Événements

Les Aveugles éclairent Paris
Avec la participation de nombreux artistes, aveugles ou non, dont Youssou N’Dour, Julia Sarr, Mamani Keita, Bachir Sanogo, Mohammed El Yazid Baazi, Farid Belkadi et Yacouba Sissoko
Partager :

Français

« Les aveugles éclairent Paris.
La musique adoucit les moeurs !
Peut-elle être le lieu de réconciliation entre les individus emmurés, occupés d’eux mêmes et toujours prompts à se regarder dans les miroirs du factice?
Tel est l’objet du festival…
Les miroirs sont brisés, les murs sont abattus, les apparences sont battues en brèche.
Que reste-t-il ? Des humains en quête. En quête d’eux-mêmes et surtout en quête de l’autre, qui leur ressemble et qui les complète, fut-ce par ses manques.
Alors fermons les yeux et ouvrons nos coeurs à la diversité, au merveilleux, à la singularité de notre voisin, à une autre vision du monde, plus vraie, plus authentique plus vertigineuse mais infiniment riche de divines surprises. »
Hamou Bouakkaz
Président de l’Association « le Sens des Autres »

Le Festival :
« Les Aveugles éclairent Paris » est un événement qui a pour vocation de rendre évident ce qui n’apparaît pas toujours comme tel : l’incroyable ressource créative que peut constituer la réunion solidaire des talents d’artistes, aveugles ou non, dans un même lieu. Le festival se déroulera sur deux soirées. La première sera une Carte Blanche à Jean-Philippe Rykiel qui invitera ses amis musiciens à partager avec lui la scène du Cabaret Sauvage. La seconde prendra la forme d’un Diner-spectacle dans le noir, où saveurs et sonorités viendront se mêler afin de transporter le public dans un univers où l’ensemble des sens sera redécouvert.

Le 26 février à 21h : Carte blanche à Jean-Philippe Rykiel
Amoureux de l’Afrique et grand musicien, Jean-Philippe Rykiel fait partie des artistes qui comptent. Pianiste aveugle, il est considéré comme un des leurs par de nombreux musiciens africains avec lesquels il a collaboré à la scène ou en studio : Lokua Kanza, Salif Keita, Papa Wemba, le Super Rail Band et Youssou N’Dour…
Cette carte blanche est l’occasion pour lui de réunir une partie de cette grande famille autour d’un plateau d’exception.

Avec Youssou N’Dour
Julia Sarr
Mamani Keita
Brigitte Fontaine et Areski
Loy Ehrlich et Didier Malherbe (d’Hadouk Trio)
Mohammed El Yazid Baazi (oud)
Farid Belkadi (bendir et chant)
Bachir Sanogo (djembé)
Moussa Hemma (balafon)
Yacouba Sissoko (Kora)
Sékou Dabo (griot)


Le 27 février à 19h : diner-spectacle dans le noir
Le public est invité à faire un voyage sensoriel où la pénombre permet d’explorer des émotions, plaisirs et sensations en dehors de l’usage de la vue. Les saveurs, odeurs, sonorités et rythmes entrent dans une nouvelle dimension où l’imaginaire et la sensibilité trouvent des résonances inédites.

Pendant la soirée, l’ouïe du spectateur sera sollicitée : musique, lectures de textes, danses rythmées, etc…

Après le repas, à 21h30, la lumière reviendra pour accueillir les lives avec la participation de : Amadou et Mariam, Guem, Hassan Tabar, virtuose du Santour Iranien, Jean-Paul Millier
Avec la participation de Moussa Hemma (Balafoniste du Burkinabé) et de Sékou Dabo (Griot de la communauté Soninké).

Entrée concert du 26 février : 20 euros
Entrée concert du 27 février : 20 euros
Dîner-spectacle + concert du 27 février: 50 euros
Pass 2 jours : 60 euros