Rayonnante Fleur de Béton

Lire hors-ligne :

Le premier roman de Wilfried N’Sondé, Le Cœur des enfants léopards, l’avait révélé au grand public. Dans Fleur de Béton, cet écrivain-musicien explore une nouvelle fois l’univers de la banlieue. Un roman d’apprentissage remarquable qui vient de paraître chez Actes Sud.

Rosa Maria rêve, grandit, avance, se heurte à la vie si dure de la cité imaginaire des 6000 en région parisienne où elle passe son adolescence. Rosa Maria, c’est l’héroïne du dernier roman de Wilfried N’Sondé. Né au Congo, vivant à Berlin depuis une dizaine d’années, ce musicien et chanteur est aussi l’auteur de trois livres dont le premier, Le Coeur des enfants léopards, s’est fait remarqué en remportant différents prix littéraires.
Entre rêves et espoirs
On retrouve dans Fleur de béton la langue ciselée de N’Sondé. Les phrases sont belles et les mots justes pour décrire des personnages âpres et leurs réalités violentes. La jeune Rosa Maria est entourée de figures belles mais douloureuses. Mouloud, grand frère par procuration qui ne sait quels mots poser sur son mal être, Jason qu’elle aime comme on aime à 15 ans – viscéralement et en secret, Marguerite dite Margarine qui vend sa beauté au fond des caves en rêvant d’y échapper pour toujours. Il y a enfin la famille de Rosa Maria, exilée aux 6000 dans l’espoir brisé d’y trouver une vie meilleure, et qui n’y récolte qu’amertume.
L’héroïne, fragile et solaire, traverse le roman comme elle traverse la vie : elle domine ceux qui voudraient l’écraser, flottant loin au-dessus du marasme quotidien. Rosa Maria porte le deuil d’un grand frère adoré mort dans d’étranges circonstances. Elle n’aime pas le lycée et va au Black Moove, boite clandestine installée dans une cave où se retrouvent les jeunes du quartier pour danser et libérer leur envie de vivre. Le jour où la police décide de fermer le club souterrain la jeunesse gronde et se déchaine.
Savoir dire non
Les habitants de la cité des 6000 prennent vie sous la plume de Wilfried N’Sondé. Ce sont des personnages denses, dépassant les clichés de violence souvent véhiculés par les médias. L’écrivain alterne sans cesse réalisme et rêve, en un va-et-vient entre ce que vivent ses personnages et ce qu’ils projettent. Le récit de Wilfried N’Sondé est un roman d’apprentissage des temps modernes. Rosa Maria découvre ce qu’est aimer, devenir une femme, perdre ceux qu’on aime. Mais elle apprend surtout à dire non à une vie dont elle ne veut pas.

Wilfried N’Sondé :

1969 : Naissance au Congo avant de grandir en France puis de s’installer à Berlin. / 1977 : Le Coeur des enfants-léopards (Actes Sud), lauréat du Prix des cinq continents de la Francophonie et du Prix Senghor de la création littéraire. / 2010 : Le Silence des esprits (Actes Sud) / Mai 2012 : Fleur de Béton (Actes Sud).///Article N° : 12623

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire