Événements

« Usages du monde » artistes d’ailleurs, nos proches voisins
Dans la boucle du Niger

Français

Née en 2000 à Byblos, Ecritures vagabondes s’est donné comme mission de mettre les auteurs dramatiques à l’écoute du monde, à la découverte de l’Autre. En sept ans, l’association a mis en place une multitude de chantiers en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe et au Canada.
A chaque fois, des villes de ces continents ont accueilli, durant des semaines, des auteurs venus de divers horizons. A chaque fois, les auteurs se sont servis de leurs rencontres pour insuffler une part d’étrangeté dans leur écriture.

Pour ces trois journées à la Bpi, Ecritures vagabondes propose des rencontres avec des écrivains, des musiciens, des cinéastes qui évoqueront la vitalité artistique de l’Afrique occidentale et du Moyen-Orient… et d’autres régions à venir.
Ces journées seront un hommage à la pensée de Nicolas Bouvier : « c’est le propre des grands voyageurs que de ramener tout autre chose que ce qu’on allait chercher. »

Une scène imaginaire qui nous ouvre les yeux, c’est ainsi que se présente la vitalité des nouvelles écritures théâtrales d’Afrique noire, et cette vitalité est d’autant plus passionnante à observer que les conditions de production de spectacles demeurent difficiles, pour ne pas dire impossibles, selon les pays.
Mais le théâtre a la vertu de faire rêver les poètes africains à une scène où pourrait s’exprimer en même temps leur révolte face à la marchandisation de leur continent, leur désarroi face à la puissance de ses effets, mais aussi leur élan vers la modernité en même temps que des mythologies particulières, dans une langue qui renouvelle la perception que nous avons du français.
Pour être à l’écoute de cette profusion d’imaginaire nous invitons des auteurs mais aussi un musicien, un conteur, un cinéaste et des penseurs.

Journée proposée et animée par Jean-Claude Berutti, co-directeur de la Comédie de Saint-Étienne

1ère partie

17h – 17h15
Présentation de la soirée, des invités et d’Ecritures Vagabondes, par Jean-Claude Berutti et Hassane Kouyaté

17h15- 17h45
Lecture : Tobbie, frères et sœurs, ont la douleur…, de Rodrigue Norman

17h45 – 18h45
Table ronde : Etat des lieux du théâtre en Afrique noire francophone
avec Gustave Akakpo, Moussa Diagana, Liliane Martinez
animée par Sylvie Chalaye

Rodrigue Norman
Né en 1980 au Togo, Rodrigue Yao Norman a commencé à écrire et à mettre en scène au Togo où il fonde en 1997 sa compagnie, les 3C. Depuis, il n’a cessé de produire des textes pour le théâtre et de collectionner des distinctions aussi bien dans l’écriture que dans la mise en scène. Il participe aux parcours d’écriture organisés par Ecritures vagabondes, notamment à Bamako, Anvers et Beyrouth. En 2006, Rodrigue Norman crée et dirige le Studio Théâtre d’Art de Lomé qui met en place la première école de théâtre du Togo. Boursier de la Communauté Française de Belgique, il a bénéficié d’une résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon début 2007 pour l’écriture de son premier livret d’opéra.

Pour une autre vie, éditions Haho, (prix de la Jeune écriture au Festhef 2000 et 1er prix des Plumes togolaises 2001) ; Trans’aheliennes, Lansman ; Tobbie frères et sœurs ont la douleur, Lansman ; Eastern, Lansman

Gustave Akakpo
Né en 1974 au Togo, Gustave Akakpo a plusieurs cauris dans sa calebasse. Auteur, illustrateur, comédien, conteur et animateur culturel, il est président de l’association Escale d’Ecritures, créé suite aux Chantiers d’écriture organisés au Togo par l’association Ecritures Vagabondes.
Il a participé à différents chantiers d’écritures à Lomé, ainsi qu’à des stages d’art dramatique à la Comédie de Saint-Etienne. Il a bénéficié de différentes bourses et résidences (Festival International des Francophonies à Limoges, Couvent des Récollets). Il a animé des ateliers d’écriture à la Maison d’arrêt de Fresnes.

Le petit monde, Grasset ; Querelle au pays de l’alphabet, L’Harmattan ; Titi la fontaine, L’Harmattan ; Catharsis, Lansman ; La mère trop tôt, Lansman, Habbat Alep, Lansman


2ème partie

19h – 19h30
Conte par Hassane Kouyaté

19h35 – 19h50
Lecture : Arrêt sur image, de Gustave Akakpo

19h50 – 20h05
Musique : Tom Diakité

20h05 – 20h25
Lecture : Un quart d’heure avant…, de Moussa Diagana

20h30 – 21h
Table ronde : Du conte fondateur à l’écriture théâtrale
avec Jean-Claude Berutti et Hassane Kouyaté

Moussa Diagana
Né à M’Bout (Mauritanie) en 1946, Moussa Diagana a d’abord été instituteur. Puis il reprend des études de sociologie à l’Université de Nouakchott et à la Sorbonne où il obtient un doctorat en sociologie du développement. Depuis 1989, il est chargé de programme au Pnud (Programme des Nations Unies pour le Développement). Il vit et travaille actuellement au Niger après plusieurs années à Bamako (Mali) et des missions en Côte d’Ivoire et au Togo. Ses pièces ont été jouées de nombreuses fois, et La légende du Wagadu vue par Sia Yatabere a été adapté à l’écran par Dany Kouyaté.

La légende du Wagadu vue par Sia Yatabere, Théâtre Sud N°1, L’Harmattan/RFI, réédition Lansman (Premier prix du 15e Concours théâtral interafricain de RFI) ; Targuiya ou l’amour au temps de la guerre, Lansman ; Un quart d’heure avant …, Lansman

Hassane Kassi Kouyaté
Né au Burkina Faso, en 1963, d’une famille de griots, Hassane Kassi Kouyaté est conteur, comédien, musicien, danseur et metteur en scène. Directeur artistique de la compagnie « Deux Temps Trois Mouvements » à Paris, il a fait la mise en scène d’une douzaine spectacles. Il donne des stages de formation d’acteurs dans différents pays et en tant que comédien, il a participé à une vingtaine de créations. Hassane Kouyaté a beaucoup travaillé sur le conte : spectacles, adaptations, stages, animations d’ateliers aussi bien en France qu’à l’étranger. Il est l’initiateur et le directeur artistique de Yeleen, un festival international de contes qui a lieu au Burkina Faso chaque année, et directeur artistique du conte du Festival Francophone en France.

3ème partie

21h30
Film : Keïta ! l’héritage du griot de Dani Kouyaté, 1995, 94 mn, France-Burkina Faso
« Ouvre grand tes oreilles et écoute… Tout a commencé par les déboires d’une pauvre antilope… ».
Celui qui raconte c’est Djéliba. Au crépuscule de sa vie, ce vieux griot veut à tout prix expliquer au jeune Mabo Kéïta l’origine de son Nom. Un nom qui évoque toute une épopée, celle du fondateur de l’empire Mandingue, Sundjata Kéïta, le fils de la femme buffle… L’imaginaire de Mabo fait renaître ce treizième siècle légendaire. Captivé par l’histoire, il fait l’école buissonnière pour mieux écouter le vieux griot. Bien entendu, cela ne va pas sans problèmes, mais l’histoire suivra son cours…

Suivie d’une discussion avec l’auteur (sous réserve)

Tom Diakité, musicien, ponctuera chaque partie du programme d’un moment musical

Tom Diakité
De souche royale, Tom Diakité est né en 1956 au sud du Mali. Multi-instrumentiste, il s’impose comme prodigieux joueur de donso, ngoni, kora, sanza et percussions. Chanteur, auteur compositeur et interprète, son parcours lui fait rencontrer et travailler avec de nombreux musiciens et non des moindres : les Gipsy King, Salif Keïta, Mory Kanté, Tidiane Seck, Sushela Raman … Esprit éclectique, il a travaillé pour le cinéma comme compositeur de musiques de films, mais aussi comme comédien au théâtre, avec Peter Brook. En 2006, il sort un nouvel album, sous son nom cette fois-ci, intitulé Fala.

Jean-Claude Berutti
Né à Toulon en 1952, il fait des études à l’École du Théâtre National de Strasbourg. Jean-Claude Berutti commence alors un parcours en solitaire qui le mène de la Belgique à l’URSS en passant par la Hollande et l’Allemagne, pays où il se forme en travaillant autant dans des théâtres modestes que sur les grandes scènes (Théâtre d’Etat de Vologda, La Monnaie à Bruxelles, l’Opéra de Lyon, l’Opéra de Nancy, Théâtre national de Belgique). En 1997, il est nommé directeur du Théâtre du Peuple à Bussang et depuis 2002, il dirige, avec François Rancillac, La Comédie de Saint-Etienne, et son école.

Les lectures seront assurées par les comédiens de La Comédie de Saint-Etienne.

Cette manifestation est organisée par la Bibliothèque publique d’information,
Pôle Action culturelle et Communication,
Service de l’Animation
En collaboration avec l’association Écritures vagabondes et la Comédie de Saint-Etienne