Y’a bon citation !

Print Friendly, PDF & Email

Pour Afriscope, les Indivisibles décryptent une phrase d’actu trahissant le racisme glissé dans les propos des personnalités politiques et médiatiques.

Anne-Sophie Leclere, (ex)candidate frontiste aux prochaines élections munici- pales a été épinglée pour avoir posté une photo de Christiane Taubira comparée à un singe. Au-delà de son acte, son argument de défense est frappant : « J’ai des amis qui sont noirs, ce n’est pas pour cela que je leur dis que c’est des singes [sic] » [1].

Cette défense rappelle celle de Nadine Morano, prônant que sa « meilleure amie est tchadienne et donc plus noire qu’une Arabe » pour défendre son appartenance à la ligue des personnes immunes de toute forme de racisme [2] Alors qu’il est aisé d’affirmer qu’un néonazi appelant à la mort d’une minorité commet un acte raciste, il devient bien plus compliqué de déceler les manifestations du racisme ordinaire sans un œil averti. « Je ne suis pas raciste « , ce pot-pourri si souvent utilisé masque difficilement les propos les plus nauséabonds, parfois dissimulés derrière le drapeau de la liberté d’expression. Or, la liberté d’expression présentée comme en péril est toujours celle de ceux qui, seuls, peuvent décider s’ils sont racistes ou pas. Charlie Hebdo qui se défend de tout racisme se sent obligé de citer ses fondateurs « aux positions antiracistes indéniables  » pour justifier que Taubira en guenon n’était qu’une boutade. De toute façon, on ne peut plus rien dire dans ce pays. Et puis j’ai des amis noirs qui trouvent ça drôle.

[1] WWW.LEFIGARO.Fr/POLITIQUE/20…

[2] WWW.LEPOINT.FR/POLITIQUE/NAD….///Article N° : 12374

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire