Blolo Bian, l’amant de l’au-delà

De Bertin Prosper Amanvi

Un premier album prometteur
Print Friendly, PDF & Email

Les albums de bande dessinée réalisés par des auteurs originaires d’Afrique subsaharienne demeurent extrêmement rares : Blolo Bian, l’amant de l’au-delà, de Bertin Prosper Amanvi devrait faire date. Ce jeune bédéaste ivoirien a remporté le  » prix spécial Africa e Mediterraneo  » pour la meilleure BD africaine, lors de l’exposition Matite Africane à Bologne en 2002. Grâce au soutien de l’Agence de la Francophonie, de la coopérative Lai-momo et des éditions Gbich !, cet album est ainsi diffusé à la fois en Italie et en Côte d’Ivoire depuis juin 2003.
Grâce à un style graphique très affirmé pour un premier album, Amanvi raconte une histoire contemporaine qui mêle habilement les réalités d’une Afrique urbaine et occidentalisée aux traditions et mythes ancestraux du continent noir. Étudiante à l’université Cocody d’Abidjan, Motiki attire irrésistiblement le regard de tous les hommes. Lorsqu’elle finit par céder aux avances de l’un de ses prétendants, une série de catastrophes s’abat sur elle…
Le minutieux noir et blanc d’Amanvi, travaillé sans nuances de gris, donne une puissance graphique étonnante a certaines pages, véritables morceaux de bravoure dignes des grands maîtres du noir et blanc européens, américains ou asiatiques. L’auteur développe dans cet album une atmosphère et un univers graphiques bien différents de son habituel travail de caricaturiste dans les pages de Gbich !. Une preuve supplémentaire de la diversité et de la vitalité de la création africaine dans le domaine de la bande dessinée.

///Article N° : 3118

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire