Baba La France : coup de cœur Avignon 2009

Texte : Rachid Akbal et Caroline Girard

Mise en scène et interprétation : Rachid Akbal
Print Friendly, PDF & Email

Avignon Off, Théâtre de la Luna, juillet 2009

Rachid est seul en scène avec ses souvenirs et ses petits pincements, ses sourires aussi. Un spectacle qui raconte Algérie et le voyage vers la France, vers l’horizon du bonheur tant espéré, les souvenirs perdus de la terre d’Algérie, les odeurs, les sensations… Le spectacle fonctionne comme un conte, mais l’acteur est capable d’une rare mobilisation physique qui ramène du jeu en force et fait jaillir des images gorgées de couleur et d’émotion. On respire le soleil d’Algérie, au pied des figuiers et des orangers, on tousse la fumée des usines dans la grisaille du nord et de la banlieue parisienne, on trinque avec Baba au comptoir de ses rêves, on partage ses joies et ses déceptions au creux d’une vie faite de déracinement, d’errance, de perte…
Rachid Akbal avec la complicité de Caroline Girard fait plus que rendre hommage à son père algérien parti au pays de la chance, il nous raconte l’histoire humaine de l’immigration, l’histoire de cette traversée culturelle et morale qui structure la société française d’aujourd’hui et modèle une nouvelle identité, une identité travaillée par l’entre-deux, la conscience diasporique. Ce père contradictoire qui a fait le choix de vivre en France alors que son âme d’enfant était restée en Algérie, dans les rocailles de sa Kabylie natale, ce père que Rachid Akbal entreprend d’inhumer dans les méandres de ses souvenirs et des histoires qui ont bercé sa jeunesse est emblématique de toute une génération du paradoxe, celui de l’histoire coloniale et de la guerre d’Algérie. Et cet homme d’un autre temps d’un autre espace, exilé au pays des usines renaît à la mémoire de son fils entouré de tout un bestiaire symbolique qui accompagne le voyage initiatique de l’enfant vers le monde des adultes : le bouc, les pigeons, le chat noir, la biche…
Plus qu’un hommage à son père, le conte se fait tombeau.
« J’ai cherché longtemps avant d’arriver là, j’ai creusé, dans sa vie, pour lui trouver une sépulture sur mesure, j’ai fait ressortir, un à un, ses différents visages, je voulais un lieu qui les raconte tous. Un lieu qui dirait les bonheurs et les tourments de son existence. » Et le lieu de cette sépulture est ce tendre et touchant spectacle.

Baba La France
Texte : Rachid Akbal et Caroline Girard (publié chez Acoria)
Mise en scène et interprétation : Rachid Akbal
Chorégraphie : Alfred Alerte
Création musicale : Ali Merghache///Article N° : 8893

  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire