Africolor fréquence Kayes

Print Friendly, PDF & Email

Africolor a 25 ans ! Le rendez-vous de la musique africaine à Paris réunit des grands noms comme Ray Lema ou Habib Koité. Cette année, avec le projet Ici Kayes, il s’adresse particulièrement à la communauté malienne de Montreuil (93) jusqu’à Kayes au Mali.

Pour célébrer son quart de siècle, Africolor se devait d’inviter les « anciens combattants « , les Ray Lema, Danyel Waro, Habib Koité, « la famille Africolor », résume Sébastien Lagrave. Aux ficelles du festival depuis deux ans, l’ancien responsable du spectacle vivant à La Courneuve assure la continuité de Philippe Conrath, qui avait débuté l’aventure en 1989 avec le Noël Mandingue à Saint Denis (93) où la chanteuse Nahawa Doumbia avait rassemblé une foule à 90 % malienne. Pour renouer ce lien intime avec la communauté malienne de Seine-Saint-Denis [1], Sébastien Lagrave contre cette posture qu’il appelle « d’expertise solitaire » : « Ce ne sont pas les directeurs de festivals qui détiennent l’expertise sur les musiques africaines », continue-t-il. La programmation du Noël Mandingue 2014 s’est ainsi dessinée avec les représentants d’associations de ressortissants maliens de Seine-Saint-Denis. Mamadou Diabaté sera donc à l’honneur, jeune griot star des soninkés d’ici et de là-bas. Aussi, les franco-maliens-burkinabés d’Imperial Pulsar joueront avec des prodiges des rythmes khassonké, rencontrés au Mali. Un rendez-vous donné au sein du foyer de travailleur migrant Branly de Montreuil (93) en ce mois de novembre. Africolor lance aussi le projet Ici Kayes. Associé avec la Confédération des Travailleurs de Kayes en Ile-de-France et l’association Duba, le festival programme en février une édition dans la région malienne avec en concert les griots Nainy Diabaté, Djénéba et Fousco. En langage officiel, il s’agit de « coopération décentralisée », un axe sur lequel le festival a pu bénéficier de subventions publiques importantes – non négligeables vu la situation précaire des festivals promouvant les artistes du continent. Les autres scènes de ce projet baptisé « Radio Kayes » seront organisées dans des centres sociaux, médiathèques et théâtre voisins de foyers [2]. Mais Africolor ce n’est pas (que) le Mali ! La programmation s’ouvre aussi à des créations originales comme le duo Flamme Kapaya et Cyril Atef et des artistes d’Afrique centrale avec la rumba congolaise de Franco Na Biso ! Seul bémol à une semaine du festival, Sébastien avoue plusieurs incertitudes quant à l’obtention des visas de Djénéba et Fousco : « Notre combat à chaque édition du festival est de mener un travail de diplomatie et de conviction auprès des consulats ».

[1] 87% des immigrés maliens vivent en Ile-de-France et principalement en Seine-Saint-Denis, INSEE, 2007.
[2] Les foyer s de travailleurs migrants.
Radio Kayes : Où et quand ?
Le 6 déc. au foyer Aftam Branly, Montreuil (93). Le 13 déc. au centre social Lounès-Matoub, Montreuil. Le 14 déc. à la médiathèque Marguerite-Yourcenar, Rosny-sous-Bois (93). Le 19 déc. à la Maison Populaire, Montreuil.
Plus d’infos : www.africolor.com///Article N° : 12772

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire