Poèmes inédits de Gorée ou la vie

Print Friendly, PDF & Email

La main ne libère
Que l’ombre
De la paume
Recroquevillée sur la liberté.

II
Cliquetis
De chaînes
Claquement de fouets
Le corps peine

Agonie dans la captiverie
Devant lune de flibuste
Et étoile de piraterie
L’ivoire brûle
Dans le chant du coq

Trou noir
Spasme immobile
Du cadavre encore vivant

Gorée
Le néant figé
En obscurité
Qu’un mollet
Tire vers l’abandon

Là les eaux noires
De l’Atlantique nous charroient.
Les yeux maculés de vagues,
Je chavire en moi.

[ http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=8407]///Article N° : 8408

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire