Un automne à New York

Lire hors-ligne :

Toute accélération de l’Histoire s’accompagne d’une explosion de messages, de signes et de slogans nouveaux, ou bien encore du rafraîchissement de symboles antérieurs. Parmi la pléthore de signes que les événements du 11 septembre ont généré à New York – levée de drapeaux, invocations à Dieu, à l’unité nationale, louanges à la police et aux pompiers, etc. – il y en a deux sortes qui émergèrent avec une exceptionnelle puissance évocatrice. Il s’agit d’abord, placardés aux carrefours des grandes artères, réitérés aux bouches de métro, des avis de recherche fabriqués en hâte et dévotion par les familles des disparus dans l’explosion du World Trade Center. Sur une page, la photo de l’absent, seul ou avec des proches, dans tout l’éclat de la jeunesse, d’une f&eci...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire