Printemps des poètes  2 : Aurore Boréale (Congo)

Du côté soleil

Print Friendly, PDF & Email

Africultures célèbre la poésie en invitant des poètes-slameurs, de Dakar à Brazzaville, en passant par Paris, ou encore Lomé, à partager et déclamer un texte original. Un rendez vous hebdomadaire à ne pas manquer.

Cette semaine, Aurore Boréale, installée entre Brazzaville et Pointe-Noire (Congo) membre du Collectif de slam poésie Styl’Oblique et du groupe Lek6honor nous emmène « du côté soleil ».

Du coté soleil
J’ai farfouillé dans les décombres sans nombres d’une histoire bafouée
Dont je n’ai trouvé que des cendres muettes
Nullement intimidé j’ai fait pétassé dans ton intimité aussi profonde que les gorges de diosso mon stylo mais je n’ai trouvé qu’une histoire rapetassée
Des huttes aux vétustes immeubles vêtues de tant d’hypocrisie
J’ai fait parler la Loufoulakarie, le Kangou en kitouba en sango ou en tchilouba
J’ai interrogé ce Congo muet, ce Nil majestueux, cette traître Tanganyika
Cette volta si noble et ce Tchad qui se mure dans son silence
Tour à tour j’ai remonté l’Ogooué, scruté les miradors de Langouet
Mais hélas de Loango à Gorée s’est égarée ma rime écorchée
Du Kilimandjaro aux mont Nambemba se sont égarés mes vers altérés.
Alors j’ai exhumé les morts de Guizèh à Mbé
De Mbanza Congo à Méroé mais hélas…
Accueilli par un mur froid, je n’ai recueilli que ces bribes de lueurs pâles
Criblées par cette volonté si sombre de dissimuler le vrai par l’ivraie
Je n’ai trouvé qu’une histoire tronquée, assaisonnée des soupes du genre : « qu’on échoué sur le cul d’un dieu pervers qui nous conduit droit vers l’envers »
J’ai donc compris qu’il n’était pas la peine de se lamenter
L’histoire ne ressassera pas ses erreurs, elle est si sombre et honteuse
Qu’elle ne fera même pas son mea culpa.
Alors j’ai donc décidé de regarder du côté où le soleil se lève
Du côté soleil j’ai vu des façades tristes s’effacer sous les enseignes lumineuses
J’ai vu l’obsession du passé, la course au pouvoir ne plus paralyser l’élan vers cette Afrique qui vient
Cette Afrique qui tronche les liens funèbres qui la retiennent à son passé ténébreux
Avec l’énergie du soleil on traversera nos marécages et nos sables mouvants et nos espoirs ne seront plus poursuites du vent, on lèvera nos regards tournés au sol tels des tournesols on regardera du coté où
Se lève le soleil, du côté ou se lève le soleil.

///Article N° : 11400

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire