Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste Producteur/trice délégué/e Producteur/trice exécutif/ve

Marion Hänsel

Belgique

Français

Parfois créditée sous le nom de :
Marion Hansel

Marion Hänsel est née le 16 mai 1949 à Marseille (Bouches-du-Rhône, France).

Auteure-réalisatrice, productrice et comédienne, elle s’est produite dans divers théâtres d’avant-garde bruxellois avant d’entamer une carrière de réalisatrice de courts et de longs métrages. Autodidacte et volontaire, Marion Hänsel exporte la Belgique au quatre coins du continent.

Élue « Femme de l’année » en Belgique en 1987, elle fait partie de cette génération de réalisateurs qui ont permis d’universaliser le cinéma belge en abordant des sujets touchant l’inconscient de tous les peuples.

Née à Marseille, Marion Hänsel a grandi à Anvers. La réalisation n’est pas une vocation pour Marion qui envisage plutôt de devenir comédienne. Très tôt, elle se passionne pour le théâtre et entre, en 1967, à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD). Mais le type d’enseignement, composé d’une multitude de cours théoriques, ne lui convient pas. Elle passe alors une audition au Théâtre des Galeries et au Théâtre des Quatre Sous et apprend le métier sur le tas, en jouant. Pour se rapprocher du cinéma, elle part ensuite à New York pour suivre les stages de l’Actor’s Studio de Lee Strasberg. De retour en Europe, elle entre à l’Ecole du Cirque d’Annie Fratellini à Paris. Elle écrit alors « Équilibres », un court métrage qui lui permettra de faire ses gammes de réalisatrice. Elle crée sa société Man’s Films en 1977, dans le but de réaliser son premier court-métrage « Equilibres ». En 1982, Marion Hänsel réalise son premier long métrage, « Le lit », d’après un roman de Dominique Rollin. Mais ce film grave, fort, dur, maîtrisé et empli d’émotion ne remporte pas un énorme succès commercial. Cette mésaventure ne décourage pas Marion qui, deux ans plus tard, adapte « Dust », le roman du Sud-Africain Coetzee. Le film, dont les personnages principaux sont interprétés par Trevor Howard et Jane Birkin, obtient le Lion d’argent à Venise (premier film belge couronné à ce Festival) et remporte un succès international. En 1987, elle réalise « Les noces barbares », une adaptation de l’ouvrage de Queffelec. La même année, Marion Hänsel est élue « Femme belge de l’année » et devient Présidente de la Commission de Sélection des Films de la Communauté française de Belgique, une fonction qu’elle quitte rapidement pour y revenir entre 1996 et 1997 et en 2002. Ensuite viennent « Il Maestro » en 1989, « Sur la terre comme au ciel » en 1991, « Between the Devil and the Deep Blue Sea » en 1995 (sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes), « The Quarry » en 1998 ou encore « Nuages: lettres à mon fils » en 2001. Ce dernier, véritable ode à la terre et à la vie, comporte une profonde dimension écologique.


Filmographie :
Equilibre (1977); Le Lit (1982); Dust (1983); Les Noces barbares (1987); Il Maestro (1988); Sur la Terre comme au ciel (1991); Between the Devil and the Deep Blues Sea (« Li ») (1995); The Quarry (1998); Nuages (2001); Si le Vent soulève les sables (2006); Océan Noir (2010).

Sources :
http://www.belgium.be

English

Marion Hänsel was born in Marseille, France. She set up her own company,Man’s Films, in 1977 and made her first short film « Equilibres » (1977). She was named Belgian Woman of the Year in 1987, and was elected President of the Belgian Film Selection Board in 1988. Herfilms include « The Bed » (1982), « Dust » (1984), « Il Maestro » (1989), « On Earth asin Heaven » (1991), « Between the Devil and the Deep Blue Sea » (94), which screened at the Toronto Film Festival, The Quarry » (1998), « Clouds: Letters to my Son » (2001), « Sounds of Sand » (2006) and « Black Ocean » (2010).
Films(s)