Quest Journey

De Mino Cinelu

Print Friendly, PDF & Email

Le percussionniste martiniquais Mino Cinelu, a formé sa musique dans les voyages. Si une longue liste d’artistes l’ont accompagné (Miles Davis, Sting, Zawinul, Pat Metheny, Herbie Hancock, etc), ce sont ses voyages qui dominent : « J’ai fait beaucoup de voyages… Voyage dans les Antilles à sept ans, onze jours de traversée en mer, un an en Angleterre, revenu, mis le cap aux Antilles, grandi en France, et j’ai beaucoup voyagé en Europe avant de partir aux Etats-Unis ; j’ai un côté gitan, j’ai besoin d’apprendre et de rencontres… Pour apprendre, il faut rencontrer les gens, et c’est impossible en restant au même endroit ; ça fait maintenant vingt ans que j’y suis, mais je bouge tout le temps ».
Multi instrumentiste, Mino ne prévoyait pas de se faire connaître en tant que percussionniste : « J’étais le batteur d’un groupe , Franck and Cindy Jordan, avec lequel on a joué dans un club, le Mikell’s, qui n’existe malheureusement plus, où beaucoup de musiciens passaient, George Benson, Chaka Khan… Et aux États-Unis, on est très vite catégorisé ; quand je jouais de la basse à l’église, on croyait que je n’étais que bassiste, quand je jouais de la batterie dans les clubs de jazz, on croyait que je n’étais que batteur. Un soir, comme je voulais jouer aux percussions et que je souhaitais utiliser tous les instruments dont j’aime jouer, j’ai demandé au groupe de chercher un autre batteur. Ils l’ont trouvé une semaine avant et le destin a voulu que Miles passe le soir où je jouais des percus alors qu’il en cherchait justement. » Il ne quittera plus cet instrument et accompagnera la crème des musiciens. Depuis quelques années, il s’est mis à composer pour lui-même, occasion de retoucher d’autres instruments.
Ce deuxième opus, rompt radicalement avec le premier, assez acoustique : ici, le son est plutôt électrique, auquel le musicien a associé des machines. Les sonorités électroniques sont dans l’air du temps. Des chansons en anglais, en créole et en français. On n’est plus dans le jazz, c’est de la world.

Quest Journey, de Mino Cinelu (Universal)///Article N° : 2623

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire