Breath Control : The History of the Human Beat Box

De Joey Garfield

Chick-A-Put-Tch-Tch…
Print Friendly, PDF & Email

Mais comment font-ils ? A croire qu’ils cachent un orchestre dans leur dentition. Breath Control est un documentaire sur cette branche du hip-hop qui se passe d’instrument, où le musicien n’utilise que ses cordes vocales pour harmoniser batterie, clavier, scratch, et tout autre son imaginable, selon une superposition musicale qui vous laissera pantois.
Le Beat Box appartient à une longue tradition musicale, que Marie Daulne fait remonter, au biais d’une petite démonstration phono-linguistique impressionnante, au système de communication des tribus pygmées d’Afrique. Au pays du capitalisme, il fut aussi bien sûr question d’argent, ou plus précisément de manque d’argent : on sait tous maintenant que le rap est né dans la rue, à se lancer des défis rimés comme à la cour de Louis XVI, alors que les jeunes poètes qui avaient besoin de musique d’accompagnement se relayaient pour donner le rythme. Ainsi, comme dirait le Professeur X chargé de fournir les explications techniques, de nécessité le Beat Box est né.
Ce qui fait plaisir aussi, c’est qu’on sent que si on pouvait faire un film sans instrument, sans caméra, sans argent, c’est ce que Breath Control serait. Le film est réellement sans prétention, et au niveau de l’image et du son, ça se ressent. Mais honnêtement, on pardonne bien vite, et ce n’est pas le petit peu de vent dans le micro qui va prendre le dessus quand le beat boxer s’y met.
Le Professeur X est à l’image du film : sérieux mais rigolo, on apprend en s’amusant. C’est ce qui fait la qualité de Breath Control. Quelque soient vos a priori sur le Beat Box, votre ignorance ou votre expertise, vous serez satisfaits et divertis. Satisfaits parce qu’on passe du plus simple au plus compliqué sans perdre un beat, comme on dit en anglish, et divertis par ce que finalement, l’intérêt du film est moins de retracer l’histoire du Beat Box que de vous en faire des démonstrations à vous en couper le souffle. On en ressort avec l’envie de crachouiller de la musique, et c’est là qu’on se rend compte, si besoin l’était encore, que ce n’est pas donné à tout le monde !

Breath Control : The History of the Human Beat Box (2003). Documentaire produit et réalisé par Joey Garfield. Avec Scratch, D.O.A., Doug E. Fresh, les Fat Boys, Marie Daulne a.k.a Zap Mama, Rahzel. Une production Filet ‘o Fresh.///Article N° : 2888

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire