2008 et mis en scène au Festival d’Avignon par Agnès Renault de la compagnie de l’Arcade.
Lire la fiche détaillé sur Slimane Benaïssa: [ici.]

Les deux fils de Slimane Benaïssa, Mehdi Benaïssa et Khaled Benaïssa, exercent eux aussi une discipline artistique.
Livres(s)