Fiche Personne
Chanteur/euse Réalisateur/trice Acteur/trice

Djamel Allam

Algérie

Français

Né le 26 juillet 1947 à Béjaïa (Algérie), Djamel Allam fréquente le conservatoire municipal de Sadek Abdjaoui où il s'initie au genre andalou et chaabi. A la même période, il participe à la création de groupes de musique moderne avant de s'envoler pour Marseille en 1967. Là, en tant que machiniste au théâtre du Gymnaste, il côtoie Brassens, Moustaki, Boby Lapointe, Patrice Chéreau et Léo Ferré. Sur l'insistance de Bernard Lavilliers, il monte à Paris et se produit dans les cabarets de la rive gauche. Retour en Algérie en 1971. Il est en même temps producteur et animateur à la radio Chaîne 3 (Alger) et directeur artistique du cabaret la "Voûte" à Moretti. C'est là où, un soir où il reprenait comme d'habitude les chansons de Léo Ferré et de Brasens, que Kateb Yacine et son compère le peintre M'Hamed Issiakhem déboule. Ce dernier interpelle Djamal Allam en lui disant : " Pourquoi tu ne chantes pas en kabyle ? " Djamel Allam n'a rien à répondre. Issiakhem poursuit : " Ferré et Brassens trouveront toujours des interprètes, tandis que la chanson kabyle, si tu la chantes pas, personne ne le fera à ta place ". Le lendemain, il revient avec une ballade. Quant il a eu fini de chanter " Ourestrou ", le public est resté pétrifié. Djamel Allam chanteur kabyle vient de naître. Il accompagnera de sa musique particulière, le mouvement d'émancipation de la culture berbère en Algérie et en France, réalisant neuf albums et des milliers de concert. Il est aussi réalisateur de films.
Films(s)