Fiche Personne
Acteur/trice Scénariste

Fethi Heddaoui

Tunisie

Français

Parfois crédité sous le nom de
Fethi Haddaoui

Né le 09 décembre 1961 à Tunis, Fethi Heddaoui débute très tôt dans le théâtre. Au lycée Ibn Charef sous la direction de son professeur : Hammadi MEZZI, il commence à jouer sur scène dans le cadre du théâtre scolaire dans des pièces classiques. Il intègre par la suite le théâtre amateur et s’inscrit à L’Institut Supérieur des Arts Dramatiques de Tunis – ISAD où il obtient son diplôme universitaire en 1986. Vers la fin des années soixante-dix, il entame une carrière professionnel au sein de la troupe Théâtre Triangulaire sous la houlette de Habib CHEBIL. Avant de rejoindre en 1985 le collectif du Nouveau Théâtre avec Fadhel JAIBI, Fadhel JAZIRI, Jalila BACCAR et d’autres. Il sera acteur principal dans les créations de JAIBI : « Arab », « El Aouada » ? Il jouera également dans le film « Arab » de F.JAIBI & F.JAZIRI tiré de la pièce de théâtre éponyme. Il se lance alors dans une autre carrière dans le cinéma. Il tourne ainsi dans « Halfaouine » avec Férid BOUGHEDIR, « Sabots en or » avec Nouri BOUZID, « Chichkhan » avec Mahmoud BEN MAHMOUD, « No man’s love » avec Nidhal CHATTA, « Bab el Arch » avec Mokhtar LAJIMI et « Cinecitta » avec Brahim Letaief. Quant aux courts métrages, il en a tourné plusieurs dont : « Un certain regard » de Khaled BARSAOUI et « Clé de sol » de Chawki MEJRI. Fethi HADDAOUI est aussi une star de la télévision grâce à sa participation aux plusieurs feuilletons et séries. Il compte à son actif une panoplie de feuilletons tunisiens et syriens. Depuis quelques années il s’est lancé dans la production audiovisuelle avec des séries pour enfant et des films documentaires pour le compte de plusieurs chaines arabes de télévision dont certaines d’entre elles l’ont engagé en tant que consultant.

Cinéma :
1985 – La coupe de Mohamed Dammak
1986 – Halfaouine de Ferid Boughdir
1986 – Les sabots en or de Nouri Bouzid
1987 – Un enfant nommé Jésus de Franco Rossi
1987 – L’été de tous les chagrins de Serge Moati
1988 – L’attente de Franco Rossi
1988 – Arab de F. Jaibi et F. Jaziri
1989 – Des feux mal éteints de Serge Moati
1990 – Chichkhan de F. Jaibi et B.Mahmoud
1995 – Un certain regard de Kaled Barsaoui – court métrage
1996 – Contròle d’identité de Peter Kassovits
1998 – Kelibia Mazzara de Jean Franco Pannone et Tarek B. Abdallh.
Primé au Festival de Téhéran et au Festival de Torino
2000 – La Clé de sol de Chaouki Mejri – court métrage
2000 – No man’s love de Nidhal Chatta
2001 – The 3 Kings de Allain Mosly
2004 – La porte du paradis de Mokhtar Lajimi
2005 – Le temple du silence  » de Abdallah Al-Mouhaisen

Télévision :
1991 – Layam kiferrih de Salah Assid
1992 – Ghada de Mohamed Haj Sleiman
1993 – La tempête de Abdelkader Jerbi
1994 – La moisson de Abdelkader Jerbi
1997 – Taj Min Chouk de Chaouki Mejri
1999 – Al Toubi de Bacel Al-Khatib
2002 – Holako de Bacel Al-Khatib
2004 – Al Hajjaj de Mohamed Azizia
2004 – Gamret Sidi Mahrous de Salah Assid
2004 – Abou Zid Al- Hilali de Bacel Al-Khatib
2005 – La dernière rose de Fardous Attassi
2005 – Al Mourabitoun de Neji Toome

Théâtre :
1982 – Doulab de Habib Chebil
1984 – Mawal de Habib Chebil
1987 – Arab de F. Jaibi et F. Jaziri
1989 – El Aouada de F. Jaibi et F. Jaziri
2000 – Le Coran de Arbi Cherif
2003 – ?dipe de Sotigui Kouyaté
Films(s)