Avignon 2009 : Festival et histoires de lézards

Drapé dans sa très haute opinion de lui-même, héritier de la grande histoire du théâtre occidental, fidèle à la tradition théâtrale issue de l’Europe de l’est et à ses amours antiques, le Festival d’Avignon entreprend ces dernières années de “s’ouvrir à l’Autre”. On aurait pu croire que le choix de Wajdi Mouawad comme artiste associé de l’édition 2009 aurait ramené un peu plus d’altérité extra-européenne, pourtant le Sud y figure encore comme un territoire lointain, si loin que toute création qui évoque l’Afrique reste un voyage. A l’heure où Barack Obama vient d’être élu en Amérique, Hortense Archambault et Vincent Baudriller – codirecteurs du festival – qui prennent soin de le nommer dans l’éditorial du programme du festival sans autre commentaire, omettent d’exprimer l’essentiel : Obama est un métis, africain et américain, qui dirige aujourd’hui les Etats-Unis. S’il a été élu ce n’est pas qu’il représente le voyage, l’Afrique lointaine mythifiée, fascinante et effrayante, ce n’est pas un guerrier Massaï que les Américains ont choisi !
On doit cesser de penser aujourd’hui l’altérité comme un exotisme. Car on s’invente en effet de nouveaux exotismes, l’exotisme du malheur, des génocides et des guerres. On s’invente de nouveaux tourismes. Or l’altérité n’est pas de l’autre côté de l’océan, l’autre n’est pas non plus à notre porte, il est entré dans la sphère europée...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Zandoli pa tini pat
© Compagnie Difékako
Zandoli pa tini pat
© Compagnie Difékako
Sacrifice
© Théâtre du peuple de Bussang
Sacrifice
© Théâtre du peuple de Bussang
Sacrifice
© Théâtre du peuple de Bussang
Boomerang
© Eric Checco
Boomerang
© Eric Checco
Boomerang
© Eric Checco
Cauchemars du gecko
© © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon
Cauchemars du gecko
© © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon
Inepties volantes
© Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon
Partager :

Laisser un commentaire